Droits de reprographie : une victoire importante pour Reprobel

C’est une importante victoire pour Reprobel (en charge de la perception et de la répartition des droits auteurs liés aux photocopieuses en Belgique) et les défenseurs des droits d’auteur en général : la Cour d’appel de Bruxelles vient de donner raison à Reprobel dans son litige avec Hewlett Packard (HP).  Continuer la lecture

Les mots d’une passion tue

Dominique LOREAU, Ne pas dire, Esperluète, 2017, 40 p., 16 €, ISBN : 9782359840742

loreauLe texte de Dominique Loreau repose, dès son titre, Ne pas dire, sur un paradoxe puisqu’est mise en avant l’obligation de taire certaines choses, alors que le livre apparaît comme le dévoilement subtil d’une passion.

Mais dire n’est jamais innocent. Les conséquences d’une parole lâchée, parfois d’un seul mot énoncé, vous amènent au-delà de ce que l’on avait imaginé. Le monde n’est plus aux engagements, chacun a tendance à rester sur son quant-à-soi, par peur de rompre un enchantement ou, pire, de s’enfermer dans un quotidien aliénant. Continuer la lecture

Une leçon de Marguerite Yourcenar sur le drame grec revisité

Marguerite YOURCENAR, Carnet de notes d’Électre, texte établi et présenté par Achmy Halley, illustrations originales d’Alecos Fassianos, éditions Fata Morgana, 2017, 48 p., 10 €, ISBN : 978-2-85194-988-2

yourcenar carnet de notes d electre

Les figures des légendes grecques n’ont cessé, à travers les siècles, de nourrir la création occidentale et de nous aider à concevoir et à rêver le monde. Souvenons-nous, entre autres, combien nous avons été bouleversé.e.s par l’Antigone et l’Œdipe sur la route d’Henry Bauchau. Continuer la lecture

Prix littéraires de la FWB : les photos et les vidéos

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À l’occasion de la remise des Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles a réalisé des portraits vidéos des lauréat-e-s. Une autre manière de découvrir ces auteurs et autrices qui expriment des facettes différentes de la réalité littéraire de la Belgique francophone.  Continuer la lecture

L’aventure, c’est l’aventure !

Ghislain COTTON, Itinéraire d’un voyou, Murmure des soirs, 2017, 265 p., 20€, ISBN : 978-2930657-34-9

cotton.gifC’est « le récit […] d’une tranche de vie passée dans ce monde de voyous qui, pour survivre, nous oblige à nous faire voyous à notre tour. À moins de rester pieds et mains liés par notre morale que les plus rusés nous imposent pour ne pas nous trouver sur leur chemin pourri ». C’est le récit d’Adrien de Bucy, né Debucy le 4 juin 1951, « quelques semaines avant qu’un gamin ne saute de l’uniforme de boy-scout dans celui de roi des Belges ». Son père, l’honorable Auguste, était juge de profession ; un sacerdoce pour cet homme à l’austérité bornée, qui sanctionnait avec fermeté la moindre incartade des justiciables, aussi bien au sein du Palais de Justice que sous son toit. Quant à sa mère, la douce et belle Sabine, toute pétrie de convenances catholiques et de pathologies imaginaires, elle couvait ses deux fils d’une affection inquiète. Non, Adrien n’était pas l’unique enfant de ce foyer bourgeoisement étouffant, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il n’était pas seul : son fayot de frère et lui ne partageaient rien, si ce n’est la génétique.

À lire : extrait d'Itinéraire d'un voyou

Continuer la lecture

Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La cérémonie de remise des Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est tenue ce soir au Théâtre royal du Parc. Elle était présentée par Florence Hainaut.

Ces prix littéraires se veulent un reflet du dynamisme et de la diversité du champ littéraire en Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est pourquoi ils couvrent des pratiques littéraires diverses, mais aussi des champs linguistiques différents, puisqu’à côté d’œuvres en langue française, une place est aussi faite à la littérature en langues régionales.

Le palmarès 2017 : 

Prix Paroles urbaines : catégorie slam : Leïla et Toro (ex aequo) ; catégorie rap : Badi et L’Hexaler (ex aequo) ;

Prix Léo Beeckman du rayonnement des Lettres belges à l’étranger : Riszard Siwek pour l’ensemble de son oeuvre ;

Prix triennal de poésie en langue régionale endogène : Dominque Heymans pour son recueil Pleuves (inédit) ;

Prix de la première oeuvre : Charline Lambert pour Chanvre et lierre (Taillis Pré) ;

Prix triennal de poésie : Françoise Lison-Leroy pour Le silence a grandi (Rougerie) ;

Prix quinquennal de l’essai : Christine Aventin pour Breillat des yeux le ventre (Somnambule équivoque).

À lire : les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2016

Continuer la lecture