Archives par étiquette : Robert Laffont

« Ceci n’est pas un Maigret »

Nadine MONFILS, Les folles enquêtes de Magritte et Georgette. Nom d’une pipe !, Robert Laffont, coll. « La bête noire », 2021, 296 p., 14,90 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 978-2-221-25020-4

monfils les folles enquetes de magritte et georgetteAh ! comme il doit se réjouir René Magritte là-bas au milieu de ses ouates de nuages qui naviguent allègrement dans un ciel bleu, d’être devenu, le détective chargé (par lui-même) d’élucider une série de meurtres que Nadine Monfils nous raconte dans ce premier roman policier de la série « Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette ». On annonce déjà – pour juin – une deuxième enquête qui se déroulera à Knokke, Nom d’une pipe ! se déroulant pour l’essentiel à Bruxelles. Il y a fort à parier que notre Belge de Montmartre ne s’arrêtera pas en si bon chemin et que, Georgette et René, avec leur chien  Loulou reviendront dans de nouvelles aventures ! Continuer la lecture

Le destin est un jeu

Armel JOB, Sa dernière chance, Robert Laffont, 2021, 330 p., 20 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782221251539

job sa derniere chanceLes romans véritables sont plus rares qu’on ne croit. La plupart des ouvrages qu’on publie sous ce nom sont des abus de langage. Il faut changer le sens des mots pour admettre qu’un récit sans intrigues construites, sans personnages autonomes, sans milieu identifiable, sans évolution des conduites et des situations, appartient pourtant à la famille romanesque. On en viendrait à oublier l’incroyable liberté de l’invention narrative, le qui-perd-gagne d’une trajectoire fictive qui jusqu’au dernier moment, peut s’accomplir ou se briser. On finirait par croire que n’importe quelle forme d’écriture faisant sa part à l’imaginaire peut bien être, après tout, roman. Continuer la lecture

Sauver les petits corps chauds emplis de promesses

Un coup de cœur du Carnet

Alia CARDYN, Mademoiselle Papillon, Robert Laffont, 2020, 267 p., 18 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 978-2221249352

alia cardyn mademoiselle papillonGabrielle est une infirmière de 30 ans qui travaille au service de néonatalogie intensive d’un hôpital. Son quotidien est rythmé par les actes techniques et le fonctionnement des machines qui ont pris le dessus sur l’humain pour décider du sort des bébés. Composant chaque jour avec la limite entre la vie et la mort, elle fait de son mieux dans cet univers où l’incertitude domine, où le temps est une obsession, où rien n’est acquis, où chaque victoire, si infime soit-elle, est le résultat d’une lutte de chaque instant. Continuer la lecture

Un Armel Job à la Simenon

Armel JOB, La disparue de l’île Monsin, Robert Laffont, 2020, 291 p., 20 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782221246580

Plus encore que dans ses nombreux romans précédents, Armel Job a apporté des accents simenoniens à son dernier livre, La disparue de l’île Monsin. La preuve par le titre bien évidemment qui évoque Liège, la ville natale du père de Maigret, mais également une intrigue policière pur jus et surtout cette propension des deux écrivains à mettre en scène des petites gens. Continuer la lecture

Maux d’enfants, tourments de parents

Natalie DAVID-WEILL, Bon à rien, Robert Laffont, 2018, 355 p., 20 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 978-2-221-19575-8

Grégoire est astrophysicien, Charlotte est ophtalmologue. C’est dire s’ils mesurent l’importance des études dans le parcours d’une personne et combien leur désarroi est grand lorsque leur fils Félix donne des signes évidents de faiblesses scolaires. Ses notes se dégradent, les remarques des professeurs se suivent et se ressemblent, mettant en évidence sa distraction, son manque de travail et ses mauvais résultats. Comble de l’humiliation : les parents sont convoqués par la directrice de cette école secondaire huppée qui leur conseille dès à présent de réfléchir à l’inscrire ailleurs l’année scolaire prochaine.

Continuer la lecture

Un drôle de petit grain de sable

Armel JOB, Une drôle de fille, Robert Laffont, 2019, 288 p., 19,50€ / ePub : 12,99€, ISBN : 978-2221239872

Armel Job emmène le lecteur dans le monde de son nouveau roman. Cette histoire de famille, terrible, dans une tension qui augmente jusqu’à la toute fin du livre avec la chiquenaude finale, vous tiendra assurément en haleine.

