Archives par étiquette : Cactus inébranlable

Faire des pompes de plume

Karel LOGIST, Faut-il dire la vérité aux éléphants ?, Cactus inébranlable éditions, 2022, 76 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-067-8
Jean-Loup NOLLOMONT, Contes à rebours, Cactus inébranlable éditions, 2022, 98 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-065-4

logist faut il dire la verite aux elephantsLes prolifiques éditions du Cactus inébranlable s’enrichissent d’un troisième titre de Jean-Loup Nollomont et d’un premier du poète Karel Logist, pris d’aphorismes.

Le vaccin contre la connerie rencontrerait une forte opposition.

L’auteur s’explique dans un échange d’emails : « il m’arrive souvent, au détour d’une lecture, de repérer ces petites phrases qui sont comme une respiration, une pause fulgurante, dans un texte dense.  On a coutume d’appeler cela des aphorismes mais se sont aussi des punchlines qui dynamisent (ou dynamitent) le propos de l’auteur et qui font sortir son lecteur de sa zone de confort… Ces courtes phrases que j’espionne — inscriptions, syllogismes, décoctions, maximes — peu m’importe le terme, sont écrites au départ d’observations linguistiques ou sociétales, parfois moralisatrices, parfois subversives, parfois drôles. Elles me ravissent et me donnent à réfléchir. Si bien que je me suis mis, avec un certain plaisir, à en produire moi-même, modestement, en marge de mes lectures… Et elles ont eu la politesse de s’adapter à mes humeurs les plus taquines comme aux plus mélancoliques ! » Puis de se rassembler sous ce titre-plume : Faut-il dire la vérité aux éléphants ? Continuer la lecture

La synapse des lettres

Alain DANTINNE, Pure critique de la raison suivi du Petit traité de métaphysique élémentaire, Voix d’encre, 2022, 72 p., 17 €, ISBN : 978-2-35128-194-9
Gaëtan FAUCER, L’année des d(i)eux, Lamiroy, 2022, 40 p., 4 €, ISBN : 978-2-87595-636-1
Serge WERREBROUCK, Le destin obtempéré, Cactus inébranlable éditions, 2022, 110 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-062-3

dantinne pure critique de la raisonPrononcer vingt-cinq aphorismes par jour et ajouter à chacun d’eux : Tout est là, ironisait Jules Renard. Voici trois ouvrages pour encourager à cet exercice quotidien. Car il s’agit bien de cela : d’une discipline mentale comme il en existe de physiques. C’est à se demander si le cerveau n’est pas un muscle. En tout cas, on en a tous un, ce qui fait dire à Gustave Lebon : L’homme pense par aphorismes.

Nous sommes tous ego. Certains plus que d’autres, renchérit Alain Dantinne, frappant ici en finesse. Sa Pure critique de la raison (suivi du Petit traité de métaphysique élémentaire) fonctionne par thèmes majeurs réduits en saillies : De la religion et autres balivernes, De la vertu et autres fadaises, Du narcissisme et autres névropathies, Du sexe et autres bagatelles, etc. Les séquences sont courtes, inspirées, cultivées et d’autant plus acerbes, efficaces, pertinents ; à propos desquelles J’ai eu des mots avec mon éditeur. Continuer la lecture

L’archipel des fragments

Jean-Philippe CONVERT, Tout reste à voir, Cactus inébranlable, 2022, 92 p., 15 €, ISBN: 978-2-39049-059-3

convert tout reste à voirPublié au Cactus inébranlable, Tout reste à voir de Jean-Philippe Convert suit, dix ans après, Le livre des employés (Éléments de langage).  Dans la même veine, en plus affiné encore…

Par ailleurs, l’auteur multiplie les interventions plastiques, les installations et performances. Il vit à Bruxelles. Son travail et sa recherche sont principalement orientés autour des questions liées au rapport entre texte et image, autour d’une sémiologie active du récit et des interfaces de la narration au temps “sacré” des algorithmes. Il a aussi collaboré à de nombreuses revues et à un  livre collectif et bilingue  proposant une lecture multiple et aiguë de l’œuvre de la poétesse et artiste belge Sophie Podolski (1953-1974). Continuer la lecture

