Archives par étiquette : Annick Walachniewicz

Plusieurs cordes à leur arc : six écrivains plasticiens

illustration

Free Photos de Pixabay

Il n’est pas rare que les écrivains touchent aussi à d’autres disciplines artistiques. Nous avons déjà évoqué sur ce blog des écrivains belges paroliers, cinéastes, ou encore traducteurs. Intéressons-nous à présent aux écrivains peintres.

Plasticiens qui écrivent occasionnellement ou écrivains qui s’adonnent parfois à la peinture, la liste de ceux qui pratiquent deux arts en Belgique est longue, et l’on y croise entre autres Rops, Dotremont ou Magritte.

On se limitera ici à six artistes, dont un livre au moins est paru ces cinq dernières années. Continuer la lecture

Faisceau de lignes blanches

COLLECTIF, La ligne blanche, Arbre à paroles, coll. « iF », 2020,126 p., 14 €, ISBN : 978-2-8704-696-2

À l’invitation, à l’appel lancé par Antoine Wauters qui dirige la collection « iF » à L’Arbre à paroles, vingt-trois auteurs ont répondu : écrire sur ce que signifie pour eux la ligne blanche. Traversé par une crise, tenaillé par une pulsion qui se traduit en une décision — arrêter d’écrire —, Antoine Wauters voit dans la ligne blanche la manifestation du grand retrait, de l’effacement, une césure, un syndrome Bartleby. La pureté de la ligne blanche est telle qu’elle ne doit plus se traduire en mots. Le syntagme lancé aux contributeurs venus du monde du roman, de la bande dessinée, de la poésie, du journalisme s’apparente à un signifiant flottant que chaque auteur va interpréter, diffracter en récits ou en poèmes. Continuer la lecture

Lecture en tête : les Belges en nombre

Annick Walachniewicz

En prélude au Festival du premier roman et des littératures contemporaines qu’elle organise au mois de mai 2019, l’association Lecture en tête a publié sa sélection de 16 premiers romans. Les Belges s’y taillent une belle place. Continuer la lecture

Une vie en éclats

Un coup de cœur du Carnet

Annick WALACHNIEWICZ, Il ne portait pas de chandail, L’Arbre à paroles, coll. « If », 2018, 184 p., 18 €, ISBN : 9-782874-066665

walachniewicz il ne portait pas de chandailJe vous le concède, le nom de l’auteure n’est pas facile à retenir et pourtant, ce n’est en aucun cas une raison de rater le premier roman d’Annick Walachniewicz, Il ne portait pas de chandail, qui sortira dans quelques jours aux éditions de l’Arbre à Paroles, dans la collection narrative « iF ».

Tout commence à l’Ouest, en 2012, avec Dora et Hans qui viennent « lui » annoncer que son père, dont on apprendra bientôt qu’il est décédé en 2001, « était prisonnier dans un camp d’extermination.  Il travaillait dans les chambres à gaz, dans les fours. » Continuer la lecture

Prix littéraires : des Belges finalistes

Quiriny_L'Affaire Mayerling_couv

Plusieurs auteur-e-s belges figurent parmi les finalistes de prix littéraires internationaux.

Le Grand Prix RTL-Lire, qui récompense un roman francophone, a déjà remis sa deuxième sélection. Seuls cinq livres restent en lice, parmi lesquels le nouveau roman de Bernard QuirinyL’affaire Mayerling (Rivages). Continuer la lecture