Archives pour la catégorie Rentrée littéraire

Un singe en hiver affectif

Philippe LAMBERT, Le Collectionneur de soupirs, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2015, 180 p., 14 €/ePub : 9.99 €

Le Collectionneur de soupirs commence par une transgression, un soir de deuil. Le matin, le narrateur a enterré sa mère. Le soir, il a rendez-vous avec des prostituées de luxe ou de bas étage dans une sorte de défi au temps qui passe et à ses morts. Des morts qu’il collectionne comme il collectionne les soupirs orgasmiques des amours tarifés, entre sperme et cyprine. Parmi ses disparus, son père omniprésent et sa passion pour les disques et livres classiques afin de se donner l’illusion de faire entrer « la grande culture » dans ses murs, mais aussi pour les trompe-la-mort oubliés de la Formule 1 de l’entre-deux-guerres. On notera au passage que l’auteur, Philippe Lambert, a publié précédemment un essai intitulé Pilotes de Formule 1 – L’épreuve des hommes (Calmann-Lévy, 1993). Lire la suite

Auteur en quête de personnages

Aliette GRIZ, Les Fantômes sont des piétons comme les autres, ONLiT, 2015, 224 p., 14€/ ePub : 6.99 €

À la recherche d’une forme qui lui redonnerait de l’inspiration, Griz trouvait la solution pour combiner les éléments. Le contextuel et le suivi. Le papier et le blog. Une histoire et des fragments. Des personnages et une ville. Un feuilleton, ça s’appelait. Un roman, c’était trop dix-neuvième. Une nouvelle, trop court et planifié. Pétri, étalé, composé, comme une pâte vite sortie du four qu’on découpe en parts inégales, avant d’y mettre les doigts, quatre fromages ou napolitaine. Ça nourrit et c’est un peu régressif. Il suffit ensuite d’avaler les épisodes. Que ça se digère vite, avec ou sans gluten. Un feuilleton. Voilà la pizza littéraire. […] Alors que les pizzas frisent souvent la perfection, il n’y a que la surgélation qui peut les desservir.

Lire la suite

Entre ‘Kanun’ et ballets roses

Patrick DELPERDANGE, Comme des chiens, Bruxelles, ONLiT, 2015,275 p., 18 € / ePub : 8.99 €

Comme des chiensSon livre précédent chez ONLiT éditions nous apprenait que Patrick Delperdange est un sale type. Son dernier roman, Comme des chiens, paru chez le même éditeur, vient confirmer que Delperdange n’est pas un ange. Dans un registre différent : celui du pur polar. Lire la suite

Vivre sa vie

Michelle FOUREZ, Adrienne ne m’a pas écrit, Avin, Editions Luce Wilquin, 2015, 94 p., 10 €

512blogDepuis son premier roman paru en 1992, quelque chose fascine Michelle Fourez au cœur des bons soirs de juin. Quelque chose de l’ordre de la douceur, de la sensualité. De l’intensité. Qui amène les histoires à leur point de tension, à leur paroxysme. Puis à leur résolution ou à leur dissolution. Cette fois encore. Lire la suite

A la fin de l’envoi, j’épouse (si tout va bien)

Juan d’OULTREMONT, Compte à rebours, Bruxelles, Onlit-Editions, 2015, 233 p., 16€/ePub : 7,99 €

Recycler discrètement ses obsessions personnelles, n’est-ce pas l’un des enjeux de l’écriture romanesque ? Question que se pose le lecteur à la lecture de Compte à rebours, curieux roman épistolaire de l’artiste touche à tout Juan d’Oultremont. Une visite sur l’étonnant site Internet de l’intéressé convainc qu’il doit être brouillé avec l’orthographe, comme son héros lausannois, Judas Klaus-Thauman. D’Oultremont assume : alors que d’autres chercheraient à dissimuler leur lacune ou prendraient des cours particuliers, son personnage ambitionne de créer un service à dîner dont les pièces s’orneraient de ses fautes d’orthographe les plus mémorables. Lire la suite

Retour en Toscane

Vincent ENGEL, Et dans la forêt, j’ai vu, Hévillers, Ker éditions, 2015, 196 p., 10 €

Et dans la forêt, j’ai vuVincent Engel est un écrivain fidèle à certains lieux. Dans Et dans la forêt, j’ai vu, roman destiné à la jeunesse, il plante une nouvelle fois son décor en Toscane, quatorze ans après la publication de Retour à Montechiarro, dont un des personnages fait ici une brève incursion. Le contexte politique, celui de l’Italie des années noires et du règne de Mussolini, imprègne le livre et détermine la destinée de ses personnages. L’histoire se déroule en 1928, dans une petite ville isolée dont le maire applique avec zèle les préceptes du Duce qu’il admire, tout en se lamentant sur le sort de la petite Letizia, sa fille, muette depuis le décès de sa mère, advenu dans des circonstances mystérieuses. Lire la suite

Tic-up, Tic-down

Un coup de coeur du Carnet

Nathalie NOTTET, L’Envers des pôles, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 2015, 120 p., 12,50€/ePub : 8.99 € 

nottetCertains univers tiennent à distance, empêchent la projection, l’empathie. Les troubles psychiatriques, tout de contours mystérieux et de profondeurs insondables, sont de ces contrées dont nous souhaitons qu’elles nous demeurent inexplorées. Si chez l’Autre, l’altérité est fascinante quand elle prend les dehors d’une culture inconnue ou d’un Ailleurs fantasmé, l’altération déroute et amène au retrait – voire au rejet – lorsqu’elle s’apparente à un déséquilibre du psychisme, imputable à un facteur biliaire, humoral ou chimique, suivant le regard médical qui y est porté. Lire la suite

Petites histoires de la folie ordinaire

Véronique JANZYK, Le vampire de Clichy, Bruxelles, ONLiT, 2015, 137p., 12€/ ePub : 5,99€

janzykCe recueil de nouvelles classé dans la catégorie de la fantasy s’ouvre sur le récit de la narratrice qui, après avoir été mordue par un vampire la nuit de la Saint-Sylvestre, rencontre une série de personnages étranges, dont elle nous livre un fragment de vie. Lire la suite