Archives de catégorie : Édités en Belgique

La littérature belge publiée en Belgique : toutes nos recensions de livres parus dans des maisons d’édition belges.

« Avec la mer du Nord… »

Michel JOIRET, Stella Maris, M.E.O., 2022, 180 p., 18 €, ISBN : 9782807003385

joiret stella marisComment saisir la singularité de la Mer du Nord sans s’immerger dans le premier couplet du Plat Pays de Brel ? Comment toucher sa poésie en se gardant de prolonger les lignes de fuite humides aux nuances grises de Spilliaert ? Comment appréhender la mentalité balnéaire d’Ostende en ignorant les masques, colorés et malicieux, d’Ensor ? Comment percevoir l’air léger des plages (ensoleillées et bondées l’espace de quelques semaines) sans dodeliner sur la voix d’Arno charriant l’ode d’Adamo aux filles du bord de mer ? Comment avoir le cœur qui chavire sans fouler le sable couleur et densité Permeke, sans croiser les monumentaux Marins, sans se rire des mouettes en se parfumant les doigts de crevettes grises ? En lisant le dernier livre de Michel Joiret, peut-être, qui s’inscrit dans la certitude que la côte belge est de ces réalités qui ne s’apprivoisent que par l’appropriation artistique ou l’expérience intime. Continuer la lecture

Les chimères d’un amour évanoui

Arnaud DELCORTE, Lente dérive de sa lumière, Arbre à paroles, 2022, 116 p., 14 €, ISBN : 9782874067150

delcorte lente derive de sa lumiereComme l’indique Éric Brogniet dans Lecture silencieuse (éditions de l’Académie), La poésie est un art de l’instantané et du transfert, elle nous invite sans cesse à recadrer notre rapport à la réalité, à réinventer notre relation au monde, à arpenter un écart définitif.

Cette vision de la poésie guidera utilement le lecteur du dernier recueil d’Arnaud Delcorte, dont le titre, poème en soi, Lente dérive de sa lumière, évoque d’emblée ce déplacement du regard, de la rêverie, de la pensée poétiques. Nathaniel Molamba, qui signe la préface de l’ouvrage, invite lui aussi à la lecture à la fois singulière et démultipliée : Plus que jamais il faut lire entre les lignes, et surtout regarder au travers. Continuer la lecture

Le Jardin des délices

HELL’O, Elle est où la fête ? Waar is da feestje ? Where’s the party at ?, CFC, 2022, 10 p., 12 €, ISBN : 978-2-87572-078-8

hell'o elle est la fete couvC’est à une curieuse fête que nous invitent Antoine Detaille et Jérôme Meynen, le duo d’artistes qui se cache derrière Hell’O. Un peu comme si les personnages étranges des Songes drolatiques de Pantagruel se retrouvaient pris dans la transe collective qui toucha Strasbourg en 1518.

Elle est où la fête ? est un livre-objet, un leporello, qui se déplie dans les mains du lecteur comme le ferait un accordéon. Il est un condensé de l’univers du duo : personnages étranges, êtres hybrides et végétation luxuriante sont entourés de guirlandes et d’un fond sonore qui ne peut être que festif, le tout débordant de couleurs. Continuer la lecture

Simplicité et Espérance

Colette NYS-MAZURE, Célébration du quotidien suivi de Sans y toucher, Postface d’Anne Prouteau, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2022, 320 p., 9 €, ISBN :

