Archives de l’auteur : Le Carnet et les Instants

Dans les pas d’André Sempoux

André SEMPOUX, Dévoration et Torquato, Lectures par Ginette Michaux, Sablon, 2020, 206 p., 13 €, ISBN : 978-2-931112-04-5

Double réédition bienvenue de deux textes du poète et romancier André Sempoux qui nous a quittés voici un an et demi : Dévoration et Torquato… Si les deux romans procèdent d’une époque et d’une inspiration bien différentes, un élément commun pourrait les relier : l’empreinte majuscule et possiblement castratrice du père sur la destinée du fils. Dans Dévoration, au cours d’un voyage et au fil de deux lettres adressées à son amant, un homme, tout en évoquant leurs souvenirs, lui révèle enfin ce que fut le poids sur sa vie, comme sur leur vie commune, d’un secret toujours bien gardé en lui. Celui d’un père collaborateur des nazis durant la Seconde Guerre et promis à un poste ministériel dont la Libération devait forcément l’éloigner sans ruiner ses convictions délétères. Réfugié en Normandie avec Ingrid, sa jeune maîtresse, il vit des retraits opérés sur un capital placé en Suisse. Retraits assurés chaque année par son fils, empoisonné par cette mission clandestine qui le « dévore » à l’égal du secret honteux dont elle est indissociable. Tout comme de la soumission imposée par la fatalité à l’emprise létale d’un père dont le sang bat dans ses propres veines et qui, pour l’heure, est tout proche de la mort. Continuer la lecture

Un colloque autour du fantastique belge

colloque humour ironie

Les universités Extremadura (Cáceres, Espagne) et Marie Curie-Sklodowska (Lublin, Pologne) organisent un colloque virtuel les 28 et 29 avril autour du thème l’école belge de l’étrange « Humour, ironie et subversions dans l’école belge de l’étrange ». Continuer la lecture

Le Musée Maurice Carême en visite virtuelle

Maison Maurice Carême

Maison Maurice Carême

Situé à Anderlecht, le Musée Maurice Carême est l’une des maisons d’écrivain qui parsèment le territoire belge. Dans le contexte actuel, visiter les lieux est devenu particulièrement compliqué. C’est pourquoi le Musée propose désormais des visites virtuelles.  Continuer la lecture

Captures cristallines

Un coup de cœur du Carnet

Véronique BERGEN, Marie-Jo Lafontaine. Tout ange est terrible, Lettre volée, 2020, 26 €, ISBN : 978-2-87317-565-8

bergen mari-jo lafontaine« À l’heure où, saturé d’images aveugles, le monde se vomit sur lui-même », à l’ère des pullulants et pusillanimes discours sur la « mort de l’art », rarement assiste-t-on au déploiement d’une œuvre consistante qui s’écarte de la mode actuelle – mode très reconnaissable en ce qu’elle est notamment constituée de « nano-cyberfictions », souvent accompagnées de paratextes hyperthéoriques qui ne sont que le pendant hirsute des hashtag autosuffisants et creux. À l’instar de l’artiste Marie-Jo Lafontaine, loin des « thèses qui font de l’art une tribune », Véronique Bergen consacre un puissant essai, sagace et passionnant, aux travaux de l’artiste. L’écrivaine fait émerger le souffle éminemment vital qui irrigue les créations de Marie-Jo Lafontaine ; celui-ci puise et s’inscrit dans le mouvement même de la matière plutôt que dans le territoire de l’abstraction et du simulacre. Continuer la lecture

Jeux de la Francophonie : appel à candidatures

jeux de la francophonie

Les 9e Jeux de la Francophonie se dérouleront à Kinshasa du 19 au 28 août 2022. Un appel à candidatures est lancé pour constituer la délégation d’artistes qui représentera la Fédération Wallonie-Bruxelles. Parmi les domaines concernés : la littérature, et plus particulièrement la nouvelle. Les candidatures sont attendues pour le 14 mai 2021. Continuer la lecture

Une rue à soi

Lydia FLEM, Paris Fantasme, Seuil, coll. « La Librairie du XXIe siècle », 2021, 544 p., 24 €/ ePub : 16.99 €, ISBN : 9782021470031

flem paris fantasmeLa rue Férou est une petite rue parisienne, d’une dizaine d’immeubles à peine. Elle va de la Place Saint-Sulpice au Jardin du Luxembourg. Sise aux confins de Saint-Germain-des-Prés métamorphosé en marché du luxe, elle échappe à la marchandisation et au tourisme international, bien que les roulettes des valises des voyageurs Airbnb y résonnent parfois. Travaillée par des questions existentielles (« Qu’est-ce qui donne le sentiment d’être chez soi quelque part ? D’habiter tout à la fois son corps, sa maison et le monde ? »), Lydia Flem, auteure de l’inoubliable Comment j’ai vidé la maison de mes parents, dans son dernier livre, Paris Fantasme, consacre à cette venelle une réflexive et inventive promenade historico-littéraire. Continuer la lecture

