Archives par étiquette : Racine

Arnaud de la Croix. Les complots dans l’histoire

Arnaud DE LA CROIX, Treize complots qui ont fait l’histoire, préface de Michel Hermans, Racine, 224 p., 19,95 €, ISBN : 9782390250418

de la croix treize complots qui ont fait l histoireAprès La Religion d’Hitler, Treize livres maudits, Degrelle (Racine), dans le sillage des Illuminati (Racine), Arnaud de la Croix questionne treize complots qui ont marqué l’Histoire, de la conjuration de Catilina à l’assassinat de J. F. Kennedy, de l’élimination de César au 11 septembre 2001 en passant par les tueurs du Brabant. Par-delà l’analyse de ces événements porteurs d’une aura de conspiration, il pose les jalons d’une réflexion sur la face occulte, cachée des faits, sur la plurivocité de leurs interprétations, se livrant à une herméneutique de ce qu’on nomme complot. Manœuvre secrète déclenchée par des forces invisibles visant à produire un coup d’état, une révolution ou une guerre d’agression, le complot a ceci de particulier qu’il ne se donne comme tel que lorsqu’il échoue. Les événements traités dans l’ouvrage sont indissociables d’un doute, d’un soupçon quant à leur dimension occulte mise en œuvre par une main de l’ombre : les historiens butent sur des faits que, d’une part, aucune grille interprétative n’épuise et qui, d’autre part, suggèrent l’agissement de projets secrets travaillant à incurver le cours de l’Histoire. S’il est des conjurations réelles, avérées (l’assassinat de César), de nombreuses conspirations divisent les historiens, l’opinion publique quant au sens à leur accorder. L’Histoire abonde en inventions de complots imaginaires qui seraient fomentés par des sorcières ralliées à Satan, par les Illuminati, les francs-maçons, les Juifs : l’imputation d’une conspiration satanique, franc-maçonne, juive, la fabrication de faux (les Protocoles des Sages de Sion) permettent de mettre en œuvre une politique criminelle de persécution. Continuer la lecture

La caserne Dossin, antichambre d’Auschwitz

Laurence SCHRAM, L’antichambre d’Auschwitz. Dossin, Éd. Racine/Fondation Auschwitz de Bruxelles, 2018, 352 p., 24,95€, ISBN : 9782390250067

couverture_155x240_DOSSIN_couverture_lÈopold_155x240Le remarquable ouvrage de Laurence Schram comble un vide dans les travaux d’historiens et dans la mémoire collective en livrant une étude approfondie sur le camp de rassemblement, le SS-Sammellager für Juden, la caserne Dossin à Malines. Dans l’abondante littérature autour de la Shoah, consacrée à l’entreprise d’extermination totale des Juifs d’Europe mise en œuvre par les nazis dans le cadre de la « Solution finale de la Question juive », rares sont les historiens à s’être penchés sur les camps de rassemblement (Dossin en Belgique, Drancy en France, Westerbork aux Pays-Bas, Fossoli à Carpi en Italie…) dans lesquels les Juifs transitaient avant d’être déportés vers Auschwitz-Birkenau ou d’autres centres d’extermination. Le premier à avoir évoqué la caserne Dossin est Maxime Steinberg dont Laurence Schram fut la collaboratrice. Dans ce lieu destiné aux déportés raciaux venus de Belgique et du Nord de la France, 25.628 prisonniers furent enfermés, « 25.274 Juifs et 354 Tsiganes, âgés de 39 jours à 93 ans » et « envoyés de ce lieu à Auschwitz-Birkenau ». La caserne Dossin s’inscrit dans la planification de la Solution finale : elle constitue l’antichambre d’Auschwitz, la zone transitoire avant l’anéantissement. En 1945, des 25.628 déportés, on comptera 1.251 survivants, soit moins de 5 %. Continuer la lecture

Le roi, ses fous et son jardin

Pierre-Luc PLASMAN, Léopold II, potentat congolais. L’action royale face à la violence coloniale, Racine, 2017, 246 p., 24,95 €, ISBN : 9782390250098

L’étude que publie l’historien Pierre-Luc Plasman se situe dans le droit fil de ses recherches sur la gouvernance des États coloniaux et vient combler une lacune dans l’historiographie de ce « cœur des ténèbres » que fut pendant des décennies le Congo belge. En effet, les précédents ouvrages sur la question, même si leur auteur affirme se ranger sous la bannière de l’objectivité scientifique, prenaient souvent un tour polémique, réquisitoire ou plaidoyer, quand il s’agit d’évoquer les conséquences sanglantes de la colonisation belge. Continuer la lecture