nys mazure celebration de la lecture« J’ai besoin de vous écrire. Je souhaite correspondre avec vous. Une envie obstinée de partager les plaisirs et les peines du chemin quotidien. Dans ce monde, il fait de plus en plus froid, de plus en plus seul : que la parole et les gestes circulent entre nous ! Si la mesure de nos pas diffère et si nous ne butons pas sur les mêmes cailloux, notre aventure n’est-elle pas commune ? » Dans l’incipit de Célébration du quotidien, Colette Nys-Mazure choisit la correspondance comme « mode de communication modeste et juste » pour nous entretenir du merveilleux du quotidien. Elle coud en mots un patchwork de tissus-pensées extraits du fil des jours, au creux d’un moment (d’ici et de maintenant, d’un matin, à bord de la nuit), d’un espace (d’une cuisine, en transit, d’un balcon, de la patrie des livres), d’une expérience (d’une vie de femme, d’un itinéraire maternel, du désastre, de Pâques, du Royaume) ou d’un état (avec enthousiasme, d’une solitude, du silence). Chaque morceau assemblé présente une texture, des coloris, des motifs propres, mais une couture – nette et ferme – les unit en une protection harmonieuse tout en douceur et en lumière. Continuer la lecture

Au-delà du fleuve

Alex LORETTE, La vie comme elle vient, Lansman, 2022, 80 p., 12 €, ISBN : 9782807103467

lorette la vie comme elle vientAlors que sa vie semble peu à peu tirer sa révérence, Lucie regarde son passé. Elle se souvient de son arrivée en Belgique en 1958, âgée alors de dix-huit ans. Cette terre où elle s’est tout de suite sentie étrangère. Cette terre où il fait froid, où l’eau est verte, où le vent vient de la terre. Elle raconte sa naissance, au fin fond du Congo, au bord du fleuve, à quatre heures de marche de la première ville. Naissance à laquelle sa mère n’a pas survécu. Elle se souvient de son enfance auprès de sa nourrice noire, Massiga, au grand désarroi de son grand-père qui considérait le peuple noir comme des sauvages. Le racisme et les idées colonialistes étaient encore bien ancrées à cette époque. Malgré sa couleur blanche, Lucie se sent noire au-dedans. Continuer la lecture

Sur le chemin de la sagesse

Pascale SEYS, Refaire un petit coin de monde, Racine, 2021, 156 p., 20 €, ISBN : 9782390251804

seys refaire un petit coin du mondeAprès nous avoir fait lire une trilogie de philosophie vagabonde sur l’humeur du monde, Pascale Seys nous offre un nouveau recueil de réflexions philosophiques sous forme de petites histoires nous invitant à comprendre la complexité de la société à travers des questions du quotidien. Sans transition, nous sommes amenés à nous interroger sur des questions universelles telles le bonheur, la sagesse, l’éthique ou la générosité.

De la petitesse de notre regard découle le mépris et de sa grandeur, l’admiration. D’où cette conclusion prodigieuse : la vraie générosité consiste à accomplir librement les meilleures choses en ce monde en ne méprisant personne, en regardant chaque chose sous l’angle de sa grandeur, en excusant les faiblesses des autres ainsi que les nôtres. C’est en ce sens qu’il faut comprendre l’idée cartésienne selon laquelle « les plus généreux ont coutume d’être les plus humbles ». Découvrant l’infirmité de leur nature, les âmes véritablement généreuses ne se considérant, à la réflexion, pas meilleures que les autres, ne se préfèrent à personne et sont dès lors plus enclines à l’indulgence envers elles-mêmes et à l’égard des autres. C’est là faire preuve « d’humilité vertueuse », un point d’équilibre compris comme une juste estime de soi conjuguée au respect d’autrui.  Continuer la lecture

Relecture du Moyen Âge

Philippe BERCOVICI, Arnaud DE LA CROIX, couleurs Sylvie SABATER, La véritable histoire du Moyen Âge, Le Lombard, 2022, 256 p., 24,50 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 9782808203487

de la croix bercovici la veritable histoire du moyen ageAprès le remarquable essai graphique La franc-maçonnerie dévoilée (Le Lombard, 2020), le philosophe, historien, essayiste Arnaud de la Croix et le dessinateur Philippe Bercovici dévoilent, en vingt dates clés, un autre visage du Moyen Âge. L’alliance du tandem fait merveille dans la relecture d’une séquence historique de mille ans souvent caricaturée comme période obscurantiste avant que la Renaissance ne jette ses lumières et ses feux humanistes. Continuer la lecture