Un été brûlant et poignant

Jacques CELS, Le cloître de sable, Névrosée, coll. « Les sous-exposés », 2020, 328 p., 16 €, ISBN : 978-2-931048-46-7

cels le cloitre de sableLa lumière et la chaleur rayonnent, en ce bel été, sur la cité balnéaire Delvester. Tout y respire le plaisir de vivre, l’insouciance chatoyante. Pourtant…

À La Méridienne, la vaste demeure où l’esthète et collectionneur d’art Stéphane Varlamov accueille à bras ouverts amis et connaissances, sous l’atmosphère animée, chaleureuse, perce une interrogation : où est passé le journaliste Arnaud Flairoux, qui séjournait ici depuis deux mois, tout sourire, et, du jour au lendemain, a disparu ? Continuer la lecture

De la caricature au roman graphique : l’émergence d’un genre narratif en constante évolution

Un coup de cœur du Carnet

Alexis LÉVRIER et Guillaume PINSON (dir.), Presse et bande dessinée : Une aventure sans fin, Impressions nouvelles, 2021, 380 p., 28 € / ePub : 28 €,  ISBN : 978-2-87449-838-1

presse et bande dessinee une aventure sans finVoici un ouvrage passionnant, richement documenté et illustré, à propos du 9ème Art, qui, dès l’origine, se voit lié à une nouvelle culture du regard et de l’image. Sous la direction scientifique de deux éminents spécialistes de l’histoire de la presse et de la culture médiatique, différents chercheurs abordent le sujet en trois chapitres : La bande dessinée, un art du journal ; Les petits aventuriers du quotidien ; Fictions d’actualité et reportages dessinés. Une substantielle bibliographie et les notices des auteurs complètent l’ensemble. Les contributions offrent une compréhension historique et analytique, des origines à aujourd’hui, d’un art qui trouve sa source dans la civilisation du journal et de la presse au 19e siècle. Continuer la lecture

Le peintre et le justicier

Yves VASSEUR, Vincent van Gogh. Questions d’identité, Fonds Mercator, 2020, 160 p., 29.95 €, ISBN : 978-94-6230-263-1

vasseur van goghD’une présentation luxueuse – format généreux, papier de qualité, mise en page soignée, iconographie impeccable –, le livre d’Yves Vasseur est difficilement classable. Ni biographie, ni essai au sens strict, proche du « journal de fouilles » des archéologues, il réunit les récits de quatre enquêtes distinctes dont le commun dénominateur est Vincent van Gogh. La première concerne un portrait photographique longtemps considéré comme celui du peintre à l’âge de treize ans : à la suite de longues et minutieuses recherches, l’auteur démontre qu’il s’agit en fait de Théo, le jeune frère de Vincent, révélation qui a déjà causé un vif émoi dans le landerneau. L’enquête suivante porte sur deux dessins signés VG et représentant de vieilles maisons à Cuesmes. Retrouvés dans un grenier en 1958, ils sont authentifiés peu après, ce que conteste de façon très argumentée Y. Vasseur, pour qui le dilemme reste entier. Troisième investigation, à propos du tableau Marguerite à l’harmonium qui aurait été abandonné par van Gogh après avoir été gâché accidentellement, puis réparé par Paul Gachet fils ; mais celui-ci s’est rétracté ultérieurement, non sans avoir peint lui-même la scène. La quatrième enquête s’attache à une photo de groupe en fête provenant d’une collection new-yorkaise, et au dos de laquelle est imprimée la mention VINCENT VAN GOGH. Malgré l’insistance du propriétaire, et après avoir tenté en vain d’établir la plausibilité de l’évènement, l’auteur conclut par un démenti – avant de jeter le doute sur le revolver rouillé avec lequel van Gogh se serait suicidé, et qui fut vendu chez Drouot pour 162.500 euros… Continuer la lecture

Ce qui aurait pu ne pas être

Un coup de cœur du Carnet

ZABUS et HIPPOLYTE, Incroyable !, Dargaud, 2020, 200 p., 21 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782205079654

zabus et hippolyte incroyableComme tous les petits garçons belges du même âge, Jean-Loup, 11 ans, vit une vie rythmée par son quotidien à l’école. Comme tous les garçons de son âge ? Pas si sûr… Car s’il est curieux (et curieux de tout), il est également curieux dans le sens… « bizarre ». C’est que Jean-Loup compte sans cesse : 60 points pour éviter les lignes blanches du passage clouté, mais davantage pour une traversée les yeux fermés et sans respirer. S’il manque son coup, il faudra recommencer. 200 points pour ne pas avoir pensé à maman à qui il vient de penser pourtant. Et recommencer. Et se tapoter le bout du nez. Le quotidien de Jean-Loup est jalonné de rituels et de pensées envahissantes, fameux TOCs qui l’empêchent de vivre comme les autres et qui le conduisent à se réfugier dans l’imaginaire. Continuer la lecture

