Un colloque sur Simenon à l’Académie

Georges Simenon

Le 17 décembre, l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique organise un colloque sur l’un de ses membres les plus célèbres, Georges Simenon, à l’occasion des trente ans de son décès. Le thème de l’après-midi : « Simenon philosophe ». Continuer la lecture

Résidence d’écriture dramatique : appel à candidatures

La Bellone et le Centre des Écritures Dramatiques WB organisent leur cinquième résidence d’écriture conjointe. Celle-ci sera vécue en deux temps : un temps d’écriture à la Bellone (logement possible) et à la résidence de Mariemont (avec logement sur place). Une facette urbaine et une plus « recluse », deux espaces et deux temps pour nourrir un projet. Les candidatures sont attendues pour le 9 décembre.  Continuer la lecture

Le groom vroum-vroum

Gert MEESTERS, Frédéric PÂQUES et David VRYDAGHS (dir.), Les métamorphoses de Spirou. Le dynamisme d’une série de bande dessinée, Presses Universitaires de Liège, coll. « ACME », 2019, 204 p., 24 €, ISBN : 978-2-87562-172-6

Il était grand temps que le célèbre groom noir jaune rouge acquière ses lettres de noblesse et rejoigne le panthéon des personnages les plus glosés du Neuvième art belge – aux côtés de Tintin, les Schtroumpfs, Gaston Lagaffe ou encore Lucky Luke… Voilà qui est chose faite grâce au somptueux recueil collectif Les métamorphoses de Spirou (papier glacé, nombreuse illustrations en couleur savamment agencées, etc.). Continuer la lecture

La comtesse et le général

Un coup de cœur du Carnet

Serge QUOIDBACH, L’affaire Ruspoli¸ Murmure des soirs, 2019, 247 pages, 18 €, ISBN : 978-2-930657-56-1

Un roman à propos des épisodes de la collaboration, de la résistance et des drames qui s’invitèrent dans de nombreuses familles belges est assez rare en Belgique… francophone. La mémoire s’effiloche dans le temps présent, lisse et événementiel de l’époque. Les historiens, avant nombre de domaines de l’esprit, ont et auront une fonction essentielle pour raccorder nos éphémérides grotesques et tragiques à ce besoin essentiel que les hommes partagent, celui de s’inscrire aussi dans un antérieur qui rappelle la permanence de la discontinuité dans la fabrique de l’Histoire. Continuer la lecture