Archives de catégorie : Recensions

« C’est quoi, cette histoire de fin du monde ? »

Pablo SERVIGNE et Gauthier CHAPELLE, L’effondrement (et après) expliqué à nos enfants… et à nos parents, Seuil, 2022, 192 p., 12 €, ISBN : 978-2-02-146648-5

chapelle et servigne l'effondrement et aprèsC’est Lucie, 13 ans, qui s’adresse ainsi à son père. Elle en a marre de passer pour une idiote auprès de ses potes à l’école, avec leurs histoires d’effondrement de (au choix) notre société, notre civilisation, notre planète, la terre entière. Et en plus, elle flippe, ça l’inquiète ce truc qu’on ne parvient pas à cerner bien clairement. C’est si grave que ça, c’est une catastrophe prévisible, ou au contraire ça peut nous tomber dessus n’importe quand ? Oui, elle sait bien qu’il y a : le réchauffement climatique, la multiplication d’incendies gigantesques, la fonte des glaces dans l’Antarctique, les ouragans, les tornades, les inondations, les réfugiés, les épidémies, les pollutions, les pénuries et la guerre en Ukraine… Mais est-ce que tout ça tient vraiment ensemble ? Continuer la lecture

Vertus et enjeux du danger

« Gimme danger » chantaient les Stooges

Un coup de cœur du Carnet

Laurent DE SUTTER, Éloge du danger (Propositions, 2), PUF, coll. « Perspectives critiques », 2022, 140 p., 13 €, ISBN : 978-2-13-082702-3

De Sutter éloge du dangerChez Laurent de Sutter, l’exercice de la pensée prend la forme d’un protocole d’expérimentation qui combine passion de l’axiomatique, musique de la jurisprudence et méditation tout en paradoxes. On peut voir dans les traités aussi denses que jazzy qu’il délivre la version juridico-philosophique des Petits traités que Pascal Quignard assemble sous le titre de Dernier royaume. Après Pour en finir avec soi-même (Propositions, 1), Éloge du danger (Propositions, 2) déroule un paysage conceptuel qui ausculte la notion de danger et celles, limitrophes et combien différentes, de risque, de péril. Continuer la lecture

Pannes d’ascenseurs

Florian PÂQUE, Sisyphes, Lansman, 2022, 64 p., 11 €, ISBN: 978-2-8071-0327-6

paque sisyphesFlorian Pâque vient de publier aux Éditions Lansman une pièce qu’il a créée récemment avec la Cie Le Théâtre de l’Éclat et présentée en Avignon (La Scala) avec un très beau succès public et de presse. Pièce politique mais aussi loufoque et ludique comme si Pantalon jouait aux dés avec Brecht…

Sur scène, c’est la Cour des Miracles des déshérités et de leurs “exploitants” (le mot date, notre époque lui préfère le terme de “collaborateurs /trices »), des précarisés de toutes extractions et frappés de cette double peine sociale qui est de ne pas être né dans les lieux d’un pouvoir mais dans ceux de la pénibilité violente et de se voir régulièrement renvoyés en bout de queue au Bureau des Bonnes chances! Continuer la lecture

Le ciel peut attendre…

Philippe FIEVET, Une colonne pour le paradis, M.E.O., 2022, 237 p., 19 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-8070-0341-5

fievet une colonne pour le paradisDans la Syrie byzantine du 5e siècle, des témoins (le moine Alef, l’esclave Aurélia) recréent les itinéraires, les destins de deux figures contrastées, le moine Paphnuce et le citoyen romain Rufin. Le premier poursuit une quête mystique éperdue, le deuxième plaisirs et volupté. Si l’un s’abstrait au maximum du monde quand l’autre n’a de cesse d’en épuiser les possibilités, tous deux recherchent l’adéquation et l’amour, se mettant en (grand) danger au nom d’un idéal.

Le décor ? Un univers antique en décomposition. Rome vient de tomber, victime d’Alaric et de ses Wisigoths, mais les Huns, déjà, déferlent, venus d’Asie, comme un deuxième « fléau de Dieu ». L’Empire romain d’Orient, où vont s’ébrouer les protagonistes du récit, notamment du côté d’Antioche, en Syrie, semble relativement épargné par les invasions mais le chaos, cette fois, naît de l’intérieur : les chrétiens, jadis persécutés, se sont mués en persécuteurs, en fanatiques, qui n’ont de cesse de laminer ce qui subsiste d’un modus vivendi séculaire. Continuer la lecture

Stéphane Mandelbaum : la spoliation de la mémoire

Un coup de cœur du Carnet

Véronique SELS, Même pas mort !, Genèse, 2022, 256 p., 22,50 €, ISBN : 978-2-38201-021-1

sels meme pas mortDans le puzzle de la vie, il y a toujours une case qui manque. Surtout quand on s’appelle Stéphane Mandelbaum, qu’en quelques années, on a bousculé l’univers de la peinture et du dessin. Dans son cinquième roman, Même pas mort !, Véronique Sels reconstruit librement la trajectoire du peintre en l’immergeant dans les convulsions de l’Histoire, le point de non-retour de la Shoah. Pour affronter la vie éminemment romanesque, la fin tragique de Stéphane Mandelbaum assassiné en décembre 1986 à l’âge de vingt-cinq ans, elle met en place un dispositif audacieux que dévoile le titre. Continuer la lecture

Comme un mouvement de balancier

Emmanuelle PIROTTE, Les reines, Cherche Midi, Coll. « Cobra », 2022, 528 p., 21 € / ePub : 14,99 €,ISBN : 978-2749174150

pirotte les reinesEmmanuelle Pirotte a publié son sixième roman, Les reines, le 25 août dernier. Après un détour chez Philippe Rey pour Rompre les digues, l’autrice revient au Cherche Midi, son éditeur depuis la parution de son premier roman Today we live, en 2015.

