Archives par étiquette : Christian Libens

L’amour selon Libens

Christian LIBENS, Sève de femmes, Weyrich, 2020, 128 p., 13 €, ISBN : 9782874895883

La peinture de nus féminins, signée Geneviève Van Der Wielen, en couverture du recueil de nouvelles de Christian Libens, Sève de femmes, ainsi que son titre, pourraient le ranger dans la catégorie des erotica. Ce qu’il est mais pour partie seulement. Il fait d’ailleurs écho à un autre titre, Amours crues, publié au Grand Miroir en 2009, dont le présent recueil reprend trois textes aux versions remaniées et définitives. Continuer la lecture

Pas de sauce lapin pour les doudounes

Christian O. LIBENS, Les seins des saintes, Weyrich, Coll. « Noir Corbeau », 2019, 170 p., 14 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 9782874895340

Peur sur Liège depuis qu’un gastronome d’une espèce particulière saigne des jeunes femmes, prostituées de préférence, en leur dévorant goulument les seins… Tout cru, à même le corps et sans autre accommodement. Continuer la lecture

« Une heure de joie »… ou Conan Doyle mis en pratique !

Un coup de cœur du Carnet

Christian LIBENS, Une petite histoire du roman policier belge, Weyrich, coll. « Noir Corbeau », 2019, 99 p., 6,90 €, ISBN : 978-2-87489-541-8

Que voilà un ouvrage curieux ! De par son dynamisme. Qui se dépêtre d’un (faux) paradoxe : en dire beaucoup et, sans doute, vouloir exécuter un tour complet de la question tout en se révélant court, compact et… très comestible. À mille lieues d’un ennuyeux pensum. De par sa mise en page, aussi, ou sa mise en images : la moitié du livre consiste en couvertures de livres, des allures de Rosebud (nul doute qu’une larme perlera chez beaucoup au détour de l’une ou l’autre plongée vers nos lectures de jeunesse). Continuer la lecture

Balades littéraires sur le canal en été

brussels by water

Cet été, embarquez gratuitement à bord d’un bateau de la société Brussels by Water pour des balades littéraires d’une heure sur le canal de Bruxelles  en compagnie d’écrivains! Animées par l’écrivain, critique et bibliothécaire Rony Demaeseneer, trois balades littéraires sont prévues, les 22 et 29 juillet et le 5 août. Une seule obligation : être à l’heure, le bateau n’attend pas! Continuer la lecture

Navigateur solitaire

Claude RAUCY, Sans équipage, dessins de Jean Morette, Bleu d’Encre, 2017, 60 p., 12 €, ISBN : 978-2-930725-16-1

raucy sans equipage.jpgSans équipage, ainsi se nomme le dernier esquif poétique de Claude Raucy ; il a toutefois pour bagage, pour compagnie, une douzaine de dessins de Jean Morette, ce passager si peu clandestin du recueil. C’est que les deux vieux loups furent moussaillons à Vieux-Virton, au temps jadis, et naviguèrent de conserve entre les bancs de la même école villageoise, à Saint-Mard. Et puis les lieux, les itinéraires, les vies changèrent. S’ils firent tous deux profession d’enseignant, Raucy a notoirement construit une riche bibliographie de romans pour la jeunesse, tandis que Morette a édifié une œuvre plastique reconnue, consacrée plus particulièrement à la sculpture. Comme par un espiègle clin d’œil de l’âge mûr, les voici réunis pour la première fois dans une création commune. Sans équipage emporte à son bord trente-et-un poèmes, quatre chansons pour la mer et onze dessins. Un beau viatique ! Continuer la lecture

Le top 3 de Christian Libens

La suite de notre rétrospective de l’année. Aujourd’hui : le choix de Christian Libens.


Lire aussi : la fiche de Christian Libens


Continuer la lecture

Le top 2016 (2)

top-2016Suite de notre rétrospective de l’année littéraire belge.

Aujourd’hui : le choix de Christian Libens. Continuer la lecture

Polars à la liégeoise

Guy DELHASSE, Les recettes du polar sauce Lapin, Éditions de la Province de Liège, 2016, 162 p., 14 €   ISBN : 9782390100461

delhasseComme Joseph Delmelle jadis ou Joël Goffin naguère, Guy Delhasse est un chasseur de fantômes d’écrivains, c’est-à-dire qu’il s’est donné pour mission de repérer les traces laissées dans leurs œuvres par les auteurs qui ont hanté telle ville ou telle région. En véritable Sherlock Holmes de notre littérature, il mène ainsi depuis deux décennies ses recherches et ses pas dans presque toute la Wallonie orientale, passant de Liège à Bastogne, de Huy à Spa et d’Andenne à Verviers. Continuer la lecture

Tu sais où tu vas

Robert SCHAUS, Tu sais où tu vas, Krautgarten, 2015.
Bruno KARTHEUSER, Robert Schaus memento 1939-2015, édition bilingue allemand-français, Krautgarten, 2015.

