Archives par étiquette : Jean-Marc Turine

Portées portraits : le programme 2019-2020

maison autrique

La maison Autrique

Portées Portraits, ce sont des rencontres littéraires régulières dans le prestigieux cadre de la maison Autrique à Schaerbeek – et parfois ailleurs. Des rencontres qui font la part belle à l’oralité, puisque les oeuvres mises à l’honneur bénéficient de lectures et de mise en voix. Le programme de la saison 2019-2020 s’annonce particulièrement riche.


Lire aussi : Portes et livres ouverts : Portées Portraits (C.I. n° 193)


Continuer la lecture

Le prix des cinq continents pour Jean Marc Turine

Jean Marc Turine

Le jury du prix des cinq continents de la Francophonie, réuni à Paris ce vendredi 5 octobre, a attribué le prestigieux prix littéraire à l’écrivain belge Jean Marc Turine pour le son roman La Théo des fleuves, publié aux éditions Esperluète. Le prix lui sera remis le 9 octobre 2018 à Erevan, en marge du XVIIe Sommet de la Francophonie. 

Continuer la lecture

Prix des cinq continents de la Francophonie : les finalistes

Jean Marc Turine

Créé en 2001 par l’Organisation internationale de la Francophonie, le prix des cinq continents récompense chaque année un texte de fiction narratif d’expression française. Les dix finalistes sont désormais connus, laissant une belle place aux auteurs de chez nous. Le lauréat recevra son prix le 9 octobre, à Erevan (Arménie) en marge du XVIIe Sommet de la Francophonie. Continuer la lecture

Le livre d’une négresse blanche

Un coup de cœur du Carnet

Jean-Marc TURINE, La Théo des fleuves, Esperluète, 2017, 224 p., 18 €, ISBN : 9782359840766

turineTsiganes, roms, nègres blancs selon l’expression du poète bulgare Petria Vasli ou enfants du vent. Ce peuple paria, infréquentable, frappé d’une malédiction, dont on se méfie ; parasite dont les sociétés ont tellement souvent voulu se débarrasser, peuple méprisé dans l’Europe florissante, chassé, persécuté. Subissant la sauvagerie destructrice et ignoble, les actes scélérats et meurtriers ; victime des sévices de tous genres au 20ème siècle, ghettoïsé, raflé, déporté, gazé sous le nazisme, interné, maltraité sous le communisme. C’est à ce peuple fier et libre, par la voix de la vieille Théodora qui aura traversé tout le siècle dernier, que Jean-Marc Turine rend un hommage vibrant et puissant dans son magnifique roman La Théo des fleuves (Esperluète). Continuer la lecture