Langue-jerrican et recueil-phénix

Lisette LOMBÉ, Brûler Brûler Brûler, Iconoclaste, coll. « L’Iconopop », 2020, 12 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 978-2-37880-167-0

lombé bruler bruler brulerCes jours-là
jours de énième scandale pédophile,
énième bavure policière,
énième féminicide,
énième incident mortel dans une usine,
ces jours-là,
lendemains d’élections, d’attentat, de cataclysme,
ces jours-là,
une lave noire et visqueuse déboule dans ma gorge
et carbonise toutes mes belles petites phrases humanistes
qui me sauvent tous les jours sauf ces jours-là. 

Alors, Lisette Lombé colle. Elle accole trois verbes à l’infinitif : Brûler Brûler Brûler. Davantage qu’un mode verbal très présent dans son écriture, l’infinitif igné figure la démarche de Lisette Lombé, poétesse et grande figure du slam en Belgique. Ce verbe exulte dans ce recueil publié aux éditions Iconopop. Celui-ci réunit, comme en un grand collage, des textes issus des ouvrages Black Words (L’Arbre à paroles, 2018) et Tenir (Maelström, 2019) et il est augmenté de puissants collages d’images en noir et blanc réalisés par la poétesse. Continuer la lecture

Les Grenades remettent leur premier prix littéraire

lisette lombe

Lisette Lombé – D.R.

Les Grenades, le média féministe de la RTBF, ont organisé cette année leur premier prix littéraire. Les deux lauréates sont désormais connues. Continuer la lecture

« Lire et faire lire » : un colloque sur la lecture des 6-12 ans

colloque lire et faire lire

Dans le cadre de la Foire du livre de Bruxelles, le colloque « Lire et faire lire » – « Des lecteurs singuliers pour des livres pluriels » s’interrogera sur la lecture des 6-12 ans. Le colloque est destiné aux professionnel.le.s du livre et de l’éducation. Les inscriptions sont ouvertes et les places limitées. Continuer la lecture

Le parent, l’étiolement

Claire PONCEAU, L’enfant, l’étoilement, Photographies France Dubois, Éléments de langage, 2020, 149 p., 20 €, ISBN : 978-2-930710-20-4

ponceau l enfant l etoilementL’enfant n’a pas été conçu non, ce n’était pas prévu, je n’ai jamais prévu beaucoup de choses. Prendre un sac, pour les courses, le nombre de culottes correspondant au nombre de journées plus deux, oui. Je n’ai pas conçu l’enfant. Avec l’enfant, il a tout fallu concevoir.

Le prénom et le sexe de cet enfant viendront plus tard. Quand l’enfant n’est pas voulu, il est possible de protéger ses sentiments en s’imposant une distance par rapport au sujet ; alors traité plutôt comme objet. D’un point de vue littéraire, la plume permet d’en parler à la troisième personne, cela aide. Cependant, la proximité et le trouble sont si grands qu’ils remettent tout en cause grammaticale, lexicale, syntaxique. Continuer la lecture

La révolution a ses raisons que la raison ne connait pas

Fabrice GARDIN, Le droit à l’oubli, Samsa, 2020, 42 p., 12 €, ISBN : 978-2-87593-280-8

gardin le droit a l oubli« J’ai hérité d’une sombre forêt, mais je vais aujourd’hui dans une autre forêt toute baignée de lumière. » Ces mots de Tomas Tranströmer qui ouvrent le récit sont très éclairants sur les sentiments qui animent Andréa, la protagoniste de la pièce. Cette ancienne terroriste raconte à une journaliste de son âge, Dominique, ses actes passés. Elle assume totalement ses anciens choix, même s’ils étaient dépourvus de toute réflexion critique. Le plus dur à présent est de ne plus avoir de nom ni de passé honorable. Maintenant qu’elle a purgé sa peine – dix-sept ans de prison –, elle souhaite tourner la page, continuer sa vie et avoir le droit à l’oubli. Continuer la lecture

Ce qui ne peut être prononcé, ce qui ne peut être écrit

lUVAN, Agrapha, La Volte, 2020, 301 p., 20 € / ePub : 10,99 € , I.S.B.N. : 978-2-37049-095-7

luvan agraphaAgrapha interpelle d’abord par sa forme. Si le texte présente certes une trame narrative savamment construite, il ne s’agit cependant pas d’un roman ; mais d’un ensemble composite, éclaté, avec des parties de natures variées, au travers desquelles se dessine l’évolution de ce qui n’est pas vraiment une intrigue, plutôt une lente immersion.