Le Chemin du crime

André LINARD, Des cailloux dans les chaussures, F. Deville, 2022, 410 p., 24 €, ISBN : 978-2875-99053-2

linard des cailloux dans les chaussuresCompostelle, le Camino francés… Depuis le début du 9ème siècle chrétien, ce pèlerinage a déplacé une  multitude de croyants, pèlerins pour indulgences puis pèlerins d’aventure, de rencontres, de foi et de corde… Compostelle, au-delà des Pyrénées… On marchait pour faire quelque chose d’intime et de collectif à la fois pour s’en remettre à Dieu…

En 2008, l’auteur, le journaliste, l’homme du droit journalistique et du voyage André Linard avait, avec Suzanne Dubois, fait d’une traite le trajet vers Saint-Jacques, trois mois de marche… Ce cheminement leur avait permis de rencontrer autant la magnificence du sublime que maintes interrogations à propos des dérives de ce fabuleux parcours. Leur livre, Compostelle, La mort d’un mythe [Couleur livres, 2010] avait développé nombre de critiques et d’interrogations à propos de ce pèlerinage devenu en partie une forme de loi d’exploit de tourisme de masse. L’écrivain-voyageur anglais Bruce Chatwin, dans Anatomie de l’errance, a révélé à quel point la chrétienté avait développé une piété antagoniste dans l’élévation des cathédrales versus les pèlerinages. La pierre, le temps et la fugacité. Le Chemin de Compostelle aujourd’hui est aussi encombré que l’Himalaya aux heures de pointe, on y fait la file et le business, l’idéologie New Age, le développement personnel, l’hygiénisme, la nature comme nouvelle religion etc… ont fait de cette tribulation un étrange compromis. Continuer la lecture

Parlons-en de la vie !

Marcelle PÂQUES, Le cœur en balade, Bleu d’encre, 2022, 50 p., 12 €, ISBN : 978-2-930725-45-1

paques le coeur en balade« Secrétaire, dans une autre vie. Retraitée, elle peut désormais donner libre cours à sa fantaisie » raconte l’excipit titré Marcelle Pâques, dans ce nouveau livret chez Bleu d’encre.  « Femme ordinaire. Vie ordinaire en apparence, car l’extraordinaire est là dans le quotidien », lit-on ensuite pour expliquer les trente-trois textes courts qui précèdent et forment un bloc-notes de réflexions et sentiments. La généreuse préface d’Éric Allard saisit bien l’intention de l’auteure : L’art de la joie. Sur la couverture, au-dessus de l’illustration enfantine par Catherine Hannecart d’une semeuse de coquelicots : Le cœur en balade. Continuer la lecture

Anamorphoses et mémoires confuses

Françoise PIRART, Tout est sous contrôle !, MEO, 2022, 164 p., 16 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 978-2-8070-0329-3

pirart tout est sous contrôleD’emblée le titre – Tout est sous contrôle ! – du dernier recueil de nouvelles de Françoise Pirart nous donne le ton de l’ironie et de la duplicité qu’elle décortique délicatement dans vingt histoires où truculence, mystère et intimes dévoilements se resserrent dans un style où  jubilation et mélancolie vont ambedui.

