Archives par étiquette : Benoit Peeters

Comment ne pas être ferenczien ?

Un coup de cœur du Carnet

Benoît PEETERS, Sandor Ferenczi. L’enfant terrible de la psychanalyse, Flammarion, 2020, 384 p, 23,90 € / ePub : 14.99 €, ISBN : 978-2-08-134727-4

benoit peeters sandor ferenczi l'enfant terrible de la psychanalyse flammarion1. Enfant terrible de la psychanalyse : l’expression qui fournit le sous-titre de l’ouvrage est révélatrice. Dès qu’on s’intéresse à lui, Ferenczi frappe par son sérieux, sa sagesse, sa profondeur, ses scrupules. Il est vraiment le contraire d’un fantaisiste ou d’un provocateur. S’il peut être qualifié d’enfant terrible, c’est à cause de son aura de dissidence. Ce terme a servi, on le sait, à réprimer la liberté de pensée et le jugement critique, en Union soviétique. Il garde tout son pouvoir réducteur encore aujourd’hui. Ainsi le nom de Ferenczi, en 2020, reste méconnu et même occulté. Ce n’est pas que l’idéologie contemporaine ait vraiment cherché à étouffer ce nom. C’est qu’il nous parvient à travers un brouillage des cartes analogue aux perturbations hertziennes qui visaient à entraver les émissions de radio Londres. Continuer la lecture

Utopie, dystopie et Cités obscures

MONDES imPARFAITS. Autour des Cités obscures de Schuiten et Peeters, Impressions Nouvelles et Maison d’Ailleurs, 2019, 128 p., 28,50 €, ISBN : 978-2-87449-730-8

À l’occasion de l’exposition MONDES imPARFAITS. Autour des cités obscures paraît l’ouvrage éponyme interrogeant la question de l’utopie et de la dystopie. Illustré de dessins rares de François Schuiten, de nombreux documents, d’un long entretien entre Marc Atallah, Schuiten et Peeters, de textes de François Rosset et Marc Atallah, le livre questionne la naissance, la genèse de l’utopie (de Thomas More, Francis Bacon à Campanella, Cyrano de Bergerac, Marivaux…, sans oublier les précurseurs, Platon, Lucien de Samosate…), l’avènement de la dystopie avec Zamiatine, Huxley, Orwell et la présence d’un schème utopique/dystopique dans les Cités obscures. Projet de société idéale, planification d’un bonheur collectif, l’utopie témoigne en son étymologie de l’oscillation qui porte sa visée d’une cité parfaite : elle est à la fois « u-topos », « d’aucun lieu », et « eu-topos », « un lieu bon », prisonnière de l’imaginaire et rêve promis à sa réalisation. Continuer la lecture

Cap sur les cités obscures

François SCHUITEN, Benoît PEETERS, Les Cités obscures, Livre 3, Casterman, 2018, 408 p., 47 €, ISBN : 978-2-203-15375-2

Publiée en quatre tomes par les éditions Casterman, l’intégrale des Cités obscures fournit, aux côtés des œuvres cultes du dessinateur François Schuiten et du scénariste Benoît Peeters, de précieux inédits ainsi que des fragments du Guide des Cités. Le livre 3 rassemble L’enfant penchée, Mary La Penchée, L’affaire Desombres, L’écho des cités et L’ombre d’un homme. Depuis les années 1980, François Schuiten et Benoît Peeters fraient une œuvre sidérante qui excède les limites de la bande dessinée.S’aventurer dans un univers parallèle constitué de cités soumises à des lois physiques, à des événements, des phénomènes étrangers à notre monde implique des’ouvrir à un voyage tout à la fois métaphysique, galactique, mental,initiatique. Dans ce monde imperceptible depuis le nôtre, chaque cité se singularise par un ensemble de paramètres qui la détermine : signature architecturale, régime politique, socio-économique, système symbolique,géographie, faune (raréfiée) et flore, production culturelle…

Continuer la lecture

Une jeunesse à table et aux fourneaux

Benoît PEETERS, Aurélia AURITA, Comme un chef, Casterman, coll. « Écritures », 2018, 216 p., 18,95 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782203146754

peeters aurita comme un chef.jpgBenoît Peeters est un intellectuel de multiples talents. Écrivain, critique, biographe (Hergé, Paul Valéry, Jacques Derrida), éditeur, co-auteur des célèbres Cités Obscures avec François Schuiten, il est aussi, ce que l’on savait peut-être moins, un authentique gastronome – tant en dégustation qu’en préparation. Peut-être inspiré par Le gourmet solitaire de Jirō Taniguchi dont il est friand, il publie chez Casterman, dans la collection culte « Écritures », Comme un chef, une autobiographie culinaire sous forme de roman graphique avec, aux dessins, Aurélia Aurita, bien connue pour Fraise et chocolat, bande dessinée autofictive et érotique. Continuer la lecture

Paris en toutes lettres : des Belges au programme

le-mort

Le Festival Paris en toutes lettres se tient du 10 au 21 novembre . Il est fondé sur les hybridations entre les genres littéraires et les formes artistiques ainsi que sur les résonances entre la géographie parisienne et sa vie littéraire. Il se déploie dans une vingtaine de lieux.  À travers ce foisonnement de propositions, c’est à un Paris résolument vivant et traversé de littérature que le festival donne voix. Plusieurs Belges apparaissent dans une programmation foisonnante Continuer la lecture