Une découverte fortuite amène la narratrice à un « travail de recherche et d’édition » concernant la communauté de « sanctimoniales » d’Adsagsonae Fons (Source d’Adsagsona) du 10e siècle. Elle se pose d’abord en philologue et historienne. Les textes qu’elle traduit sont des « confessio », où les femmes s’expriment en leur nom, et des « gesta », où elles parlent de leurs compagnes. Se crée ainsi une galerie de portraits croisés où la vie de chacune se donne à voir. Il s’agit moins de spiritualité et de religion que de ce qui fait la vie en groupe au sein de la forêt, en proximité avec les animaux et d’autres groupes humains. Les différentes personnalités prennent progressivement vie. Continuer la lecture

La littérature belge en audio et en vidéo sur le web

Le blog du Carnet et les Instants vous présente régulièrement des sites web où découvrir la littérature belge en vidéo ou en audio. Voici de nouveaux documents à voir ou à écouter. Continuer la lecture

Nos articles les plus lus en 2020

Suite et fin de notre rétrospective de l’année littéraire belge 2020. Place à présent au bilan statistique du blog du Carnet et les Instants au cours des 12 derniers mois. Continuer la lecture

Décès de Nicole Verschoore

nicole verschoore

Nicole Verschoore

Nous apprenons le décès de l’autrice Nicole Verschoore, survenu le 13 décembre 2020 à Knokke. Elle laisse une oeuvre de romancière et de nouvelliste. Continuer la lecture

Les prix littéraires en 2020 : le récapitulatif

bernadette gervais

Bernadette Gervais, Pépite d’or 2020

Nous poursuivons notre bilan de l’année littéraire 2020 avec le tableau des prix littéraires des douze derniers mois. Voici un récapitulatif des auteurs et autrices belges francophones, en littérature générale, en littérature pour la jeunesse et en bande dessinée, lauréat-e-s ou finalistes des prix littéraires en Belgique ou à l’étranger en 2020. Continuer la lecture

Les livres de l’année 2020 selon la presse

Les chroniqueuses et chroniqueurs du Carnet ont dévoilé leurs coups de coeur tout au long du mois de décembre. Place à présent aux livres d’auteurs et autrices belges présents dans les sélections de l’année d’autres journaux et magazines. Continuer la lecture

Souvenirs gourmands

Philippe FIÉVET, Sur un air d’opéra bouffe, Sans escale, 2020, 200 p., 13 €, ISBN : 978-2491438029

fievet sur un air d opera bouffeCritique gastronomique, Philippe Fiévet a arpenté les routes de Wallonie et de Bruxelles pendant des années pour le compte de journaux et de ces guides qui font la pluie et le beau temps dans le monde de la restauration. Gourmand et gourmet, l’homme rend compte d’un univers qu’il a côtoyé de près comme observateur, mais aussi comme acteur. S’il prend la précaution classique de dire dans son propos liminaire que les faits décrits relèvent de la fiction, on reconnaît sans peine les lieux cités et les personnes évoquées à telle enseigne que le récit peut s’apparenter à un documentaire intimiste sur le monde des restaurants et des guides gastronomiques en Belgique francophone. Continuer la lecture

Disparition de la tabelle le 1er janvier

C’est l’ultime étape du décret relatif à la protection culturelle du livre voté par le Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles à l’automne 2017 : la tabelle disparait le 1er janvier 2021. Pour les livres publiés à partir de cette date du moins. Continuer la lecture

Le Top 3 de Daniel Simon

Chaque jour, Le Carnet et les Instants revisite l’année littéraire 2020 avec le Top 3 de ses chroniqueurs et chroniqueuses. La dernière sélection de cette année est celle de Daniel Simon. Continuer la lecture

L’Art et marges musée

COLLECTIF, Art et marges musée, CFC Editions, 2020, 224 p., 30 €, ISBN : 9782875720573

art et marges museeÀ l’occasion des dix ans d’Art et marges musée, CFC Éditions publient un ouvrage de référence retraçant la création et l’évolution d’un espace dédié à l’art brut, à l’art outsider, évoquant une collection riche de plus de quatre mille œuvres d’artistes de toutes nationalités. Fondé en 1984 par Françoise Henrion, Art en marge se présente comme un lieu d’exposition et d’études d’œuvres plastiques créées par des personnes travaillant dans des ateliers créatifs ou par des autodidactes en marge des circuits de l’art. Les textes de Laurent Busine, Carine Fol (ancienne directrice d’Art en marge, à l’origine de la création du Art et marges musée, directrice artistique du centre d’art CENTRALE for contemporary art), Sarah Kokot, Caroline Lamarche, Thibaut Leonardis, Gérard Preszow et Tatiana Veress (directrice artistique actuelle d’Art et marges musée) interrogent les mutations définitionnelles du champ de l’art brut, outsider, en marge : de l’art « psychopathologique », « art des fous » collectionné et étudié par le psychiatre et historien de l’art Hans Prinzhorn à la collection d’art brut de Jean Dubuffet, l’inventeur de la notion d’art brut, des œuvres relevant de l’autodidaxie ou issues d’ateliers en milieu institutionnel à la singularité de créations hors normes, échappant à la cartographie des sédimentations artistiques. Continuer la lecture

Le Top 3 d’Amélie Dewez

Chaque jour, Le Carnet et les Instants revisite l’année littéraire 2020 avec le Top 3 de ses chroniqueurs et chroniqueuses. Aujourd’hui : la sélection d’Amélie Dewez. Continuer la lecture