Archives de catégorie : Romans et récits

Quand la nuit enfle

Florence NOEL, frontispice de Pierre GAUDU, Solombre, Taillis Pré, 2019, 83 p., 14 €, ISBN : 978-2-87450-145-6

C’est durant la nuit que la poésie s’éveille ! Celle des amants, des enfants dont les « pattes nues» effleurent, tel un pinson apeuré, « le carrelage en damier », celle aussi des silences angoissés, des spectres, des attentes et des promesses que l’on ne tiendra peut-être pas. Attendant l’aube, la nuit se plaît à décliner les ombres solitaires que suggère le titre en forme de mot-valise. « Solombre », l’ombre au sol projetée, nocturne, la cache sombre du soleil noir, ou encore la nuit-ombrelle protégeant des strates de l’astre qui, on le sait, redeviendra carmin dès les premiers rayons du jour. «  Solombre », mot d’exergue extrait des Hommages et profanations d’Octavio Paz et que Florence Noël fait sien pour enclencher l’écriture. Mais c’est aussi dans la nuit que l’écriture scelle les serments, les longues histoires, toujours les mêmes, que l’on raconte aux enfants pour les rassurer, leur permettre de plonger dans la nuit des songes consolateurs. Comme pour les soustraire aux cauchemars qu’aiguise la nuit intraitable qui se terre derrière les tentures et que les contes balaieront « d’une aile ». Continuer la lecture

Pour l’amour de Fatou

Éric-Emmanuel SCHMITT, Félix et la source invisible, Albin Michel, 2019, 232 p., 17 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 9782226440013

Depuis toujours, Fatou N’Diaye était tout pour son fils Félix. « Maman constituait pour moi le pôle Nord, le pôle Sud, l’équateur, les tropiques… » « Mon seul recours, c’était Maman. Mon seul amour et mon modèle d’amour, c’était Maman. Ma religion, c’était Maman. »

Et voici qu’à douze ans, à la place de cette fée pétillante, aimante, rayonnante, il se retrouve devant une étrangère au regard éteint, abîmée dans une insondable mélancolie.

Les médecins ont diagnostiqué une dépression ; prescrit des antidépresseurs, restés sans effet.

Continuer la lecture

On n’a que le plaisir qu’on se donne

Éric DEJAEGER et John F. ELLYTON, Un Orval des ors vaut, Cactus inébranlable, 2019, 126 p., 15 €, ISBN : 978-2-930659-91-6

À l’abbaye d’Orval, quelques 26664 bouteilles (soit 1111 casiers) de bière, à peine chargées sur le camion prêt à partir à destination de la France, sont dérobées lors d’un braquage expéditif. Deux moines restent sur le carreau. Un groupe terroriste revendique l’attaque, au nom de la soif des Belges : les fréquentes pénuries de la précieuse trappiste, dues à l’indécrottable refus des moines d’augmenter leur production, leur semblent un motif suffisant pour empêcher que la moindre goutte de leur breuvage favori quitte le territoire. Continuer la lecture

Quand deux mémoires s’enroulent…

Geneviève MAIRESSE, Les mémoires enroulées, Weyrich, 2019, 184 p., 15 €, ISBN : 9782874895302

Il y a des titres qui en disent long. Celui du premier roman que Geneviève Mairesse publie dans la collection « Les plumes du coq » des éditions Weyrich, Les mémoires enroulées, appartient à cette catégorie. Le récit se déroule sur quatre époques : les années ’30, ’70, ’90 ainsi qu’en 2016, le temps que l’on imagine être celui de l’écriture. Continuer la lecture

Gaïa s’en va-t-en guerre

Véronique BERGEN, Guérilla, ONLiT, 2019, 176 p., 14 € / ePub : 4.49 €, ISBN : 978-2-87560-112-4

Qui ne connaîtrait de Véronique Bergen que ses contributions au Carnet et les Instants (des textes récents sur Isabelle Stengers ou la collapsologie théorisée par Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, notamment) pressentirait déjà le haut intérêt, sinon l’engagement, de l’écrivaine et philosophe pour la cause écologique et la défense d’une planète que l’exploitation humaine menace d’épuisement. De cette implication, elle donne une nouvelle illustration avec, cette fois, un court roman, Guérilla, paru dans l’élégant petit format des éditions ONLiT.

Continuer la lecture

Mes amis, mes envies, mes folies

Linda VANDEN BEMDEN, La reine, la loi, la liberté, Weyrich, 2019, 139 p., 13€, ISBN : 978-2-87489-529-6

D’auditions en reconstitutions, la vie professionnelle d’Anne-Omalie Valdieu est rythmée par les affaires qu’elle suit en tant qu’interprète judiciaire, profession qui lui vaut rencontres atypiques et anecdotes cocasses ou tragiques. Côté vie privée, on n’emploiera pas le terme « routine » non plus. Point de vue couple, c’est compliqué. Rien de sérieux depuis Mille Pétards, l’amoureux sous influence qui préservait trop bien le mystère sur sa personnalité clean. La seule relation stable d’Anne-O, c’est celle qu’elle entretient avec Béa, sa meilleure amie. « L’amitié à long terme a quelque chose d’extrêmement séduisant en ce sens qu’elle est dénuée d’obligations, hormis celles que vous vous imposez tacitement. » Même son voisinage est changeant, la sympathique vieille Fannie du rez-de-chaussée se voyant bientôt remplacée par la hautaine Fleurine Renoir-comme-le-peintre. Continuer la lecture

Une enfance sicilienne à Seraing

Giovanni LENTINI, Vies à l’ombre, Cerisier, 2019, 147 p., 12 €, ISBN : 978-2872672158

Dans le temps, la rue du Molinay était l’artère commerciale la plus importante de la cité industrielle de Seraing, faisant le lien entre le bas de la commune et le quartier du Pairay. C’est dans une impasse donnant sur cette artère que se déroule le troisième roman de Giovanni Lentini, Vies à l’ombre. Continuer la lecture