Cœurs enragés revendiquent le droit d’être différents

Cindy VAN WILDER, La lune est à nous, Scrineo, 2017, 394 p., 17,90€/ ePub : 11.99 €, ISBN : 978-2-36740-477-6

WILDER_LuneAnous_EXE.inddLa lune est à nous est un roman polyphonique où nous découvrons les voix d’Olive et Maximilien (surnommé « Bouboule »). D’un côté, Olive vit chez son oncle et sa tante, depuis la disparition de ses parents congolais lors d’un voyage dans leur pays natal. Ses trois grands frères ayant déjà quitté le nid, Olive se retrouve seule avec ses tuteurs qui n’ont pas de fibre parentale. La cohabitation n’est pas toujours facile, Olive a trouvé refuge au Dépôt, un centre culturel où elle a élu sa famille de cœur dans la joyeuse bande de bénévoles. Continuer la lecture

Prix littéraires : des Belges finalistes

Capouet-Modèle

Alors que les sélections pour les prix littéraires d’automne ne cessent de tomber, plusieurs Belges figurent à ces places d’honneur, avant – qui sait? – de rafler l’un ou l’autre prix. Plusieurs jeunes auteurs ont ainsi été reconnus par le jury du Prix littéraire de la vocation et par celui du Prix Senghor du premier roman francophone.  Continuer la lecture

Marché du livre de Mariemont

mariemontSalon de la petite édition et de la création littéraire, le Marché du livre de Mariemont se tiendra cette année du 6 au 8 octobre au Musée royal de Mariemont.

Pour sa onzième édition, la thématique du Marché du Livre questionne les espaces de lecture. Qu’il s’agisse de nos lieux privilégiés, de l’organisation spatiale et graphique d’une œuvre ou de notre manière de pratiquer la lecture… chacun de ces éléments influence les autres. On ne lit pas de la même manière dans une bibliothèque ou au café, debout ou dans son lit, pour soi ou pour un public. On n’aborde pas non plus de la même façon un livre de poche, un coffee table book ou un texte numérique. Depuis toujours, le public des lecteurs comme les textes lus n’ont cessé d’évoluer. Continuer la lecture

« Le courage des oiseaux »

François SALMON, Rien n’arrête les oiseaux, Luce Wilquin, coll. « Euphémie », 2017, 160 p., 16€, ISBN : 978-2882535382

salmon.jpgAprès un premier recueil (Rien n’est rouge) publié chez Luce Wilquin en 2015 et auréolé de différents prix, le Tournaisien François Salmon récidive avec huit nouvelles à l’ironie légère et aux chutes inattendues.

Isolé dans son Massif central, Vincent épouse le rythme de son jardin qu’il bine, sarcle, désherbe, et de ses lectures qui lui nourrissent l’esprit. Cette incarnation de la Pleine Conscience mène une existence de célibataire aussi sereine que satisfaisante : « Et du matin au soir, sans urgence et sans chagrin, il regardait la vie se faire et se défaire entre feuilles de romans et lignes de salades. » Jusqu’à ce que Mélanie soit parachutée dans ce coin à l’air immobile. Elle lui parlera alors du « nom des courants d’air » et lui décrira avec force évocations les Tamboen, Willy-Willy, Foehn, Haboobs, Freemantle Doctor, Chinook, Karaburan, Barber, Piterac et autres vents grisants. Elle lui insufflera l’envie « d’ouvrir ses poumons aux souffles du vaste monde ». Reste à savoir si un coup de fléchettes pourra ou non abolir le hasard… Continuer la lecture

Prix Fintro Écritures Noires

colize

Paul Colize, président du jury

Le premier Prix « Fintro Écritures Noires » a été attribué à Isabelle Corlier pour son roman  Ring Ouest. Luc Dupont reçoit une mention spéciale pour Anna ici et là.  Une deuxième édition du Prix est déjà prévue.

Créé en partenariat avec la Foire du livre de Bruxelles, ce prix récompense un polar inédit d’un auteur belge (ou résidant en Belgique) francophone qui n’a encore jamais été publié à compte d’éditeur. Le jury du Prix Fintro était présidé par Paul Colize et composé de Thierry Bellefroid, Luc Castro, Christine Defoin, Michel Dufranne, Véronique Henry, Anthony Rey, Geneviève Simon et Xavier Vanvaerenbergh.  Continuer la lecture

Écriture, lune de miel, et autres abeilles

Un coup de cœur du Carnet

Jean-Philippe TOUSSAINT, Made in China, Paris, Minuit, 2017, 188 p., 15 €/ ePub : 10.99 €, ISBN : 9782707343796

toussaint made in chinaDans Made in China, entre roman, fiction et réalité, l’auteur de Football retrace ses tribulations de tournage dans l’ancien Empire du Milieu.

On avait laissé Jean-Philippe Toussaint nous dévoiler, durant l’été 2015, une robe toute en miel, portée par une mannequin lors d’un défilé de mode, et poursuivie par un essaim d’abeilles : son court-métrage The Honey Dress, réalisé en Chine à partir d’un épisode de son roman Nue, était alors présenté à Bozar, durant l’exposition « Les Belges. Une histoire de mode inattendue ». Lorsqu’on a proposé à Jean-Philippe Toussaint d’effectuer un premier voyage en Chine, et qu’on lui a demandé quelles étaient ses conditions, l’écrivain et réalisateur n’en n’a formulé qu’une : « Rester longtemps. » C’est sans doute pour cela que, depuis le début du 21e siècle, et bien avant The Honey Dress, il s’est rendu à plusieurs reprises à Pékin, à Shanghai, à Guangzhou, à Changsha, à Nankin, à Kunming, à Lijiang. Et qu’il est revenu encore à Guangzhou. Nous qui ignorons beaucoup de choses sur la Chine (vous avez une idée des distances séparant ces mégapoles, vous?) et notamment de ce qu’il en est là-bas du monde de l’édition (pour ne s’en tenir qu’au mandarin), nous n’imaginions pas qu’il y ait eu pratiquement à chaque fois derrière ces voyages, son éditeur chinois (accessoirement aussi, celui de Beckett et de Robbe-Grillet). À la fois homme de lettres, professeur aux Beaux-Arts, directeur d’un centre d’art, peintre estimé, Chen Tong, c’est son nom, est également chef d’entreprises en tout genre, producteur de films, et le “leader of the gang” de quelques jeunes Cantonais qui gravitent dans son orbite et ses affaires, là où le commerce et les arts ont souvent partie liée. Continuer la lecture

La vie en blauw en zwart

Olivier EL KHOURY, Surface de réparation, Noir sur Blanc, coll. « Notabilia », 2017, 150 p., 14 €/ ePub : 9.99 €, ISBN : 978-2-88250-483-8

el khouryNouveau venu sur la scène littéraire belge, Olivier El Khoury a déboulé la balle au pied, affublé des couleurs du club de football de Bruges. Son premier roman, superbement intitulé Surface de réparation, pourrait contribuer à rapprocher deux mondes parfois situés aux antipodes l’un de l’autre.

Le roman commence sur les chapeaux de roues avec la naissance du héros/anti-héros, en plein match du F.C. Bruges, dont le père est un fan inconditionnel au point de privilégier le club à l’arrivée du fiston. Une passion irrationnelle pour les Bleus et Noirs dont héritera le fils avec la même radicalité et la même mauvaise foi. « Ma femme à moi, c’est Bruges », proclament-ils. Continuer la lecture