Archives de l’auteur : Le Carnet et les Instants

Prix du Festival de la poésie de Montréal : appel à candidatures

prix francophone international du festival de la poesie de montreal 2022

Le prix francophone international du Festival de la poésie de Montréal lance un appel à candidatures pour sa deuxième édition. Le prix récompensera un recueil poétique publié entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. Les candidatures sont attendues pour le 30 janvier 2022 au plus tard. Continuer la lecture

Un projet romanesque hors-pair

Le tapis volant de Patrick Deville. Entretien sur l’écriture avec Pascaline David, Seuil et Diagonale, coll. « Grands entretiens », 2021, 193 p., 18 €, ISBN : 978-2-02-149067-1

david le tapis volant de patrick devilleAprès Jérôme Ferrari et Laurent Mauvignier, c’est avec Patrick Deville que Pascaline David s’entretient à propos de la création romanesque. Le but déclaré est de nature pédagogique : aider les jeunes écrivains à s’orienter et à progresser en bénéficiant de l’expérience d’un auteur confirmé. Le résultat du dialogue, cependant, va bien au-delà. Au fil d’un questions-réponses adroitement mené se découvrent certes un savoir-faire et ses rouages délicats, mais aussi différents traits de la personnalité interviewée, l’enchainement des espoirs, déceptions et réussites, la complexe relation entre l’écrivain et l’éditeur – sans oublier, au-delà de tout ceci, la nature profonde du travail littéraire. Continuer la lecture

Bienveillance sous surveillance

Vincent LITT, Soleil rouge sur Badényabougou, Murmure des soirs, 2021, 247 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-73-8

litt soleil rouge sur badenyabougouLe récit de Vincent Litt commence sur une scène forte où l’on découvre Eduardo et Manon, blessés et cachés dans un endroit où ils craignent pour leur vie. Nous retournons alors en arrière pour comprendre les différentes étapes qui les ont menés jusque-là.

Eduardo est un médecin européen idéaliste qui a proposé spontanément son aide en Afrique. Il a atterri dans un dispensaire sahélien, où il déploie une belle énergie pour soigner les autochtones, malgré le manque criant de médicaments et d’aide aux démunis. Travaillant de concert avec son ami Sanoussi, il crée une pharmacie autogérée et met en place un système sécurisé d’évacuation pour les cas graves, dans une communauté où rien n’est jamais vraiment clair. Continuer la lecture

Le réel par éclaboussures

Serge MEURANT, Empreintes, Cormier, 2021, 15 €, ISBN : 978-2-875-98028-1

meurant empreintesAvec Empreintes, Serge Meurant se signale une nouvelle fois par une poésie ayant la générosité d’être choisie. Le Cormier publie une poignée de textes simples et brefs, sortes de comptes rendus, entre manifestations du réel et projections métaphysiques.

Le dernier livre de Serge Meurant semble à juste titre vouloir porter le moins d’empreintes possible. Ce grand format de vingt-trois centimètres se distingue par son dépouillement : la traditionnelle couverture blanche du Cormier, sur laquelle nous trouvons les indications minimales (auteur, titre, éditeur, prix, ISBN et code-barres). Entre ces éléments, de grands espaces vierges informent sur un sens de l’économie que le reste du livre ne démentira pas. Continuer la lecture

La vie quotidienne au temps lointain des objets

Gil BARTOLEYNS et Manuel CHARPY, L’étrange et folle aventure du grille-pain, de la machine à coudre et des gens qui s’en servent, Premier parallèle, série « La vie des choses », 2021, 224 p., 40 ill., 9,50 € / ePub : 6,99 €, ISBN : 978-2-85061-108-7

bartholeyns charpy l'étrange et folle aventure du grille-pain, de la machine à coudre et des gens qui s'en serventOn peut n’avoir jamais connu l’odeur d’une tranche de pain brûlé noir de chez noir (parce que sur l’antique grille-pain de vos arrière-grands-parents encore utilisé, les tranches ne sautent pas, il faut les retirer à temps), et ignorer le nom de Lautréamont (« Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie », citation iconique chérie des surréalistes), et néanmoins, se plonger avec curiosité dans ce livre qui évoque l’archéologie, l’usage et les normes qui régissent une grande partie des objets – et notre vie quotidienne. Continuer la lecture

