Archives par étiquette : CFC éditions

Le Jardin des délices

HELL’O, Elle est où la fête ? Waar is da feestje ? Where’s the party at ?, CFC, 2022, 10 p., 12 €, ISBN : 978-2-87572-078-8

hell'o elle est la fete couvC’est à une curieuse fête que nous invitent Antoine Detaille et Jérôme Meynen, le duo d’artistes qui se cache derrière Hell’O. Un peu comme si les personnages étranges des Songes drolatiques de Pantagruel se retrouvaient pris dans la transe collective qui toucha Strasbourg en 1518.

Elle est où la fête ? est un livre-objet, un leporello, qui se déplie dans les mains du lecteur comme le ferait un accordéon. Il est un condensé de l’univers du duo : personnages étranges, êtres hybrides et végétation luxuriante sont entourés de guirlandes et d’un fond sonore qui ne peut être que festif, le tout débordant de couleurs. Continuer la lecture

La rafle du 12 juin 1943 au pensionnat Gatti de Gamond

Un coup de cœur du Carnet

Frédéric DAMBREVILLE, Les disparus de Gatti de Gamond, Préface de Daniel Weyssow, CFC Éditions, 2022, 790 p., 28 €, ISBN : 978-2-87572-075-7

dambreville les disparus de gatti de gamondC’est sans doute son œil de peintre et de graveur qui, détectant une inscription sur la cheminée du salon, a le premier pressenti la lourde histoire du nouveau lieu qu’il occupe rue Fauchille à Bruxelles. À partir d’un détail visuel qui l’interpelle, Frédéric Dambreville reconstitue pas à pas, durant dix années, la tragédie qui a frappé cet immeuble qui abrita l’Institut Gatti de Gamond. Tirant un fil d’Ariane mémoriel, il délivre au fil d’enquêtes, de témoignages, d’études d’archives le récit de la rafle d’enfants juifs et de leurs logeurs qui eut lieu le 12 juin 1943. Du plus ténu, du microscopique, d’une trace muette, l’auteur dégage la tragédie d’une scène macroscopique, lève le voile sur un pan de la résistance en Belgique et interroge un épisode bouleversant de la Shoah. Continuer la lecture

Subversion vs Subvention

Éric VAN ESSCHE (dir.), (R)évolutions du Street Art, CFC éditions, 2021, 288 p., 28 €, ISBN : 978-2-87572-071-9

van essche (r)evolutions du street artPhiladelphie, années 60, les premiers graffitis apparaissent sur les murs de la ville.

Février 2022, un musée bruxellois expose de nombreux artistes urbains issus de ses collections.

Entre les deux, que s’est-il passé ?

Dans le métro, sur les volets baissés, dans les zones grises, sur les murs des écoles, dans les galeries d’art, sur les tee-shirts, dans les toilettes, sur les paquets de biscuits, au musée, dans les gares… Les graffitis sont partout.  Continuer la lecture

Un joyeux petit vent frais

Un coup de cœur du Carnet

Noelia DIAZ IGLESIAS, Un ouragan dans la barbe, CFC, 2021, 112 p., 18 €, ISBN : 978-2-87572-065-8

diaz iglesias un ouragan dans la barbeUn ouragan dans la barbe est le premier album de l’autrice Noelia Diaz Igelisas. Dans cette bande dessinée qui emprunte des thématiques et certains traits à l’album jeunesse, la narration se révèle efficace, les procédés graphiques joyeux et expressifs et les personnages (dont le grand-père barbu, et Hugo que nous apercevons tous deux sur la couverture) attachants et singuliers. Continuer la lecture

L’Art et marges musée

COLLECTIF, Art et marges musée, CFC Editions, 2020, 224 p., 30 €, ISBN : 9782875720573

art et marges museeÀ l’occasion des dix ans d’Art et marges musée, CFC Éditions publient un ouvrage de référence retraçant la création et l’évolution d’un espace dédié à l’art brut, à l’art outsider, évoquant une collection riche de plus de quatre mille œuvres d’artistes de toutes nationalités. Fondé en 1984 par Françoise Henrion, Art en marge se présente comme un lieu d’exposition et d’études d’œuvres plastiques créées par des personnes travaillant dans des ateliers créatifs ou par des autodidactes en marge des circuits de l’art. Les textes de Laurent Busine, Carine Fol (ancienne directrice d’Art en marge, à l’origine de la création du Art et marges musée, directrice artistique du centre d’art CENTRALE for contemporary art), Sarah Kokot, Caroline Lamarche, Thibaut Leonardis, Gérard Preszow et Tatiana Veress (directrice artistique actuelle d’Art et marges musée) interrogent les mutations définitionnelles du champ de l’art brut, outsider, en marge : de l’art « psychopathologique », « art des fous » collectionné et étudié par le psychiatre et historien de l’art Hans Prinzhorn à la collection d’art brut de Jean Dubuffet, l’inventeur de la notion d’art brut, des œuvres relevant de l’autodidaxie ou issues d’ateliers en milieu institutionnel à la singularité de créations hors normes, échappant à la cartographie des sédimentations artistiques. Continuer la lecture

Des dieux et des hommes

Lison FERNÉ, La déesse requin, CFC Editions, 2020, 110 p., 18 €, ISBN : 978-2-87572-049-8