Quand nous parlons des livres

Nicolas RASSON, L’ivresse de l’écrit vaincu, Cactus inébranlable, 2022, 120 p., 17 €, ISBN : 978-2-39049-057-9

rasson l ivresse de l esprit vaincuEn une centaine de pages et une vingtaine de nouvelles brèves, dont le livre et la lecture sont le fil continu, nous nous glissons dans des échanges entre lecteurs dans des contextes et situations diverses. À commencer par celui d’un cercle de lecture qui commente sans pitié un premier roman policier écrit par une « amie » sous pseudo dont le visage se décompose devant ses comparses. Puis voici les aventures de la très catholique famille Dumas, rassemblée devant la croix pour une lecture édificatrice quotidienne d’un passage de la Bible, ce « livre des livres » sans surprise. Quoique … Entre adultes, les parents Dumas lancent un blog de lectures avec la famille élargie qui tourne au pugilat lorsqu’il s’agit de définir la bonne et vraie littérature. Ailleurs, le père offre à son fils un livre qu’il a adoré à son âge et il lui demande ce qu’il en a pensé. Continuer la lecture

Ego ergo sum ?

Éric ALLARD, Grande vie et petite mort du poète fourbe, Cactus Inébranlable, 2021, 70 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-054-8

allard grande vie et petite mort du poete fourbeÉric Allard est une figure discrète mais importante du microcosme littéraire belge : on lui doit une œuvre décalée, dédiée à la forme courte (nouvelles, aphorismes, poésies), au clin d’œil, au doute, au grincement, mais, tout autant, l’animation d’une plateforme littéraire collective, Les belles phrases, offrant une alternative indépendante de haut niveau à la médiation classique mais aussi aux blogs (trop) personnels. 

Côté création, les précédentes publications de l’auteur étaient des réussites : La maison des animaux, une fiction enjouée chez Lamiroy en 2020, et Les écrivains nuisent gravement à la littérature, déjà au Cactus Inébranlable, en 2017. Grande vie et petite mort du poète fourbe, on peut le deviner dès le titre, prolonge la séquence ouverte avec ce dernier opuscule et va venir titiller les travers du milieu littéraire. Un liminaire décapant le confirme : Continuer la lecture

Herbes à brouter

Patrick HENIN-MIRIS, Zadigacités, Cactus inébranlable, 2021,80 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-050-0 ; André STAS, Tout est relatif (et tondu), Cactus inébranlable, 2021,  80 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-047-0 ; Paul LAMBDA, Le désespoir, avec modération, Cactus inébranlable, 2021, 98 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-0149-4

henin miris zadigacitesLes Zadigacités de Patrick Henin-Miris font évidemment référence à Zadig, le conte philosophique, orientaliste et néanmoins satirique, de Voltaire. Lui-même l’avait qualifié, par fausse modestie ludique, de « couillonneries », bien qu’à partir de nombreuses situations exotiques, Zadig incarne la vraie sagesse et la justice face aux questions et aux errements de son siècle.

Chez Henin-Miris, ces questions se multiplient à travers des textes courts, des petits scenarios en somme, inventifs, sagaces, poétiques et très contemporains, qui dépassent rarement 15 lignes. « C’est agréable de faire court, lit-on en marge. C’est un peu secouer la tête, le porte-plume, et constater que des dizaines, des centaines de petites histoires, de petites pensées s’éparpillent tout autour  (…) toutes recouvrant un monde à explorer, à rêver, à imaginer, à préserver». Sans oublier un humour omniprésent dans cette pluie d’étoiles dont l’ironie pensive et les paradoxes aventureux pourraient s’apparenter aux énigmes aléatoires de Magritte et forcer la pensée à « s’égarer » sur de nouveaux sentiers étranges à battre… Rappelons au passage que si le style est bien différent de celui du surréaliste lessinois, avec ses noirs fuligineux qu’il signe Miris (un des pseudonymes de cet artiste discret, par ailleurs maître en aphoristique, conteur et féru d’animations théâtrales), une récente exposition-spectacle l’a vu populariser un de ses aphorismes d’une percutante et subtile simplicité : « L’être s’est fait avoir ». Continuer la lecture

