Archives par étiquette : Confinement

Retrouvez ici des initiatives, textes inédits, lectures à haute voix, rencontres virtuelles… qui font vivre la littérature belge pendant le confinement.

« É-cri-se »

Collectif (Dorian ASTOR, Geneviève DAMAS, Jean-Philippe DOMECQ, Lola GRUBER, Christine GUINARD, Véronique JACOB, Guillaume POIX, Françoise SPIESS, Héléna VILLOVITCH, Jean-Luc VINCENT, Antia WEBER), La chambre d’écho. Impromptu autour du lien qu’entretiennent littérature et crise, Introduction de Nicolas Mathieu, Éditions du Croquant, 2021, 12 €, ISBN : 9782365123402

collectif la chambre d echoEn l’année 2020, que chacun retiendra certainement comme l’année du covid-19 et des confinements successifs, une poignée d’autrices et d’auteurs se sont réunis, par Zoom, pour débattre sur le lien entre « crise » et « littérature », dans le cadre du prix du deuxième roman Alain Spiess. Un livre au titre audacieux, puisqu’il matérialise à la fois les conditions techniques de ce temps d’échanges et les résonances entre les divers participants, en a émergé : La chambre d’écho. Composé sous l’impulsion de Françoise Spiess (autrice, plasticienne et fondatrice du prix Alain Spiess) et assorti d’une introduction de Nicolas Mathieu (écrivain), ce livre se veut la trace de ce moment d’interrogation partagée, « à travers réflexions, poésies, fictions ». Continuer la lecture

Marcher sur son père

Marc MEGANCK, Marcher Noir, Chroniques du monde confiné, 180° éditions, 2021, 118 p., 17 € / ePub : 7,99 €, ISBN : 978-2-940721-01-6
Marc MEGANCK, Le jour où mon père n’a plus eu le dernier mot, F. Deville, 2021, 282 p., 20 €, ISBN : 978-2-875990-51-8

meganck marcher noir

Avec un mois d’écart, Marc Meganck publie deux titres qui partagent des thèmes devenus propres, ayant développé pour lui-même toutes les qualités d’un anti-héros : un beau quadra inquiet du temps qui passe dans une société qui le dépasse à grande vitesse. Or cet état lui permet de parfaire son art subtil de la dépression tranquille, animée d’une passive lucidité souffrant, oui, souffrant, de sympathie et d’empathie pour le monde qui l’entoure directement. Continuer la lecture

Poésie en temps de confinement

Timotéo SERGOÏ, Il faut que tu me comptes parmi nous, Territoires de la mémoire, 2022, 120 p., 16 €, ISBN : 978-2-930408-49-1

sergoi il faut que tu me comptes parmi nousLe vers de Hölderlin, « pourquoi des poètes en temps de détresse ? », ne cesse de sauter de siècle en siècle, de convoquer les poètes à y répondre, à tout le moins à s’y affronter. Figurant dans le poème élégiaque « Pain et vin », ce « Wozu Dichter in dürftiger Zeit ? » se décline sous la plume de Timotéo Sergoï. Que peut la poésie face au covid-19, quelles ressources individuelles et collectives nous propose-t-elle lors des confinements ? Comment une poésie hors quarantaine peut-elle déconfiner les corps et désincarcérer les esprits ? Durant les cinquante jours de confinement s’étalant du 20 mars au 8 mai 2020, le poète, comédien, artiste, voyageur Timotéo Sergoï a lancé à près de deux cents personnes un poème-gravure quotidien, un objet poétique, une bouteille ivre de mots, ciselée dans un esprit de résistance et de solidarité. Il faut que tu me comptes parmi nous nous délivre des créations qui s’élèvent comme autant de contre-feux à un quotidien plombé à l’intérieur duquel elles dessinent une brèche. Il s’agit moins d’un manuel de survie en milieu hostile qu’une volte-face rompant avec la résignation et le nihilisme, qu’un témoignage d’une vie enfermée, cadenassée dans un état d’exception qui tend dangereusement à s’inscrire dans le régime sociétal, à devenir la règle. Continuer la lecture

