Archives par étiquette : Emmanuelle Pirotte

Prix des libraires de Nancy – Le Point : la sélection

Emmanuelle Pirotte

Emmanuelle Pirotte
©Philippe Matsas

Le prix des libraires de Nancy – Le Point récompense un livre francophone paru lors de la rentrée littéraire, choisi par des libraires de Nancy et des journalistes de l’hebdomadaire Le Point. Les finalistes de l’édition 2018 sont à présent connus. Le nom du lauréat sera dévoilé le 7 septembre dans le cadre du festival nancéen Le livre sur la place. Continuer la lecture

Un grand souffle sombre et cruel comme la vie, avec quelques éclaircies…

Emmanuelle PIROTTELoup et les hommes , Cherche midi, 2018, 608 p., 20 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782749158112

Chère lectrice, cher lecteur,

Dès aujourd’hui, vous allez trouver dans la vitrine de votre librairie préférée le nouveau livre d’Emmanuelle Pirotte.  Autant vous prévenir tout de suite : ne perdez pas de temps pour aller l’acheter ou vous le faire offrir.

On ne peut pas dire qu’Emmanuelle Pirotte ne pratique pas l’art de se renouveler !  Après un titre en anglais – Today we live – et un suivant en latin – De Profundisvoici Loup et les hommes. Continuer la lecture

Prix du roman Fnac : la sélection

Les librairies Fnac de France préparent elles aussi la rentrée littéraire… et le prix qu’elle attribueront le 14 septembre à un roman de cet automne. Un jury, composé de libraires de l’enseigne et d’adhérents, a dévoilé la première sélection du prix du roman Fnac. Les Belges n’ont pas été oublié-e-s. Continuer la lecture

Le Prix Saga Café pour Marcel Sel

sel portrait.jpgLe Prix « Saga Café » est décerné à Marcel Sel pour son roman Rosa (ONLiT).

Décerné chaque année depuis 2010 dans l’établissement liégeois qui lui donne son nom, ce prix récompense un premier roman d’un auteur belge francophone.

Marcel Sel succède au palmarès à Emmanuelle Pirotte, primée en 2016 pour Today we live (Cherche-Midi). Il l’emporte face à deux autres finalistes, Laurent Demoulin (Robinson, Gallimard) et Claude Donnay (La route des cendres, MEO).


À lire : notre recension de Rosa


Continuer la lecture

Le Prix des lycéens de littérature pour Emmanuelle Pirotte

e pirotteLe Prix des lycéens de littérature a été remis ce mercredi 10 mai au Théâtre royal de Namur. Dans le cadre de ce prix organisé par la cellule Culture-Enseignement du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, cinq romans d’auteurs belges avaient été soumis aux lycéens participants, qui ont aussi eu l’occasion de rencontrer les auteurs tout au long de l’année scolaire. C’est Today we live, le premier roman d’Emmanuelle Pirotte, qui remporte le Prix des lycéens. Mais les autres ouvrages en lice n’ont pas été oubliés par le jury, composé de 3.400 adolescents. Avec les prix annexes qu’il a remis, ce jury a saisi la spécificité de chacun des romans qui lui ont été proposés.

À lire : notre critique de Today we live

Continuer la lecture

Prix des lycéens : les livres sélectionnés

abel prix des lyceensDécerné tous les deux ans, le Prix des lycéens de littérature est un prix littéraire dont le jury est composé d’élèves de classes terminales du secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. En 2015, les quelque 3.000 élèves participants avaient élu Derrière la haine de Barbara Abel.  Continuer la lecture

Horror futuri

Emmanuelle PIROTTE, De profundis, Cherche midi, 2016, 286 p., 17 €/ ePub : 13.99 €

pirotte de profundisUn an à peine après son remarqué Today we live, Emmanuelle Pirotte fait à nouveau la rentrée littéraire. De profundis, son deuxième roman, est publié lui aussi au Cherche Midi.

Belgique, XXIe siècle. Le pays, comme le reste du monde, est ravagé par Ebola. Chacun dispose d’ordinateurs perfectionnés, capables de générer des hologrammes, mais le chaos et la misère règnent. À Bruxelles, Roxanne vit de la contrebande de médicaments et risque sa vie à chaque instant. Jusqu’au jour où son ex-mari, atteint du virus, lui confie la garde de leur fille Stella, étrange enfant taciturne. Roxane, qui l’avait abandonnée sans état d’âme plusieurs années plus tôt, décide pourtant d’emmener sa fille loin de la jungle urbaine pour la protéger. Elles se réfugient dans le petit village de Saint-Fontaine, où elles emménagent dans la maison de leurs aïeux. La bourgade est épargnée par la maladie, mais les conditions de vie sont rudes, Roxanne et Stella risquant régulièrement le viol ou la mort, alors que la maison est habitée par une mystérieuse présence. Continuer la lecture