François Pirart a déjà publié nombre de romans et de nouvelles et s’occupe par ailleurs de suivis autobiographiques qui lui donnent certainement de nombreuses matières dans le domaine de l’intime, de la famille et des épisodes de la vie de nos contemporains. Son talent fait de ce recueil une rhapsodie drôle et généreuse… Continuer la lecture

Pour peindre le portrait d’une poète-oiseau…

Patrick DEVAUX et Martine ROUHART, Mouvances de plumes, Ill. de Catherine Berael, Préface de Anne-Marielle Wilwerth, Coudrier, 2022, 52 p., 16 €, ISBN 978-239052-032-0

devaux rouhart mouvances de plumesDans l’ « avant-lire » qui ouvre le recueil paru aux éditions Le Coudrier, Anne-Marielle Wilwerth cite opportunément Chateaubriand : Les poètes sont des oiseaux : tout bruit les fait chanter. Les (trop rares) illustrations de Catherine Berael nous donnent à voir de ces oiseaux quelques crayonnés, de rouge et de noir, composés dans ces attitudes qui sont familières et que certains poèmes évoquent.

Patrick Devaux et Martine Rouhart déposent dans ce volume allègre et heureux, feuille à feuille, des poèmes composés à quatre mains. Quatre mains enlacées, complices, solidaires de l’émotion poétiques : elles ne sont pas identifiées. Au lecteur de tenter le jeu d’attribuer à l’une ou à l’autre telle ou telle fulgurance, telle ou telle image verbale, telle ou telle évocation. Il lui faudra beaucoup de familiarité avec l’œuvre de l’un, Patrick Devaux et de l’autre, Martine Rouhart, pour redistribuer les cartes et signer d’un seul nom l’une ou l’autre de ces mouvances. On aimerait savoir comment les affinités complices  ont orchestré les papiers / aux regards / d’encre. Continuer la lecture

Fleurs de serre

Pierre CORAN, Mosaïques pour le jour qui vient, Arbre à paroles, 2022, 86 p., 12 €, ISBN : 9782874067143

coran mosaiques pour le jour qui vientLa tentation est grande, lorsqu’il s’agit de Pierre Coran, d’en appeler aux chiffres et de mesurer avec cérémonie la longévité et l’envergure d’une carrière poétique exemplaire. Cette politesse sonnerait pourtant faux, face à une œuvre dont il semble que chacun des romans ou recueils soit écrit comme un premier livre. Cette primeur soigneusement entretenue, ludisme d’Inimaginaire ou de Jaffabules, esprit d’enfance des Aventures des Pièces-à-Trou, investit chaque nouvelle publication d’une exigence secrète de simplicité et d’émerveillement. Les rêveries, paysages et traversées de Mosaïques pour le jour qui vient se montrent positivement à la hauteur de cette exigence. Continuer la lecture

De l’amitié, sa belle tessiture…

Philippe COLMANT et Philippe LEUCKX, Frères de mots, Coudrier, 2022, 90 p., 18 €, ISBN : 978-2-39052-030-6

colmant leuckx freres de motsPhilippe Colmant  et Philippe Leuckx se sont rejoints dans un volume écrit à quatre mains, orné de photographies en noir et blanc. Le titre Frères de mots se justifie d’emblée : rien n’indique auquel des deux Philippe attribuer tel ou tel poème. L’auteur des photographies, paysages de forêts et chemins de campagne enneigés, n’est pas davantage identifié dans ce recueil paru aux Éditions Le Coudrier.  C’est bien d’un entrelacement délibéré qu’il s’agit pour ces deux poètes, excluant que l’un se prévale d’une image fût-elle stylistique ou argentique.

Chaque poème donne à cette complicité un éclairage fraternel, d’autant plus intense que l’un et l’autre se retrouvent dans chaque mot déposé dont ils se dépossèdent. Y a-t-il échange plus profond que celui-ci, entre deux artistes, mêlant leur encre, rendant de l’amitié/ sa belle tessiture ?  Chaque page du recueil évoque avec une puissance que Montaigne – dont on sait les pages inoubliables que lui inspira la mort de son ami La Boétie –  ne récuserait pas, la force de l’amitié qui irradie de ces Frères de mots. Cette amitié sans laquelle semer le ciel/ reste hors de portée est déclinée en quatre-vingts variations évoquant le partage (partager la sente/et la mie du poème), la fidélité (de la main qui offre / tu sais cette sève / du don qui fait grandir) la communauté de la poésie (Et nos rimes fleurissent / Dans le vase de la vie), le silence bienvenu (Les portes béent / sur les mots / pleins de nos silences). Continuer la lecture