Imperfectible finesse

Un coup de cœur du Carnet

Gwen GUÉGAN, Confidences, Chat polaire, 2021, 86 p., 12 €, ISBN : 978-2-931028-08-7

guegan confidencesUn titre tel que Confidences est sans danger, voire courant, mais il est intimement engagé, jamais innocent. D’autant que sur la couverture, un cœur noir aux traits clairs est mis sous cloche de verre et posé sur sa base rouge sang. Nulle doute que Gwen Guégan, bruxelloise de cœur et bretonne de corps, se montre ici sans peur et sans reproche, et frontale : toute de contrastes forts, de lignes nettes et limpides en noir et banc surtout, ou en trichromie tout au plus : noir, blanc et rouge ou bien noir, blanc et un turquoise profond. Continuer la lecture

« Je suis Aurélie […] je suis complotiste » ou Le nouveau bordel

Aurélie William LEVAUX, Les nouveaux ordres, Monte-en-l’air, 2021, 112 p., 14,90 €, ISBN : 979-1092775389

levaux les nouveaux ordresRecueil de textes et de dessins qui tient tant du journal de bord que du pamphlet, le nouveau titre d’Aurélie William Levaux est éminemment politique. Les Nouveaux ordres est une critique toute personnelle de la gestion de la pandémie par les états belges et français principalement, il est aussi et surtout une réflexion sur la (privation de) liberté et sur notre rapport aux élites dirigeantes. Continuer la lecture

Le Musée Maurice Carême en visite virtuelle

Maison Maurice Carême

Maison Maurice Carême

Situé à Anderlecht, le Musée Maurice Carême est l’une des maisons d’écrivain qui parsèment le territoire belge. Dans le contexte actuel, visiter les lieux est devenu particulièrement compliqué. C’est pourquoi le Musée propose désormais des visites virtuelles.  Continuer la lecture

Un mur de lamentations

Marc CHAMBEAU, Restez chez vous ! Portes closes, Cerisier, 2020, 146 p., 12 €, ISBN : 978-2-87267-226-4

marc chambeau, Restez chez vous! Portes closesIl faut nommer pour appréhender. Chaque récit porte ici le titre d’un ou deux prénoms, à quatre exceptions près. Soit trente portraits courts. Autant de vies croquées, à crans et à crocs du microbe. Restez chez vous ! Portes closes. Voilà bien l’inhumaine injonction imposée par un virus couronné maître du monde depuis le printemps dernier. Maintenant, c’est l’automne et les vies virevoltent en tombant comme des feuilles sous la plume de Marc Chambeau qui ne craint pas l’anticipation. Continuer la lecture

Soutien à la chaine du livre : une enveloppe d’un million d’euros pour des achats de livres

librairie

Comme tous les secteurs de la culture, la chaine du livre a gravement souffert de la crise sanitaire et du confinement. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de différentes mesures de soutien, dont une enveloppe d’un million d’euros pour des achats de livres en faveur des bibliothèques publiques et des publics éloignés de la lecture (via les CPAS). Prévue initialement jusqu’au 30 novembre, la mesure sera d’application du 1er novembre au 31 décembre 2020. En voici les modalités concrètes. Continuer la lecture

Nul ne peut confiner l’écriture

Tanguy HABRAND, Le livre au temps du confinement, Impressions Nouvelles, 2020, 144 p., 14 € / ePub : 7.99 €, ISBN : 978-2-87449-817-6

