Archives par étiquette : Nicolas Ancion

En espoir de cause

Nicolas ANCION, L’homme qui valait 35 milliards, postface Isabelle Marx, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2020, 300 p., 9 €, ISBN : 9782875684912

ancion l homme qui valait 35 milliardsVoici donc que L’homme qui valait 35 milliards connaît une nouvelle vie éditoriale en faisant son entrée dans la collection Espace Nord. Le roman, paru en 2009, a connu entretemps une adaptation théâtrale produite en région liégeoise qui lui a assuré un rayonnement là où Nicolas Ancion en avait situé l’action, en prise directe avec la réalité sociale au centre du récit. En choisissant de parler de la fermeture d’un haut-fourneau liégeois, des conséquences pour les travailleurs concernés, l’auteur n’a pas pour autant renoncé à la fiction, même s’il a fait du magnat indien à l’origine de la décision un des personnages centraux du roman, de la première à la dernière page. Continuer la lecture

Rebonds, pour accompagner les ados dans la lecture

Rebonds

Rebonds propose aux enseignants, bibliothécaires et à tous les adultes intéressés une sélection de livres accessibles aux ados et des fiches pour accompagner la lecture. Pour un parcours original dans la littérature belge d’aujourd’hui. Continuer la lecture

Auteurs en classe se réinvente en confinement

En ces temps de pandémie, alors que l’accès aux écoles est strictement limité, l’enseignement est soumis à rude épreuve. Les profs réinventent au jour le jour les interactions avec leurs élèves et la transmission de savoirs. Très prisée des écoles, l’opération Auteurs en classe a elle aussi dû s’adapter au nouveau contexte. Continuer la lecture

15 nouvelles à liker

COLLECTIF, #balancetavie, Ker, coll. « Double jeu », 2019, 242 p., 10 €, ISBN : 9782875862525

Treize écrivains, quinze nouvelles, un sujet. Voilà le programme du nouvel ouvrage collectif que Ker éditions a consacré à la thématique de la traçabilité de notre vie sur le web. La maison n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2015, elle avait publié un premier recueil de quatorze nouvelles, Le peuple des Lumières, autour du fondamentalise et du terrorisme, puis, en 2017, L’heure du leurre, qui traitait du populisme et du racisme. Toujours dans la collection Double jeu, qui a vocation à proposer des textes littéraires pour adolescents susceptibles d’être lus et travaillés dans les classes de l’enseignement secondaire, #balancetavie s’empare d’un autre sujet d’actualité pour offrir aux professeurs un outil ad hoc afin d’évoquer en classe cette problématique. Continuer la lecture

Quel avenir pour l’humanité ?

COLLECTIF, Les bâtisseurs, Ker, 2019, 158 p., 10 €, ISBN : 978-2-87586-260-0 

Les bâtisseurs est un recueil de onze nouvelles écrites pas onze auteurs jouissant d’une certaine renommée dans le monde de l’écriture. Il nous propose un florilège de ce qu’il peut advenir dans le monde face à la crise climatique. Tantôt optimistes, tantôt plus sombres, souvent avec une fin ouverte, les nouvelles nous font découvrir des imaginaires très variés… Continuer la lecture

La grande maison du monde

Nicolas ANCION, Quatrième étage, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 224 p., 8.50 €, ISBN : 978-2-87568-269-7

ancion quatrieme etageLa littérature belge francophone compte bien des écrivains inclassables tant on se plaît chez nous à multiplier librement les expériences d’écriture. Nicolas Ancion est assurément du nombre, lui qui manifeste depuis plus de vingt ans une activité intense et dont, sa bibliographie en atteste, l’œuvre riche d’une quarantaine de productions se décline en romans, nouvelles, œuvres pour la jeunesse, poésie et théâtre. Il a droit aujourd’hui une nouvelle fois aux honneurs de la collection Espace Nord pour Quatrième étage, un roman paru en 2000 et qui avait obtenu le Prix des Lycéens. Continuer la lecture

La parade des jouets

Nicolas ANCION, Nous sommes tous des playmobiles, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2017, 206 p, 8,5 €, ISBN : 978-2875682680

ancion.jpgLa collection « Espace Nord » accueille dans son conservatoire la réédition du recueil de nouvelles Nous sommes tous des playmobiles, de Nicolas Ancion, auteur prolifique et visité par un imaginaire d’une large et signifiante originalité. Recourir aux playmobiles, ces figurines destinées à vivre tous les caprices de la créativité enfantine, donne le ton de ce texte régi par l’ironie du sort et la manière pour les personnages qui en sont les jouets de réagir à ses manifestations anodines en apparence, mais souvent génératrices d’effet papillon. Ainsi une tache de sauce sur une chemise peut conduire au bouleversement de toute une vie familiale comme un simple quiproquo peut mener au crime. Les « victimes » de ces aléas du destin n’en sont pas pour autant de belles âmes et peuvent en tirer profit avec un cynisme jubilatoire comme dans « Moi, je dis qu’il y a une justice » ou « J’apprends à bien tuer ». Et comment ne pas lire avec un sourire vaguement complice et un brin de malice la nouvelle déjantée intitulée « Bruxelles insurrection » où deux jeunes « terroristes » du cru enlèvent et malmènent durement un vieil académicien français pour lui faire apostasier son intégrisme du verbe, cet autre terrorisme  condamné par les deux libertaires de la langue avec une verdeur jouissive quoique fort incivile : Continuer la lecture

Bientôt la rentrée littéraire !

RL (2)Comme chaque année au début de l’été, Livres Hebdo a annoncé les chiffres de la prochaine rentrée littéraire en France. En 2017, ce seront 581 romans et recueils de nouvelles qui arriveront sur les tables des libraires. Ils étaient 560 l’année dernière. Parmi les 581, le magazine a recensé 390 titres d’auteurs francophones et 81 premiers romans. Plusieurs auteurs belges seront de la partie. Continuer la lecture

Onze récits sur un humanisme vacillant

COLLECTIF, L’heure du leurre, Ker éditions, coll. « Double jeu », 2017, 212 p, 10 €/ ePub : 4.99 €, ISBN : 978-2875862082

heure du leurreIls sont onze. Onze écrivains à avoir participé à ce projet : un recueil de nouvelles pour adolescents. Onze plumes pour aider les jeunes à penser le populisme, l’obscurantisme, le racisme déguisé en bon sens, l’abandon de l’humanisme au profit d’idées simplistes tenues par des politiciens tantôt marionnettistes, tantôt marionnettes, ou par de simples citoyens passés du côté obscur de la démocratie.  Continuer la lecture

Lutte des classes, barbouzes en goguette et bioterrorisme

Un coup de coeur du Carnet

Nicolas ANCION, Invisibles et remuants, Bruxelles, Maelström, 2015, 328 p., 17 €, ISBN : 978-2-87505-221-6

Nicolas Ancion est un cornac hors pair. On le sait depuis longtemps : les intrigues de ses romans sont de belles horlogeries dont aucun engrenage, aucune séquence, n’est superflu. Tout s’y enchaîne vollegaz, ne nous laissant à nous, lecteurs, pas de répit. C’est qu’Ancion adore nous brinquebaler. Nous faire passer subtilement d’un fil narratif à un autre, jouant de nos nerfs et de notre impatience avec plaisir, sérieux et légèreté. Continuer la lecture