De Chamfort à Vermot

Gaëtan FAUCER, Le hasard arrive toujours à l’improviste, Cactus inébranlable, coll. « Les p’tits cactus », 2021, 72 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-044-9

faucer le hasard arrive toujours a l'improvisteL’aphorisme est un passe-partout utile à nombre d’écrivains pour pratiquer une forme de provocation (voire de subversion) sous divers déguisements. Il peut se mettre au service d’une idée forte, avec éventuellement une exagération propre à asseoir une réputation et à susciter la controverse. Au service aussi de la facétie par des tours de passe-passe sur le langage et sur les jeux de mots de tout poil, signifiants ou non. Au service aussi du culte hautement salubre de l’absurde. Son empire s’étend donc des jugements altiers de Chamfort au ludisme populaire de l’almanach Vermot, en passant par les apories existentielles de G.C. Lichtenberg ou Pierre Dac. (En ce qui concerne Vermot, au-delà du mépris bonhomme dont il est la cible, rappelons quand même qu’il ne manque pas de beaux esprits pour prétendre que les plus mauvais jeux de mots sont aussi les meilleurs). Cela pour dire que le champ d’action de Gaëtan Faucer dans son opus de poche, opportunément titré Le hasard arrive toujours à l’improviste, titille toute la gamme du genre. Continuer la lecture

Des oignons aux fleurs

Tristan ALLEMAN, Avoir fleurs, Cactus inébranlable, coll. “Microcactus”, 2021, 58 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-037-1

alleman avoir fleursAux éditions du Cactus inébranlable, le mystère des titres est souvent un jeu de pistes et de cache-cache avec le bon sens. Tristan Alleman et son dernier opus Avoir fleurs n’échappe pas à la règle… Nous étions évidemment particulièrement soucieux de découvrir le sens de cette étrange locution verbale, « avoir fleurs ». Interrogé sur le sens de ce titre, l’auteur nous rappelle l’émotion toujours présente et sa joie à la lecture des poèmes de Géo Norge à qui il dédie ce recueil. Continuer la lecture

Louis Scutenaire, dans toute l’essence du mot

Louis SCUTENAIRE, J’ai quelque chose à dire. Et c’est très court, Préface de X. Canonne, Cactus Inébranlable, 2021, 466 p., 20 €, ISBN : 978-2-39049-038-8

scutenaire j ai quelque chose a dire et c est tres courtOn ne tirera pas ici le portrait de Louis Scutenaire (1905-1987), ami et complice de Magritte, Colinet, Nougé, et activiste très actif du surréalisme en Belgique, bien plus qu’une apparente indolence le laissait croire. Mais disons-le en préambule pour éviter toute ambiguïté : l’auteur de ces lignes eut la vivifiante joie de le connaître, ainsi qu’Irène Hamoir (la « Lorrie » des Inscriptions), le plaisir de les rencontrer régulièrement tous deux rue de la Luzerne durant les dernières années de leur vie, et le bonheur intellectuel de contribuer à le faire lire ou découvrir : principalement chez Edmond Thomas (éd. Plein Chant, 1986) et dans la collection Espace Nord (le premier volume de Mes inscriptions réédité en 1990, sur les cinq initialement prévus à l’époque par Labor). Continuer la lecture

Un petit livre compagnon

Jean-Pierre OTTE, La bonne vie, Cactus Inébranlables, 2021, 70 p. 10 €, ISBN : 978-2-39049-031-9

otte la bonne vieL’histoire du petit livre signé Jean-Pierre Otte, La bonne vie, qui paraît aux éditions Cactus Inébranlable, est insolite et touchante.