Michèle Goslar : contemporanéité de Yourcenar

Un coup de cœur du Carnet

Michèle GOSLAR, Yourcenar en images, Racine et Académie royale de langue et de littérature françaises, 2017, 208 p., 24,95 €, ISBN : 978-2390250340

goslar yourcenar en imagesFondatrice du Centre International de Documentation Marguerite Yourcenar, auteure d’une magistrale étude consacrée à Victor Horta (Victor Horta, L’Homme, l’Architecte, l’Art Nouveau, Fonds Mercator), Michèle Goslar appartient à la confrérie des passionnés qui arpentent sans relâche l’œuvre des créateurs qui les ont envoûtés. Au travers de photos peu connues et de textes ciselant la modernité de l’auteure de Mémoires d’Hadrien, de L’Œuvre au noir, Yourcenar en images délivre un souverain portrait d’une écrivain qui éleva la littérature au rang d’une voie de pensée interrogeant l’Histoire, la tension entre les passions et la raison, la courbe des civilisations. Si l’ouvrage recèle une telle intensité, c’est parce que Michèle Goslar vit dans l’univers de Yourcenar dont elle a capté la musique intérieure. Si elle dépasse l’opposition devenue stérile entre le clan des contre Sainte-Beuve et les partisans d’une radiographie de l’œuvre à partir de la vie, c’est au sens où, dans un vertige infini, la vie imite l’œuvre, laquelle réverbère la vie. Plus que proposer d’hypothétiques allers et retours entre le vécu et le processus créateur, Michèle Goslar ausculte les possibles échos entre événements de l’existence et motifs romanesques, sachant qu’il n’y a création que là où le vécu s’évide, se dépasse, se transmue en expérience supra-personnelle. Continuer la lecture

Ceux qui sont restés groupies…

Arnaud DE LA CROIX, Ils admiraient Hitler. Portraits de 12 disciples du dictateur, Racine, 2017, 160 p., 19,95 €, ISBN : 9782390250142

de la croix ils admiraient hitler.jpgDouze : le chiffre n’a certainement pas été innocemment arrêté par Arnaud de la Croix, expert ès connaissances ésotériques et symboliques. La galerie d’admirateurs d’Hitler qu’il rassemble a en effet tout de la cohorte de disciples, si dispersée et éclectique soit-elle. Bien sûr, l’entreprise aurait pu être plus ambitieuse, mais la vigueur des portraits et la force d’analyse s’en seraient alors trouvées délayées. Arnaud de la Croix a préféré miser sur une sobriété davantage éclairante quant aux motivations de l’engouement, quand ce n’est de la passion, que déclencha le Führer auprès de personnalités ô combien différentes. Continuer la lecture

« Vous êtes en rac » avec un cadeau ?

Michel FRANCARD, Tours & Détours.  Les plus belles expressions du français de Belgique, éd. Racine, 2016, 176 p., 14.95 €   ISBN : 9782873869946

francard« Vous êtes en rac » avec un cadeau ?  Pas de problème, Michel Francard vient à votre secours. Ça ne va pas vous « coûter un pont », et ce n’est pas comme si vous alliez « acheter un chat dans un sac » !!

Faut-il présenter l’auteur ?  Michel Francard est linguiste et lexicographe, professeur à l’Université Catholique de Louvain et auteur de plusieurs ouvrages, toujours intéressants, parfois assez techniques, souvent utiles – comme le Dictionnaire des belgicismes, dont un mien ami, Français de naissance mais professionnellement plongé dans le « pot belge » fait grand cas et grand usage. Continuer la lecture

Degrelle : du chef de Rex au « fantôme espagnol »

Arnaud de la CROIX, Degrelle 1906 – 1994, avant-propos d’Alain Collignon, postface de Jean-Louis Vullierme, Racine, 2016, 224 p., 19,95 €   ISBN : 9782873869823

de-la-croix-degrelleAuteur de plusieurs ouvrages traitant des Templiers, de La religion d’Hitler ou encore de L’érotisme au Moyen Âge, Arnaud de la Croix nous livre aujourd’hui une biographie politique de Léon Degrelle, la première à sa connaissance – et à la nôtre : Degrelle 1906-1994. Appuyé sur une bibliographie considérable, s’étant plongé (non sans esprit critique) dans les nombreux livres de Degrelle et dans les entretiens qu’il a prodigués, Arnaud de la Croix scrute le parcours de ce personnage sulfureux, depuis son enfance à Bouillon où il naquit en 1906 jusqu’à son exil en Espagne où il meurt en 1994. Continuer la lecture