Archives par étiquette : Jacqueline Harpman

Il y a dix ans… Jacqueline Harpman (1929-2012)

Jacqueline Harpman

Jacqueline Harpman

Jacqueline Harpman est décédée le 24 mai 2012. Ce 10e anniversaire est l’occasion de revenir sur un œuvre importante de l’histoire de nos littératures. C’est pourquoi nous proposons à nos lecteurs et lectrices de replonger dans nos archives et de (re)découvrir les articles que Le Carnet et les Instants lui a consacrés, désormais mis en ligne sur notre blog.  Continuer la lecture

Un fantastique en quête de centre

Bacary SARR, Imaginaire de l’insolite et problématique identitaire dans les lettres belges francophones. Un nouveau fantastique ?, Presses Universitaires de Liège, Série « Littératures », 2021, 140 p., 18 €, ISBN : 978-2-87562-283-9

sarr imaginaire de l'insoliteUne énième étude sur le fantastique belge ? Le sujet n’est-il pas rebattu ? Et des spécialistes de la carrure d’un Baronian ne se sont-ils pas assez exprimés sur la question pour qu’on puisse enfin considérer le terrain comme défriché, balisé, connu ? Le spécialiste en comparatisme dans le domaine francophone Bacary Sarr anticipe cette remarque en avertissant d’emblée que son étude ne fera intervenir nul bestiaire à cornes ou à canines et ne convoquera aucun esprit à coup de table tournante. Se démarquant en effet du « fantastique conventionnel », il privilégie celui « qui se fonde sur une perception intérieure particulière de la réalité ». Continuer la lecture

Romantique Harpman

Un coup de cœur du Carnet

Jacqueline HARPMAN, La dormition des amants, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2020, 280 p., 9.50 €, ISBN : 978-2-87568-483-7

harpman la dormition des amants espace nordSe replonger dans l’œuvre d’une autrice aimée, mais dont on a fait la connaissance il y a de nombreuses années, c’est toujours prendre un gros risque. Il se pourrait que l’écrivain adulé déçoive, que ses ficelles paraissent grossières, que ses descriptions agacent et que ses audaces semblent à présent bien banales. Il n’en a rien été. La première chose qui frappe à la lecture de La dormition des amants, c’est à quel point le classicisme élégant de l’écriture de Jacqueline Harpman est efficace, et continue à charmer. Continuer la lecture

Les six premières lauréates du prix Rossel

logo du prix rossel

On le qualifie parfois de « Goncourt belge ». Le prix Rossel, institué par le journal Le Soir en mémoire de Victor Rossel (le fils du fondateur du quotidien), est le plus prestigieux prix littéraire consacré à la prose de fiction en Belgique francophone.

Plusieurs commentateurs ont dénoncé, chiffres à l’appui, la sur-représentation des lauréats masculins dans les grands prix d’automne en France. Elle s’explique notamment par une sur-représentation identique des hommes dans les jurys. Qu’en est-il pour le Rossel? Retour sur les six premières lauréates de ce prix créé en 1938. Continuer la lecture

Six films scénarisés par des auteurs belges

Les relations entre littérature et cinéma sont étroites et multiformes. Après avoir évoqué des adaptations hollywoodiennes de la littérature belge ou des écrivains belges cinéastes, ce seront cette fois les auteurs scénaristes (occasionnels) qui seront à l’honneur. Nous présentons ici 6 films, d’hier ou d’aujourd’hui, scénarisés par des auteurs belges, en-dehors des adaptations de leurs propres oeuvres. Continuer la lecture

Six livres d’entretiens littéraires

interview

Photo par alda2 de Pixabay

Genre tout d’abord oral, l’entretien littéraire est souvent lié à la radio, à la télévision, ou aux lieux de rencontre. Il arrive toutefois aussi que l’entretien fasse l’objet d’une transcription (retravaillée) pour une publication en livre. Une sélection de six livres d’entretiens autour d’auteurs belges parus au cours des dix dernières années. Continuer la lecture

Une avenue au nom de Jacqueline Harpman à Uccle

Jacqueline Harpman

La commune d’Uccle a récemment inauguré quatre  voiries desservant le nouveau quartier « Les promenades d’Uccle ». Parmi les personnes choisies pour donner leur nom à ces rues : l’écrivaine Jacqueline Harpman, qui a désormais une avenue à son nom. Continuer la lecture