Au travers du prisme du merveilleux, du conte, Lison Ferné délivre dans La déesse requin, sa première bande dessinée, une puissante fable écologique, politique et militante. La fiction repose sur une dualité de mondes aux frontières infranchissables par la majorité des créatures, celle du second du moins. Le monde d’en bas, des profondeurs est celui des dieux de la mer, des êtres métamorphiques qui peuvent changer d’apparence, passer d’une anatomie recouverte d’écailles à une anatomie humaine. Le monde d’en haut, peuplé par les humains, ignore tout de l’Autre monde. Au travers de Dahut, la déesse requin, fille de la grande déesse Boddhisatva, Lison Ferné nous entraîne dans un récit initiatique qui, par le biais de la magie, du féerique,  interroge la crise environnementale actuelle (surpêche, extinction massive des espèces animales, végétales). Le nom de l’héroïne évoque le personnage de la mythologique celtique, Dahut, incarnant un pouvoir spirituel féminin. Dans l’imaginaire foisonnant, syncrétique de Lison Ferné, la mythologie celtique réappropriée côtoie le bouddhisme : les bodhisattvas désignent des bouddhas n’ayant pas encore atteint l’éveil, qui furent parfois grands bouddhas dans le passé et reviennent enseigner la sagesse et l’éveil dans le monde des vivants. Continuer la lecture

De la « pEAUésie »

Poèmes de pluie. Une proposition de Mélanie Godin, CFC et Arbre de Diane, coll. « Regard sur la ville », 2019, 18 €, ISBN : 978-2-87572-046-7

Il est un cliché tenace, pourtant exact, à propos de la Belgique : il y pleut constamment. Mélanie Godin et son équipe en auront tiré parti, en proposant de la « pEAUésie » en plein cœur de Bruxelles.

De 2017 à 2019, Mélanie Godin a imaginé et coordonné des interventions artistiques dans Bruxelles, à la rencontre de ses habitants, invitant chacun à (ré)introduire de la poésie dans son quotidien.

Des poèmes, d’ici et d’ailleurs, écrits par des poètes reconnus ou lors d’ateliers d’écriture, ont été typographiés sur des pochoirs en carton et appliqués dans l’espace public, à l’aide d’une peinture uniquement visible au contact de l’eau. Indécelables jusqu’alors, les poèmes apparaissent comme par magie sous l’effet de la pluie ou de jets d’eau, à même un trottoir, sur une marche, un mur. Puis ils disparaissent à nouveau, dans l’attente d’un nouvel arroseur.  (Note de l’éditeur) Continuer la lecture

Faire sauter les digues de la raison pure

Olivier & Quentin SMOLDERS, Démons et merveilles. Critique de la raison pure, CFC Editions, 2019, 192 p., 24 €, ISBN : 978-2-87572-051-1

À l’occasion de l’exposition Démons et merveilles qui se tient au Centre Wallonie-Bruxelles, paraît  l’ouvrage éponyme publié par CFC Editions. Cette plongée dans les créations filmiques, graphiques, textuelles d’Olivier et Quentin Smolders dévoile la complicité qui relie les deux frères. Une complicité née dans l’enfance, qui se traduit par une fascination commune pour le marginal, le refoulé, l’insolite, l’inquiétante étrangeté. Continuer la lecture

« Là-haut, sur la montagne… »

Un coup de cœur du Carnet

Sarah MASSON et Michel SQUARCI, Au cœur de la montagne, CFC-Éditions, coll. « 07/107 », 2018, 80 p., 18€, ISBN : 978-2-87572-036-8

Un jour, Nella est traversée d’un sentiment impérieux : Nonna va bientôt s’éteindre, ses pulsations cardiaques s’affaiblissent, ses respirations sont comptées. Faisant fi des obligations scolaires et de l’autorisation parentale, elle décide alors de se rendre sur la Montagne. Cet endroit où elle a passé une partie de son enfance avant d’être emmenée dans la Vallée ; ce lieu ardu et mystérieux que sa grand-mère, elle, n’a jamais quitté. Le chemin est malaisé, d’autant que le froid et les flocons s’abattent sur l’adolescente, le paysage… et certaines pages de l’album (dans un incroyable rendu graphique !). Continuer la lecture

La puissance du diamant

Dave DECAT, Voyoucratie, CFC éditions, 2018, 209 p., 35 €, ISBN : 978-2-87572-037-5

Dave Decat se souvient de la fascination qu’il éprouvait, enfant, devant les tableaux où coulait le sang des martyrs. Comme sa mémoire est redoutable, il se souvient de beaucoup de choses  qui ont constitué sa sensibilité, depuis l’adolescence, en suivant ce qu’il appelle « les diagonales de la fatalité » :  les bandes dessinées de Moebius, Druillet et, surtout, Tardi, les magazines tels que Le Crapouillot, L’Assiette au beurre ou Détective, l’heroïc fantasy, le hard rock et le heavy metal, quelques livres comme Le Bagne, d’Albert Londres, Biribi, de Georges Darien ou Les Pégriots, d’Auguste Le Breton… Continuer la lecture

Bruxelles, terre révolutionnaire

Anne MORELLI (dir.), Le Bruxelles des révolutionnaires de 1830 à nos jours, CFC Éditions, 2016, 340 p., 40 €, ISBN : 978-2-87572-019-1

morelli le bruxelles des revolutionnairesIl est des ouvrages dont on attendait l’émergence, dont on espérait l’advenue, des livres-événements qui comblent un vide dans le champ conceptuel. Assurément, le livre Le Bruxelles des révolutionnaires de 1830 à nos jours que dirige Anne Morelli, publié par CFC Éditions, appartient à cette classe rare d’œuvres intempestives qui secouent les champs de la pensée et de l’action. Remarquablement documenté, doté d’une riche iconographie, ce livre radiographie Bruxelles sous l’angle de son souffle insurrectionnel, révolutionnaire. Par une cruelle ironie de l’Histoire, la ville de Bruxelles porteuse d’un héritage subversif, lieu de rencontre de communards, d’anarchistes, de militants exilés, fer de lance d’un esprit insurgé, s’est retrouvée capitale décisionnelle d’une Europe vassale de l’oligarchie financière. Continuer la lecture