La garde-robe : portrait en coupes et coutures

Sébastien MINISTRU, La garde-robe, roman, éditions Grasset/Collection Le courage, 2021, 183 p., 18,10 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-246 82635–4

ministru la garde robeCeux ou celles qui héritent, pour le meilleur ou pour le pire, des vêtements d’une personne décédée récoltent, si on en a gardé la mémoire, les traces d’une vie, les souvenirs d’une époque. C’est sur cet argument, inédit à notre connaissance, que Sébastien Ministru a fondé son deuxième roman au titre on ne peut plus sobre : La garde-robe.

En 2018, Sébastien Ministru publie un premier roman remarqué, Apprendre à lire, déjà dans la collection « Le courage » dirigée par Charles Dantzig chez Grasset. Il y évoque la relation émouvante entre un fils et un père analphabète qui lui demande de l’initier à la lecture et à l’écriture. Son deuxième roman démarre également sur les liens existants entre un père et son enfant, une fille cette fois. Vera. Rien d’émouvant cependant car le père est ici tyrannique, ce qui déterminera sa volonté farouche d’échapper à toute emprise. Continuer la lecture

Ce que mystère cache

Brigitte MOREAU, La complainte d’Isabeau, F. Deville, 2021, 270 p., 20 €, ISBN : 9782875990464

moreau la complainte d'isabeauAurore a entamé des études de lettres à la Sorbonne. Elle ambitionne de devenir romancière et elle est revenue dans sa famille pour passer les vacances d’été, laissant son compagnon à Paris. Dans la demeure familiale, elle retrouve sa mère, Madeline qui vit aux côté de sa grand-mère, Huguette. Ici, point d’homme, juste le souvenir d’un grand-père parti trop tôt et d’un mari enfui. Ce retour marque une rupture avec la vie en ville, elle redécouvre un univers sur lequel l’aïeule règne sans partage, imposant une organisation intangible et dirigeant la vie de la maison. Pour sa petite-fille, qui doit être épuisée, elle veut un séjour sans histoire, du repos à l’ombre, de longues nuits, des repas réguliers. Continuer la lecture

Quand les ours s’éveillent

Un coup de cœur du Carnet

aNNe HERBAUTS, Comment on fait les bébés ours, Esperluète, 2021, 2 x 32 p., 18 €, ISBN : 9782359841398

herbauts comment on fait les bebes oursEn 2018, les éditions Esperluète publiaient Les koalas ne lisent pas de livres- Les grizzlis ne dorment qu’en hiver, un double album d’aNNe herbauts, sorte de livre à deux entrées, tête bêche. L’autrice-illustratrice s’aperçut que ce dispositif de deux livres dos-à-dos serait particulièrement propice à l’histoire d’une rencontre : les deux côtés partageant une fin commune, il s’agissait de raconter deux parcours convergeant vers une réunion. Dans Comment on fait les bébés ours, elle nous propose une histoire d’amour : les deux parties racontent l’éveil d’un.e ours.e au printemps, à la sortie de l’hibernation, sa redécouverte du soleil, du vent et du miel. Chacun chemine de bourgeons en branches, d’oiseaux en libellules, de scarabées en fourmis, jusqu’à la rencontre des deux bêtes, appelées l’une à l’autre, à un peau-à-peau. Le titre suggère une suite que nous ne verrons pas… mais l’on devine que l’histoire continuera donc une fois le livre refermé. Continuer la lecture

Horizons littéraires en vingt-deux instantanés

COLLECTIF, Fenêtres sur court, textes réunis et présentés par Laura Delaye, Nausicaa Dewez, Laurence Ghigny, Violaine Gréant et Valériane Wiot, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2021, 278 p., 10 €, ISBN : 978-2-87568-550-6

fenetres sur courtAutomne 2021 : Espace Nord sort son 400e numéro, La Fureur de lire fête ses 30 ans. Les comptes ronds incitent à marquer le coup et ce double jubilé ne fait pas exception. Ce n’est donc pas une réédition classique dans la collection patrimoniale qui a hérité, par le hasard de la numérotation, de ces deux zéros sur sa tranche. Et, tant que l’on parle de chiffres, il ne s’agit pas à proprement d’une mais plutôt de vingt-deux rééditions. Vingt-deux !? Dans un seul volume ? Parfaitement ! Vingt-deux nouvelles, échantillon choisi parmi les plus de cent plaquettes éditées dans le cadre de la Fureur de lire. Tâche ardue à n’en pas douter. Continuer la lecture

