Archives par étiquette : Victoire de Changy

Regarde dans ton assiette !

Luc BABA et Marion DIONNET, Bonne fête, mouton !, Éditions de la Province de Liège, 15 € (à partir de 9 ans)

babaLe propos de Bonne fête, mouton ! ne pourrait être plus “à propos”, justement, en ces drôles de temps dans lesquels peur et amalgames côtoient de près, dans la cour de récré, la légèreté d’enfants qui s’amusent les uns avec les autres et n’ont rien demandé. Continuer la lecture

L’atout cœur à l’heure adolescente

Alexandre VAN HOECKE, Le valet de cœur, Ortheuville, Memory, coll. « Jeunes auteurs », 2015, 13 €

CouvertureAlice vient de souffler ses dix-sept bougies lors d’une fête surprise entourée de famille et amis et termine tout juste son année scolaire. Comme les adolescents que nous avons tous été, elle oscille entre quelques restes d’absolue candeur enfantine et les questionnements existentiels propres à son âge, avec les proportions, tantôt justifiées, parfois démesurées, qu’on pouvait, à l’époque, leur attribuer : les amours, les jugements, les drames invraisemblables, l’image de soi que peuvent renvoyer les autres. Comme les adolescents de notre époque, elle se réfugie dans sa chambre souvent, est un peu secrète face à ses parents, recule subitement face à la possibilité d’une première fois un peu forcée, parle de dépression à cause d’un savon passé, parcourt frénétiquement son fil Facebook et discute, via la toile, avec ses copains de l’école. Continuer la lecture

Bien de chez nous

Marc MEGANCK, Si tu m’attends je vais changer ta vie, Léchelle, Zellige, coll. « Vents du Nord », 2015, 192 p., 19.50 €

attends_changer_vie_933x1400« Les histoires d’amour passent et avec elles s’en va notre candeur. » C’est par cette triste affirmation, dont l’éternelle ingénue que je suis validera la première moitié sans pour autant acquiescer à la seconde, que s’amorce le neuvième projet de Marc Meganck. Continuer la lecture

Un soleil qui tanne les âmes

Victoire de CHANGY

lazlo_changyDifficile de se figurer autrement, en parcourant Les tremblements essentiels, le visage d’Alma Sol ressemblant traits pour traits à celui de l’auteur qui l’a fait naître de sa plume. Alma Sol, comme Viktor Lazlo, a le teint tanné, des cheveux d’ébène. Alma Sol, comme Viktor Lazlo, impose au public son nom par une représentation à l’Eurovision.  Le personnage, comme l’auteur, semble se mouvoir au moins aussi aisément sur la scène que dans les mots et la philosophie. Gageons que les personnalités de ces deux-là se rejoignent, elles aussi, à bien des endroits. Continuer la lecture