Né à Emmels en 1939, le poète Robert Schaus nous a quittés durant l’hiver dernier. Homme riche de deux cultures (et même de trois puisqu’il fut longtemps professeur d’anglais), il a construit une œuvre double, publiant tantôt en allemand, tantôt en français. Comme l’écrit son ami Bruno Kartheuser dans un Memento qui illustre l’existence du poète parmi les siens (famille, amis, confrères) en des temps et des lieux tellement significatifs : « Dans le cadre des Cantons de l’Est, une vie de 1939 à 2015 comprend […] la guerre en 1940, le vécu de l’offensive des Ardennes et la fin de la guerre, les années de la reconstruction et de la transformation de la culture paysanne, le passage à l’autonomie culturelle dès 1970 et finalement les débuts cahotants et clopinants de cette dernière pendant quatre décennies. » Par ailleurs plasticien, Robert Schaus a publié à partir de 1972 treize recueils de poésie, dont sept en français. Continuer la lecture

topIls ont lu et ils ont apprécié… Jusqu’à janvier, découvrez chaque jour le « Top 2015 » d’un chroniqueur du Carnet. Une occasion de (re)découvrir de manière ludique les temps forts de l’année littéraire belge – et peut-être aussi de trouver l’inspiration pour vos cadeaux de fin d’année. 

 

Aujourd’hui : la sélection de Christian Libens

Continuer la lecture

Enseigner quelle littérature en Belgique ?

Françoise CHATELAIN, Enseigner la littérature française en Belgique francophone 1841-2009 – Anthologie historique commentée, Samsa – CIEL

chatelainPédagogue de terrain au long cours, Françoise Chatelain est une praticienne passionnée, une vraie : professeur de français dans un athénée hennuyer pendant près de trente ans, elle est aujourd’hui inspectrice « de l’officiel » après avoir obtenu un doctorat à l’ULB (chez le Prof. Paul Aron, avec qui elle a signé un Manuel et anthologie de littérature belge à l’usage des classes terminales de l’enseignement secondaire, publié au Cri en 2009). Continuer la lecture

Promenades littéraires en Principauté

Guy DELHASSE, Promenades littéraires au pays de Liège, préface de Bernard Gheur, Bruxelles, Luc Pire, 2015

delhasseGuy Delhasse est un récidiviste. N’a-t-il pas déjà publié une demi-douzaine de guides littéraires depuis 2007, fruits de flâneries pedibus (ou encore à vélo) qu’il organise au fil des saisons en Wallonie orientale, dans plusieurs lieux hantés par l’âme des écrivains ? (Ainsi ce sympathique Guide littéraire de Bastogne en hommage à Alain Bertrand, paru cette année chez Dricot.) Continuer la lecture

Propos éphémères

Christian LIBENS

Ces Propos éphémères sont ceux qu’Alain Dantinne vient de confier à quelques heureux – entendons les happy few amoureux de la belle ouvrage bibliophilique. Ainsi le dernier-né de Dantinne a-t-il été « Composé au plomb dans ce vieux romain corps 10 et tiré sur presse typographique à platine du siècle dernier, par un typographe non moins jeune… » Et l’éditeur (Arch’Libris à Charleville-Mézières) de préciser encore : « Tirage à 178 exemplaires numérotés augmenté de 22 exemplaires de chapelle », ce qui résonne déjà, aux oreilles de bibliophiles, comme un début de poème… Continuer la lecture

Mon père, ce poète

Christian LIBENS

image184Rares sont les poètes dont l’œuvre intégrale est publiée.  Jean-Louis Crousse aura connu ce privilège post mortem grâce à l’admiration agissante de proches et aux bons soins de l’éditeur Jacques Flament, établi à La-Neuville-aux-Joûtes, dans les Ardennes françaises. Pareil lieu de naissance pour ce volume comptant près de six cents pages n’aurait pas été indifférent au poète, lui qui a aimé célébrer la forêt ardennaise. Car ce Bruxellois de naissance (1932) et de résidence choisissait souvent d’accorder à sa petite musique bien personnelle celle des vents de l’Ardenne et de l’Ariège, ou encore de la mer du Nord. Continuer la lecture

Le plus difficile…

Christian LIBENS

larouge« Le plus difficile… », chantait Jacques Dutronc aux jours dorés des sixties, en se marrant lui-même de ses plans-drague foireux. Ziska Larouge, elle, nous interprète, au fil des 160 pages de son chouette roman, un air de comédie enlevée, de film choral drôle (souvent !) et cruel (parfois… ). Continuer la lecture

« Noire et sulfureuse »

Christian LIBENS

bodart_libensJoli coffret aux trésors que cet emboîtage réunissant trois romans de Marie-Thérèse Bodart (1909-1981), soit plus de la moitié de l’œuvre romanesque d’une auteure rare et trop longtemps oubliée. D’aucuns, parmi les plus curieux de notre littérature, se souviennent des Roseaux noirs, son premier roman paru en 1938, mais le plus souvent pour des raisons somme toute peu littéraires ; je résume : cette histoire d’inceste et de passion dans les Hautes Fagnes fit scandale d’emblée et sa jeune auteure y perdit son très provincial poste de prof d’histoire avant d’y gagner une place de finaliste au très parisien prix Femina. Continuer la lecture