L’auteur a hébergé durant l’hiver 2008 un jeune Russe de Crimée, Sergueï, inscrit à l’université, à Paris, pour une année de cours qui ne le captivaient guère, et qui s’est mis en quête d’autres horizons. Continuer la lecture

Neuf infusions de phrases

Timotéo SERGOÏ, Nuit. Bruit. Fruit., Cactus inébranlable, 2021, 86 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-033-3

sergoi nuit bruit fruit— Bonjour, jeune homme, quelle jolie terrasse vous avez ici !

— Merci madame. Je vous en prie, installez-vous. Permettez-moi de vous confier le menu.

— Merci. Nuit. Bruit. Fruit. Joli nom d’établissement… Quelle sont vos spécialités ? Continuer la lecture

Du poing au doigt levés

Raoul VANEIGEM, Retour à la base, Cactus inébranlable, 2021, 58 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-032-6

vaneigem retour a la baseDepuis son Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes générations paru en 1967, Raoul Vaneigem est une star dans certains milieux universitaires. Sa rencontre avec Guy Debord et sa participation à l’Internationale situationniste pendant la décennie des années soixante l’ont définitivement associé à cette période exigeant de « changer le monde ». Or tout reste à faire : Continuer la lecture

Cadavres en tranches

André STAS, Un second cent de nouvelles pas neuves, Cactus inébranlable, 2021, 120 p., 15 €, ISBN : 978-2-39049-030-2

stas un second cent de nouvelles pas neuvesC’est trop peu dire que de définir André Stas comme un ‘pataphysicien (n’oublions pas l’apostrophe introductive, aussi indispensable qu’un porche à une cathédrale bien qu’elle n’ait d’autre fonction que de susciter d’interminables querelles entre aficionados sur le non-sens qu’elle incarne). ‘Pataphysicien certes, mais aussi collagiste, surréaliste, poète, aphorismophile et, en fait, pratiquant toutes les facettes de l’art de fourrer ses doigts taquins dans les trous de nez de la littérature. Et voici qu’après un premier opus du genre, c’est un « Second cent de nouvelles pas neuves » qu’il fait rouler sur le tapis de jeu. Rappelons que ce titre, comme le précédent, fait référence aux Cent nouvelles nouvelles, premier recueil du genre en français, largement inspiré par le Décameron de Boccace, et dédié à Philipe le Bon par un auteur dont l’identité reste discutable. Comment les titres de textes généralement gaillards, tels que La méprise du curé de sainte-GuduleLe clystère mystérieux n’auraient-ils pas « stimulé » (terme de français archaïque signifiant « boosté ») les appétits ludiques et les chantiers iconoclastes de Stas ? Continuer la lecture

Joyeux dér(c)apages

Marc MENU, Oxymores subit(e)s, Cactus Inébranlable, 2021, 73 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-026-5

menu oxymores subitesMarc Menu sous des allures de flâneur de l’humour est un nouvelliste de grand talent et un poète qui révèle de livre en livre une sensibilité qui laisse entrevoir en permanence le difficile équilibre entre l’expérience tragi-comique de l’homme et sa capacité à récolter les « rognures d’ongles » de l’existence. Dans ces legs ramassés tout au long d’une vie: des pépites, des éblouissements, des poèmes, des nouvelles… Continuer la lecture

Le plaisir (de fabriquer) des images

Pierre STIVAL, Une caravane attachée à une Ford Taunus, roman à haut potentiel poétique, Cactus inébranlable, coll. « Cactus poche », 2020, 102 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-016-6

stival une caravane attachée a une ford taunusAvec Une caravane attachée à une Ford Taunus, l’auteur tournaisien Pierre Stival signe un premier roman.
Roman ?
Oui.
Hybride, certes, comme l’indique le sous-titre roman à haut potentiel poétique, mais roman tout de même.
Les éditions du Cactus inébranlable (l’éditeur qui gratte et qui pique, comme elles le rappellent sur leur site) ont pour ligne éditoriale le texte court, la nano-fiction, le fragment. Le sous-titre roman à haut potentiel poétique vient rappeler ce ton/cette brièveté, des fois que le lecteur oublierait qu’il va plonger dans un inclassable. Un objet littéraire non identifié tout à la fois roman poétique et long poème en prose. Continuer la lecture