« Si vous voulez croquer la vie, goûtez à ce doux paradis”

Un coup de cœur du Carnet

Carl NORAC et Stéphane POULIN, Lucky Joey, Pastel, 2020, 28 p., 15 €, ISBN : 9782211301695

norac poulin lucky joeyIl faut croire en ses rêves, ne pas lâcher, se donner la chance d’aller plus loin, c’est le message que nous livre le duo tout en douceur et finesse que forment Carl Norac et Stéphane Poulin. L’auteur et l’illustrateur nous plongent au cœur de New York, Central Park et nous partagent tout ce que les États-Unis peuvent avoir de pire et… de meilleur.    Continuer la lecture

« La fraîcheur des abîmes… »

Carl NORAC, Piéton du monde, choix anthologique et postface de Gérald Purnelle et Jean-Luc Outers, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2021, 291 p., 9 €, ISBN : 978-2-87568-552-0

norac pieton du mondeL’innocence souvent insolente de l’adolescence et cette envie de fuite que l’on jette à la face du monde quand on a 20 ans, Carl Norac en a fait le matériau de sa poésie à la fois brute, dense et sensuelle.

En ce temps-là, ma vie s’inventait encore. J’avais la fraîcheur des abîmes quand elles balancent l’adolescent d’une paroi vers l’autre et qu’il bande à l’idée de vivre. Je courais dans les forêts avec des mots vainqueurs à la bouche. Mon emploi était le candide. J’en cultivais les ombrages. Continuer la lecture

La finale des prix Paroles urbaines

prix paroles urbaines finale 2021

La finale des prix Paroles urbaines 2021 aura lieu le 27 novembre à l’Atelier 210. Au programme : les finales rap et slam, et des concerts. À l’issue de la soirée, le jury proclamera les lauréat.e.s des prix Paroles urbaines 2021.

Les prix Paroles urbaines

Décernés tous les deux ans depuis 2011, les prix Paroles urbaines sont organisés par Lezarts Urbains. Ils comptent parmi les différents prix littéraires remis par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils célèbrent la qualité, la force et le foisonnement des écritures urbaines. Le Slam et l’écriture Rap sont autant de pratiques où la langue se travaille, s’invente, se renouvelle. À la fois orale et populaire mais aussi avec un haut niveau d’exigence formelle, cette poésie urbaine se situe en bonne place dans le mouvement des écritures actuelles. Continuer la lecture

Maeterlinck : « N’oublions pas que nous sommes faits de la même substance que les étoiles »

Ainsi parlait Maeterlinck, Dits et maximes choisis et présentés par Yves NAMUR, Arfuyen, 2021, 176 p., 14 €, ISBN : 9782845903159

namur ainsi parlait maeterlinckDans la collection « Ainsi parlait » d’Arfuyen, après des volumes consacrés à Etty Hillesum, Pascal, Proust, Valéry…, le poète, écrivain, secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique Yves Namur consacre un volume à Maurice Maeterlinck. Le choix de 447 maximes, la puissante présentation « Maeterlinck et ses miroirs » offrent une traversée sous l’angle de la complexité de l’œuvre du seul auteur belge couronné par le Prix Nobel de littérature (1911). Le mystère, l’insondable, le silence que Maeterlinck (1862-1949) interroge dans son œuvre aux multiples facettes (poésie, théâtre, essais, ouvrages d’entomologiste) forment la source de son écriture et de son être-au-monde. Continuer la lecture

Les prix littéraires de la FWB : les vidéos

La Fédération Wallonie-Bruxelles a remis ses prix littéraires ce 8 novembre. C’est désormais une tradition : des capsules vidéos présentent les lauréat.e.s dans les différentes catégories. Continuer la lecture