« A day in the life »

Un coup de cœur du Carnet

Régis DUQUÉ, John Malone, Lansman, 2020, 52 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0305-4

duqué john maloneMartin, dix ans, fait ses devoirs dans sa chambre. Il décide de s’évader dans le livre, John Malone, que lui a offert Margot, la fille qu’il aime bien. L’orage se met à gronder. Il commence sa lecture. Une attaque terroriste menace le pays. Heureusement, le Bureau des affaires antiterroristes veille. Le regard de Martin s’élève vers la cathédrale. Quelqu’un bouge sur le toit. Son esprit s’évade. Dans la pièce à côté, son père est occupé à construire un nichoir à oiseaux. Il palabre, se souvient de l’époque où il travaillait sur un open space où chaque pause pipi était minutieusement notée et calculée. Il se souvient du peu de poésie qu’il trouvait parfois en regardant la neige tomber par la fenêtre. Au même moment, dans les rues de la ville, deux policiers patrouillent. L’un s’ennuie fermement et aimerait plus d’action. Sur les toits de la cathédrale, Tom Fox est à deux doigts de capturer John Malone, mais ce dernier lui échappe de justesse en hélicoptère. Tom parvient toutefois à le filer. Continuer la lecture

En quête de sens

Pascale SEYS, Le panache de l’escargot. Philosophie vagabonde sur l’humeur du monde, Racine, 2021, 181 p., 20 €, ISBN : 9782390251392

seys le panache de l'escargotDans ce troisième recueil de chroniques qui recense des textes courts philosophiques chapeautés par des titres parfois surprenants, Pascale Seys nous emmène dans ses réflexions sur des thèmes classiques tels la vieillesse, le bonheur ou la gentillesse, mais aussi des thèmes plus inattendus comme les distributeurs de savon automatiques. Continuer la lecture

L’ombre du miroir

Patricia HESPEL, Nos âmes sœurs, Genèse, 2021, 264 p., 21, ISBN : 9782382010044

hespel nos ames soeursLe trépidant roman Nos âmes sœurs raconte le destin de deux jeunes femmes. D’un côté, en Hongrie, il y a Ludmilla, une jeune noble orpheline qui vécut au 15e siècle et dont le destin fut parsemé de malheurs. Elle perdit tout d’abord ses parents, tous deux assassinés par son oncle sanguinaire et avide de pouvoir. Puis, elle fut donnée en mariage, très jeune, au seigneur Arthus de Bàldrun. Sa nourrice – la seule personne de confiance qu’il lui restait – parvint à la tenir à distance, dans un couvent, jusqu’à ses quatorze ans. À peine ses quatorze bougies soufflées, elle fut emmenée au château de Bàldrun où elle découvrit la violence masculine. La désirant depuis de nombreuses années, Arthus l’obligea à assouvir tous ses désirs et la violenta à maintes reprises. Après avoir failli la tuer, il se retira et décida de ne plus jamais la toucher, à la condition qu’elle lui reste fidèle jusqu’à la fin de ses jours. D’une jalousie extrême, Arthus en fit sa prisonnière et la fit surveiller jour et nuit par ses soldats, dont son fidèle Bélisaire. Ludmilla profita de la présence de deux étrangers hébergés dans le château – le seigneur Lorenzo, un important maitre-architecte italien, et son élève Guido – pour sortir de sa chambre et élaborer un plan d’évasion. L’infortune de sa vie avait fait de Ludmilla une femme froide et sûre d’elle. Sa beauté était absolue et elle savait que le jeune apprenti italien ne serait pas indifférent à elle. L’amour n’allait-il pas se mêler de leur histoire ? Malheureusement, les choses allaient rapidement mal tourner. Continuer la lecture

Philippe Leuckx, « le cœur voilé de vie »…

Philippe LEUCKX, Nuit close. Sizains, Bleu d’encre, 2021, 36 p., 10 €, ISBN : 978-2-9307-2537-4

leuckx nuit closeEn poésie, le mouvement de fermeture n’implique pas forcément l’hermétisme. L’expression poétique se condense à l’extrême, atteint une incandescence nucléaire. Toute forme brève devient ainsi une trouée, si moindre soit-elle, ouvrant sur une infinitude insoupçonnée. Chaque mot en est pesé et acquiert une portée, comme on le dit des projectiles, mais qui ici redonneraient vie et sens. Continuer la lecture

La SGDL dévoile la première sélection de ses grands prix

pe zidrou la bete

La Société des gens de Lettres (SGDL) décerne chaque année différents prix littéraires, qu’ils consacrent des auteurs et autrices confirmé.e.s – les grands prix – ou des débutant.e.s (les pris Révélation). La SGDL a dévoilé la première sélection de ses grands prix.  Continuer la lecture