La vieille dame qui murmurait à l’oreille des marginalisés

Un coup de cœur du Carnet

Yves NAMUR, Nadine VANWELKENHUYZEN, Hélène CARRERE D’ENCAUSSE, David BONGARD, Danielle BAJOMEE, Jean Claude BOLOGNE et S.A.R. Laurent DE BELGIQUE, Centenaire de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1920-2020, Textes des discours prononcés lors de la séance solennelle du 16 octobre 2021, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2022, 81 p., 10 €, ISBN : 978-2-8032-0065-8

centenaire de l'academie royale de langue et de litterature francaises de belgiqueQu’appréhende-t-on face à des textes prononcés lors d’une cérémonie commémorative ? Du pesant, de l’obséquieux et du byzantin. Or… L’objet-livre, déjà, prédispose en faveur des contenus. Mise en abyme ? Une belle mise en page mais un format réduit, un cahier photographique en guise de témoignage mais une sobriété à mille coudées du livre d’art, etc. Quant aux textes… Passées quelques formules de politesse, ils sont fluides et justes, teintés de second degré et d’empathie. Ils se complètent surtout harmonieusement pour nous offrir une vision synthétique de ce qu’est, de ce qu’a été, de ce que devrait être à l’avenir l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Continuer la lecture

Imaginer, raconter, méditer

Bernard CAPRASSE, La dérive des sentiments, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2022, 400 p., 18 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 9782874896910

caprasse la derive des sentiments« La mort de Barbara fut un écroulement. Elle enténébra le cœur du chevalier, ombra son esprit, fissura son âme. »

Le livre de Bernard Caprasse, La dérive des sentiments, s’ouvre tragiquement. L’épouse du chevalier Jean de Sterpigny meurt en mettant au monde l’enfant qu’ils attendaient avec une ferveur heureuse.

La petite Héloïse est d’abord rejetée par son père, muré dans sa douleur. Mais, au fil du temps, elle se rapproche de lui. Une affection complice se noue entre Jean de Sterpigny, qui se définit ironiquement comme « un hobereau rivé à ses terres », un vaste domaine ardennais entourant un manoir, et sa fille, née avec un pied bot qui ne l’empêche pas d’être agile et ne la tourmentera que plus tard, sous le regard des autres : à l’école où ses condisciples la surnomment « boitillon » ; au bal, où les danseurs se font rares. Continuer la lecture

Sur un fil, avancer toujours

Daniel CHARNEUX, Les oiseaux n’ont pas le vertige, Genèse édition, 2022, 207 p., 21 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-3820101-67

charneux les oiseaux n ont pas le vertigeDe l’enfance à l’âge mûr, les souvenirs de Jean Berthollet sont racontés à la première personne, entrelacs de faits marquants et de cartes postales du quotidien. Les images du petit village ardennais des premières années installent une ambiance bucolique : théâtre de pleine nature, tout en quiétude, qui ne se laisse pas troubler par les drames qui y bouleversent les habitants. Mais l’insouciance de Jean connaît une fin tragique lorsqu’un accident de vélo emporte son jumeau et son enfance.

Il paraît que les cellules de notre intestin se renouvellent en quelques jours, celles de notre cœur en quelques années. Que reste-t-il de l’enfant dans l’adulte ? Rien, sans doute, ou si peu. Aucune molécule du corps, en tout cas. Deux êtres totalement différents, le cerveau mis à part. Car il semble que les cellules de l’encéphale ne se régénèrent pas. Et que toute notre vie, tous nos souvenirs y dorment. À moins qu’ils ne se désagrègent, bus par la boue comme une chaussure perdue.  Continuer la lecture