Loin des indigestes journaux de confinement qui ont accompagné la Covid-19 comme son ombre, loin de l’avalanche d’essais plus ou moins éclairés, se contentant le plus souvent de surfer sur la vague de l’opportunisme, dans Le livre au temps du confinement, Tanguy Habrand analyse avec brio les impacts de la crise covidienne sur la chaîne du livre. Davantage que s’en tenir à une radiographie des manières dont l’industrie du livre a fait face, s’est adaptée (ou pas) au confinement, Tanguy Habrand appréhende la crise sanitaire comme un révélateur, un « analyseur » écrit-il, des champs du monde culturel, plus largement du monde socio-politique. La pandémie posée en « analyseur institutionnel » a permis de mettre à nu le fonctionnement de la république du livre. Continuer la lecture

Auprès de mon chêne

Pierre SOMVILLE, Journal de la peste, Taillis pré, 2020, 74 p., 12 €, ISBN : 978-2-87450-167-8

C’est le mystère du mal (…) pour une fois les « politiques », dos au mur, osent enfin agir et faire leur devoir.

Journal de la peste, initié mi-mars 2020, est celui de la COVID-19 entrant sans fracas dans l’intimité de Pierre Somville, confiné entre son jardin et les informations des médias. Continuer la lecture

Les AML récoltent les archives de quarantaine des écrivains

La crise sanitaire du Covid-19 a poussé la Belgique à un confinement de plusieurs semaines. L’opération « Archives de quarantaineArchief » s’est rapidement mise en place pour conserver les traces de ce moment inédit. Les Archives et Musée de la littérature (AML) sont l’une des institutions partenaires du projet. Leur ambition : conserver les archives de confinement des auteurs. Continuer la lecture

La littérature belge en confinement : des rencontres virtuelles

Avec le confinement, librairies et bibliothèques sont fermées et la chaine du livre est quasi à l’arrêt. De nombreuses initiatives virtuelles gardent toutefois la flamme intacte et font découvrir la littérature belge autrement, en attendant des jours meilleurs.

Nous vous avons déjà présenté des textes courts écrits en confinement et gratuitement mis à disposition des internautes, des lectures à haute voix partagées et des rencontres organisées à distance dans le cadre du programme Auteurs en classe.

Aujourd’hui : coup de projecteur sur le travail de librairies, bibliothèques, musées et institutions qui réinventent leurs activités et les rencontres littéraires pour les adapter aux exigences sanitaires. Continuer la lecture

La lecture à haute voix en confinement

Éprouvé dans l’enfance, le plaisir d’écouter une lecture s’affirme désormais aussi comme une activité prisée des adultes, à la faveur du succès de performances ou de manifestations qui mettent à l’honneur la littérature dans sa dimension orale. À l’heure du confinement, alors que se rassembler pour écouter une lecture n’est plus envisageable, le web offre plusieurs solutions alternatives. Continuer la lecture

Auteurs en classe se réinvente en confinement

En ces temps de pandémie, alors que l’accès aux écoles est strictement limité, l’enseignement est soumis à rude épreuve. Les profs réinventent au jour le jour les interactions avec leurs élèves et la transmission de savoirs. Très prisée des écoles, l’opération Auteurs en classe a elle aussi dû s’adapter au nouveau contexte. Continuer la lecture

Fleurs de funérailles : accompagner les défunts en poésie

Devenu poète national au début de l’année, Carl Norac s’est interrogé sur ce que peuvent les poètes en cette période de pandémie. Frappé par les images de convois funéraires sans cortèges, d’inhumations où les proches du défunt ne sont pas admis ou à bonne distance, il a souhaité offrir à chaque défunt, mort du COVID19 ou non, et à sa famille, un texte d’adieu poétique. L’action a été baptisée « Fleurs de funérailles / De gekroonde uitvaart ». Continuer la lecture

Lire en confinement : des textes courts à découvrir sans modération

En cette période de confinement, d’aucuns redécouvrent les joies de la lecture. De leur côté, autrices, auteurs et maisons d’édition multiplient les initiatives et mettent à disposition des textes, parfois inédits. Petit tour du web littéraire belge francophone, à la recherche de textes brefs et accessibles gratuitement (et légalement…) en intégralité. Continuer la lecture