L’auteur continue d’ausculter l’âme humaine – avec une préférence pour les zones d’ombre et les nuances de gris, d’explorer les eaux profondes sous la surface des convenances et des bons sentiments, de sonder le microcosme des familles et des petites villes. Continuer la lecture

D’une vie à l’autre

Armel JOB, Une femme que j’aimais, Robert Laffont, 2018, 296 p., 19,5 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 9782221215449

job une femme que j aimaisLa vie de Claude ne fait pas vraiment rêver. Aide-pharmacien de profession, il occupe son temps libre au cinéma et en rendant visite à sa famille le week-end. Ses parents d’une part et surtout, sa tante Adrienne, quinquagénaire au charme indéniable, qui a marqué la mémoire de tous les hommes qui ont croisé sa route. Claude lui voue une sorte de culte et, de son côté, elle éprouve une grande affection pour son neveu. Leur relation et leurs rendez-vous hebdomadaires ne réjouissent pas leur entourage et font jaser dans la famille. Continuer la lecture

Drame en quatre actes

Armel JOB, En son absence, Robert Laffont, 2017, 310 p., 19.50 €/ePub : 12.99 €, ISBN : 2-221-19830-1

job en son absenceL’histoire se passe en quatre jours, du jeudi 17 au dimanche 20 mars 2005. Quatre jours qui scandent les quatre parties du nouveau roman d’Armel Job, En son absence. L’absente, c’est Bénédicte, une adolescente qui vit en Ardenne, à Montange, et qui se volatilise mystérieusement le 17 mars au matin. Enlèvement ? Fugue ? Meurtre ? Les hypothèses fusent ; les policiers enquêtent ; la famille s’interroge et accuse. Plusieurs villageois sont soupçonnés ; on leur trouve soudain un air de coupables plausibles, un mobile ; on découvre qu’ils dissimulent une partie de la vérité, qu’ils auraient peut-être croisé la route de Bénédicte ce matin-là. Continuer la lecture

Le bénéfice du doute

Un coup de coeur du Carnet

Armel JOB, Et je serai toujours avec toi, Robert Laffont, 2016, 301p., 19 € / ePub : 12.99 €

couvertureArmel Job est décidément un chroniqueur hors pair des passions villageoises. Au fil de sa production romanesque, forte déjà d’une petite vingtaine de titres, il a imposé une marque littéraire clairement identifiable qui a convaincu de nombreux lecteurs et dont la constance et la qualité imposent le respect. Avec lui, la narration se construit volontiers en alternant les récits croisés livrés par quelques protagonistes. Histoire d’affirmer d’emblée que la vérité des faits est à chercher dans la complexité avec la démarche humble de ceux qui se méfient des apparences et cultivent volontiers le doute. Si cette quête s’impose comme une nécessité, c’est le plus souvent autour d’un mystère à élucider qui constitue l’enjeu central de la narration. Une affaire de passion, d’ordinaire combinée à l’un ou l’autre meurtre, constitue le nœud du récit et le dénouement progressif des fils de l’intrigue réserve de belles surprises, histoire de prendre les évidences – souvent fondées sur les préjugés – à revers. Continuer la lecture

Est-ce ainsi que les hommes vivent?…

….et leurs baisers au loin les suivent [1]

Un coup de coeur du Carnet

Armel JOBDe regrettables incidents, Paris, Laffont, 2015, 288 p., 19 €/ePub : 12.99 €

job_romanWerner Sualem, gérant d’une épicerie coopérative, fait partie depuis plus de 25 ans de la troupe de théâtre amateur « Le royal Sillon » à Brul, petit village de l’est de la Belgique. Après avoir joué les comiques, il monte une pièce dramatique d’Haakon  Ibsen, Le cheval de retour, une histoire d’amours irrémédiablement ratées et déçues. Mais le drame ne va pas rester confiné à la scène et c’est le village tout entier qui va se trouver pris dans les turbulences provoquées par d’anciens drames enfouis – de regrettables incidents – qui vont refaire surface. Continuer la lecture