Série d’été : Les instants de Jacques De Decker

les instants de jacques de decker

Prendre le temps pour découvrir, ou redécouvrir, une autrice, un auteur. C’est l’invitation que lance Le Carnet et les Instants avec la série estivale « Les instants de… ». Chaque dimanche jusqu’au 14 août, nous mettons à l’honneur un-e écrivain-e par le biais des articles, interviews, recensions, portraits parus tant dans notre revue imprimée que sur ce blog. Des instants, saisis parfois à des dizaines d’années d’intervalle, pour approcher la complexité et la richesse de trajectoires uniques.

Quatrième épisode : Les instants de Jacques De Decker.

 Jacques De Decker est né le 19 août 1945. Germaniste, polyglotte, il laisse une œuvre qui touche à tous les genres – le roman, la nouvelle, le théâtre (surtout), l’essai, la biographie, la critique littéraire et théâtrale, le livret d’opéra… – et à plusieurs langues, non seulement parce qu’il a œuvré comme traducteur-adaptateur, mais aussi parce qu’il a signé des textes originaux en néerlandais et en allemand. 

Élu à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 1997, il en devient Secrétaire perpétuel en 2002. Il quitte la fonction en 2019 pour se consacrer à la préparation du centenaire de l’Académie, qui devait être célébré l’année suivante, mais il décède le 12 avril 2020. 

Inédit, interviews et portraits :
Jacques De Decker dans Le Carnet et les Instants

Jacques De Decker a publié un texte inédit dans Le Carnet et les Instants : comme beaucoup d’autres écrivain-e-s, il a répondu à l’appel de la rédaction pour le n°100 (paru en 1997) et a imaginé son centième anniversaire dans un texte intitulé « J’ai cent ans ».

Jacques De Decker revient comme une figure familière tout au long de l’histoire du Carnet. À la faveur de sa polygraphie, il est évoqué dans des dossiers sur des sujets très divers.

Sa première interview dans la revue parait dans le n°82, daté de 1994, pour un dossier thématique sur la critique littéraire. Carmelo Virone, qui conduit l’entretien, l’interroge notamment sur la manière dont il articule œuvre personnelle et travail critique.
Il sera encore question de Jacques De Decker critique et animateur littéraire dans le n°190 (2016), lorsque Michel Torrekens consacre un épisode de sa série sur les lieux de rencontre et d’animation littéraire aux Coups de midi des Riches Claires, dont l’écrivain était l’infatigable animateur.

CI 147

En 2007, c’est le librettiste qui est interviewé par Thierry Leroy (n°147). Jacques De Decker vient en effet de signer – en allemand ! – le livret de Frühlings Erwachenle premier opéra de Benoit Mernier d’après L’éveil du printemps de Frank Wedekind, créé à la Monnaie. L’entretien évoque avec précision le travail d’adaptateur, qui est l’un des fils rouges de l’œuvre de Jacques De Decker.

Rony Demaeseneer anime dans Le Carnet et les Instants  une série bien connue dédiée aux bibliothèques d’écrivains : il interviewe un auteur ou une autrice belge sur sa bibliothèque personnelle, celle à laquelle il ou elle a eu accès dans son enfance, ses pratiques de lecture… Jacques De Decker s’est prêté au jeu pour le n°160, paru en 2010.

Le n°185 du Carnet et les Instants est un numéro thématique, consacré aux liens entre littérature et cinéma. Dans la foulée de cette publication, Jacques De Decker organise une table ronde à l’Académie pour évoquer une période qu’il considère comme l’âge d’or de l’adaptation de la littérature belge au cinéma, les années 1970. Confié à Daniel Laroche, le compte rendu de cette table ronde est publié sur le blog du Carnet et les Instants.

Le n°193 du Carnet et les Instants (2017) consacre un dossier à la biographie dans la littérature belge. Jacques De Decker, auteur notamment d’une biographie de Wagner, est l’un des trois auteurs interviewés par Michel Zumkir.

L’écrivain quitte ses fonctions de Secrétaire perpétuel de l’Académie à la fin 2019. L’occasion est belle de le rencontrer pour un bilan de ses années passées à animer et représenter l’Académie, et pour une évocation du rôle, mal connu, de l’institution. L’interview, qui se révélera l’une des toutes dernières accordées par l’écrivain, parait dans le n°205, en janvier 2020.

Le 24 mai 2020, le blog du Carnet et les Instants publie une étude, cosignée par Philippe Remy-Wilkin et Julien-Paul Remy, sur l’œuvre littéraire de Jacques De Decker. Elle est animée par une conviction : si le passeur a longtemps fait oublier l’écrivain, il est urgent de redécouvrir l’œuvre et d’en reconnaitre les qualités.

CI 207 couv

Jacques De Decker fait la couverture du Carnet et les Instants n°207 (2021). Michel Torrekens avait prévu de l’interviewer pour un dossier consacré aux préfaces et préfaciers. Symptôme de son soutien récurrent à l’œuvre des autres, Jacques De Decker a en effet signé de très nombreuses préfaces. Le décès de l’auteur a rendu le projet initial caduc. Jacques De Decker devient dès lors comme le fil rouge du dossier, qui rend hommage à son travail de défenseur de la littérature. Interviewé pour ce numéro, Jean Jauniaux évoque plus particulièrement la manière dont Jacques De Decker concevait son rôle de préfacier.

Livres de Jacques De Decker

Les livres de Jacques De Decker chroniqués dans Le Carnet et les Instants donnent un aperçu, certes partiel, de la diversité des genres auxquels il a touché. Son théâtre a fait l’objet d’une édition posthume complète, élaborée par Paul Emond, pour les éditions de l’Académie.

Des livres sur Jacques De Decker

Le décès de Jacques De Decker a suscité une onde de choc dans le monde littéraire et culturel belge. Plusieurs livres, d’hommage, d’évocation, ont paru par la suite.

Un document en ligne

Au nom de Jacques De Decker, les moteurs de recherche du web trouvent en une fraction de seconde un nombre de résultats pléthorique. Le document retenu ici est donc, plus encore que pour les autres auteurs de notre série « Les instants de… », une porte ouverte, une invitation à d’autres recherches.

Passeur de littérature, Jacques De Decker a reçu des dizaines d’écrivains, notamment lorsqu’il animait les Coups de midi des Riches Claires. Plus rares sont les moments où il a été lui-même interviewé comme écrivain. C’était le cas le 31 janvier 2018, à la Maison de la Francité : il était alors l’invité du Dîner littéraire animé par Rony Demaeseneer.

La fiche de Jacques De Decker

La fiche bio-bibliographique de Jacques De Decker est disponible sur le portail Objectif plumes. 

La série Les Instants de…

Retrouvez tous les articles de la série.