Archives par étiquette : Jean Muno

Un Caméléon qui nous en raconte des vertes et des pas mûres…

_JWO7296Le cinquante-huitième Festival de Théâtre de Spa de l’été dernier a levé le rideau avec la première d’un nouveau Caméléon, spectacle bâti sur un choix de textes du romancier et nouvelliste Jean Muno (1924-1988), auxquels l’acteur Nicolas Ossowski insuffle une force remarquable dans un soliloque percutant, mis en scène avec beaucoup de doigté par Daniela Bisconti. Se trouve ainsi profondément retravaillée la riche adaptation scénique de Patrick Bonté, créée le 13 janvier 1981 avec le comédien Jean-Paul Comart au Théâtre de l’Esprit Frappeur dans la capitale belge. L’écrivain bruxellois avait alors collaboré étroitement à cette initiative originale, reprise exactement vingt ans plus tard au Rideau de Bruxelles dans une version modifiée. Continuer la lecture

J’ai envie d’être plus vivant que n’importe qui et qu’on me foute la paix comme au dernier des morts

Un coup de cœur du Carnet

Jean MUNO, Ripple-Marks, Samsa, 2017, 206 p., 18 €, ISBN : 978-2-87593-075-0

muno ripple marks.pngS’il y a bien un événement dont on peut se réjouir en cette année littéraire, c’est la réédition de Ripple-marks de Jean Muno. Bien sûr, c’est à l’Académie royale de langue et de littérature françaises, en collaboration avec les éditions Samsa, que l’on doit cette remise au jour – puisque Jean Muno, aka Robert Burniaux, fut, en son temps, académicien (mais sinon, il était aussi prof et, surtout, écrivain). La première édition de Ripple-Marks datant de 1976, chez Jacques Antoine, et la deuxième parue dix ans plus tard à L’Âge d’Homme, on avait tout le loisir de passer à côté, ce qui est une véritable erreur, un absolu ratage, une affreuse maldone dont nous voilà aujourd’hui épargné.e.s, et heureux-ses de l’être. Ripple-marks est un livre culte. Continuer la lecture

Jean Muno, l’ironie en bandoulière

Isabelle MOREELS, Jean Muno. La subversion souriante de l’ironie, 2015, Bruxelles, Peter Lang, 418 p., 48 € 

munoC’est avec l’ironie pour fil conducteur qu’Isabelle Moreels étudie en profondeur l’œuvre de Jean Muno dans son essai Jean Muno. La subversion souriante de l’ironie. Un choix qui semble aller de soi, tant cette liberté moqueuse, discrètement rebelle, de regard et de ton imprègne les romans, contes et nouvelles de l’écrivain qui nous a quittés trop tôt, et nous manque. Continuer la lecture

« À mi-distance de deux rives »

Jean MUNO, Histoires singulières, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2014, 240 p., papier : 8.50 € / numérique : 6.99 €

munoAh qu’il doit être bon de n’avoir jamais lu Muno, pour pouvoir enfin le découvrir. Avec Histoires singulières, «Espace Nord» ouvre cette porte au jeune lecteur, ou rend le sourire à l’étourdi qui avait prêté son édition de Jacques Antoine et qui, comme de juste, ne l’avait jamais récupérée. Enfoncez-la, cette porte, pour vous perdre dans les brumes délicieuses ; entrez dans cette gare qui semble abandonnée, qui ne figure sur aucune carte ; tombez amoureux de femmes évanescentes.

Continuer la lecture