Archives du mot-clé Eric Brucher

Des êtres si passifs, une musique si élégante

Claude RAUCY, La sonatine de Clementi, MEO, 2016, 188 p., 17 €, ISBN : 978-2-8070-0102-2

raucy-sonatineÀ mesure qu’en avance la lecture, on se prend davantage d’affection pour ce dernier ouvrage de Claude Raucy, La sonatine de Clementi, recueil de trois récits ou nouvelles par une plume de grande élégance, ronde, réservée et amusée.

La première nouvelle au titre éponyme évoque certes, avec des airs presque proustiens, la réminiscence d’une femme qu’inspire la musique, mais le mystère surtout de synesthésies, d’interférences entre les époques où reviendraient des êtres du temps passé exprimant la mémoire de leurs existences antérieures. Métempsychose et réincarnation dans cette belle Toscane fournisseuse de rêves maladifs et de fantasmes fiévreux. La nouvelle a reçu en 2015 le prix Gilles Nélod de l’AEB (Association des Écrivains belges). Lire la suite

Sur le terreau d’un souvenir

Paul DE RÉ, Mademoiselle de ces gens-là, Murmure des soirs, 2016, 396 p., 20 €   ISBN : 978-2-930657-32-5

de ré.pngVoici un roman attachant, au charme suranné d’une époque révolue, au parfum léger d’eau de rose, situé à la charnière des XIXe et XXe siècles dans un univers petit-bourgeois liégeois tout empreint de convenances, de bondieuserie et de corsetage moralisateur. Mademoiselle de ces gens-là est l’histoire de « Mademoiselle », c’est-à-dire la jolie Clémence, fille de notaire, qui un jour d’enfance fut éblouie par un jeune forain merveilleux et un premier baiser innocent à travers la haie du jardin ; elle en contracta un amour secret et ne vécut plus jamais que par le souvenir obsédant de ce Romain. Durant vingt ans, jusqu’à ce qu’elle le retrouve enfin – nous ne dévoilons rien vraiment ici tant les retrouvailles sont prévisibles –, elle subira, plus que ne vivra réellement, une existence dominée par un fantôme. « Ces  gens-là » est le terme dénigrant et apeuré dont la « bonne » société désigne les gens du voyage, saltimbanques et forains, ces « moins que rien » ou barakîs comme on dit à Liège, dont on se méfie quoiqu’ils apportent fête, imaginaire et goût de l’ailleurs. Lire la suite

Cage avec paliers d’humanité

Catherine BARREAU, L’escalier, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 2016, 140 P, 14 €   ISBN : 9782874894008

barreau

Vendredi 17h, une administration communale. L’escalier de sortie vers les parkings. Toutes portes closes. Soudain verrouillées par l’automatisme. Trois personnes s’y trouvent retenues, coincées. Pas moyen de sortir, les portes sont décidément bloquées, étrangement. Huis clos. Et toujours on sait ce qu’il en est alors : l’enfer des autres. Lire la suite

Bruxelles : le nouveau piétonnier a déjà son polar

Kate MILIE, Peur sur les boulevards, 180° éditions, 2016, 272 p., 17 €

milieKate Milie s’est fait une spécialité du polar urbain. Après L’assassin  aime l’Art Déco en 2012 et Noire jonction en 2013, Peur sur les boulevards paru chez le même éditeur 180° éditions se présente comme le troisième tome (qui  se lit néanmoins indépendamment) de cette mise en scène de Bruxelles sur trame de polar et exploration sous toutes les coutures de cette ville aux « travaux permanents et interminables ». Hôtels et places, rues et boulevards, voies d’eau ou voies ferrées, vibrations, fantômes, tréfonds oubliés, l’auteure  aime mener son lecteur dans ces sortes de jeux de pistes vers l’autre côté du miroir où se donne peut-être la clé d’une obsessionnelle énigme. Lire la suite

Salade romaine dans les labyrinthes du temps

Philippe NOTHOMB, Augures, Avant-Propos, 2016

phnothombLe propos ne manque pas d’intérêt a priori : un thriller historico-religieux nous plongeant aux origines du christianisme, relatant les conflits de pouvoir entre empereurs romains, mêlant ces questions à notre monde contemporain jusque dans ses dimensions terroristes, interrogeant les notions de temps ou de Dieu, de hasard et de sens à donner à nos vies. Lire la suite

Iconostase d’Anvers

Werner LAMBERSY, Anvers ou les Anges pervers, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2015.

Anvers ou les anges pervers | Espace NordDepuis ses débuts en 1967, Werner Lambersy a publié une septantaine de livres et recueils. Cette année 2015 aura été féconde pour le poète ‘francophone de Flandre’: pas moins de 6 publications, et parmi celles-ci La Perte du temps (Le Castor Astral) qui vient de recevoir, en ce mois de novembre, le prestigieux Prix Mallarmé. Presque au même moment, les éditions Espace Nord rééditent Anvers ou les Anges pervers. Un récit poétique quelque peu atypique dans l’œuvre importante de Lambersy, publié en 1994 aux Éperonniers et honoré du Prix Auguste Michot de l’ARLLFB l’année suivante. Lire la suite

topIls ont lu et ils ont apprécié… Jusqu’à janvier, découvrez chaque jour le « Top 2015 » d’un chroniqueur du Carnet. Une occasion de (re)découvrir de manière ludique les temps forts de l’année littéraire belge – et peut-être aussi de trouver l’inspiration pour vos cadeaux de fin d’année. 

 

Aujourd’hui : la sélection d’Eric Brucher

Lire la suite