Les reines sort dans la collection « Cobra », née en 2021, et qui a pour ambition de renouer avec la promesse romanesque en défendant des romans de « pure imagination ». Cette collection entend s’inscrire dans la veine des vraies fictions, là où la « tendance actuelle » reste davantage orientée autofictions. Et Cobra de motiver son choix : « parce qu’au banal nous préférons le merveilleux, à la modestie la démesure ». Continuer la lecture

De l’amour des chevaux, là-bas et ici

Juliette NOTHOMB, Éloge du cheval, Albin Michel, 2022, 197 p., 14 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 978-2-226-47638-8

juliette nothomb eloge du chevalJuliette Nothomb. Sœur de, fille de, nièce de. En Belgique, cela fait belle lurette qu’il ne suffit plus d’évoquer ce patronyme pour savoir à qui l’on fait référence, tant cette dynastie a produit de politiques ou d’auteurs, entre autres. On connaissait depuis longtemps Juliette pour ses critiques culinaires. En 2008, paraissait, déjà chez Albin Michel, La cuisine d’Amélie, ouvrage aussi intéressant pour la plume de son autrice (et les illustrations très amusantes de Jul) que pour les recettes qui le jalonnent. En 2010 et 2011, Albin Michel Jeunesse publiait à nouveau l’un de ses livres, pour le jeune public cette fois et en fiction. Depuis, nous avons pu suivre l’ainée des filles de Patrick Nothomb à travers livres culinaires, nouvelles ou guide de voyage. Un point commun : une plume ! Une plume douce qui nous prend par la main et nous emmène avec bonheur dans son univers et ses passions. Continuer la lecture

Des forêts aux étoiles

Jean-Pierre BALFROID, Ces étoiles dans la nuit, M.E.O., 2022,  210 p., 19 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-8070-0344-6

balfroid ces étoiles dans la nuitSous un titre poétique, Ces étoiles dans la nuit, le second roman de Jean-Pierre Balfroid nous fait vivre au rythme d’un village ardennais, Andine, au fil des saisons.

Dessine et nous rend familiers des personnages au premier rang desquels le haut en couleurs Ruffin, bûcheron dont les grands bois sont la patrie, la passion. « Pour prier, disait-il, une belle forêt vaut toutes les cathédrales.« 

Ruffin a épousé Flore, la jeune institutrice qui a réveillé l’harmonium de l’église d’Andine, le dimanche. Continuer la lecture

L’aventure c’est l’aventure

Henri VERNES, Palomita Paloma, ill. André TAYMANS, Éditions du Tiroir, 2022, 224 p., 18 €, ISBN : 978-2-931027-53-0
Henri VERNES, Les rescapés de l’Eldorado, ill. Vincent GRIMM, Éditions du Tiroir, 2022, 160 p., 18 €, ISBN : 978-2-931027-55-4

vernes palomita palomaDeux collègues de Bob Morane ont été réédités cet été : les gros-bras Luc Dassaut avec Les rescapés de l’Eldorado et Don avec Palomita Paloma. Soit deux romans de pure aventure sortis des Éditions du Tiroir ; bien nommées en l’occurrence. Leur catalogue est de BD et ces deux textes d’Henri Vernes, agrémentés de quelques dessins en pleine page, y trouvent aisément leur place. D’autant qu’André Taymans, co-fondateur des éditions et auteur des illustrations de Palomita Paloma remplit un vœu de collaboration vieux de vingt ans.

Palomita Paloma était l’âme damnée de Carmillo Esperanto. Une seule différence entre les deux : des deux elle était la plus féroce. On la disait belle comme le jour, avec une âme aussi noire que la nuit. Une fanatique. Communista hasta el fondo del vagino, disait-on d’elle. Continuer la lecture

On ne va pas moisir ici

Mathieu BURNIAT, Sous terre, Dargaud, 2021, 173 p., 20,5 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 978-2-205-08825-0

burniat sous terreSuzanne, 16 ans, descend sous terre comme 299 autres candidats pour y rencontrer le dieu vengeur Hadès lassé de voir les humains détruire les richesses de son Royaume. Dans l’idée de s’amuser un peu, celui-ci promet son trône au seul candidat qui survivra aux cinq épreuves imaginées. Poussés davantage par la peur de mourir que par l’improbabilité du succès, les nouveaux jouets du dieu se déplacent selon le terrain et les moyens disponibles : à pied ou en Metrover en zone solide, à la nage et augmentés de branchies en milieu aqueux. Leur taille tourne habituellement autour du demi-centimètre, les laissant très souvent sans voix (et sans défense) face à des créatures nouvellement gigantesques. Continuer la lecture

Mirage

Didier DUMONT, Je suis né comme un mourant, Canoë, 2022, 224 p., 18 €, ISBN : 978-2-490251-66-7

dumont je suis né comme un mourantIl est des livres qui résistent aux attentes du lecteur. Impossible des les classer dans un genre, d’y déceler un déroulement convenu, de les résumer en quelques mots. La première publication de Didier Dumont en relève assurément. Au fil des pages de Je suis né comme un mourant, le narrateur naît à onze reprises : « dans une cour d’école », « le 13 septembre 2018 », « au bord d’un fleuve », « au bout d’une corde », « derrière un seul barreau », « dans un rond de fumée », « pour [s]e poser des questions », « après [s]es funérailles », « devant sa fenêtre », « avec une phrase pour tout bagage », « comme un mourant ». Autant d’incarnations prétextes à des narrations irréelles, des invocations artistiques, des matérialisations énigmatiques. Chaque chapitre se déroule comme dans un rêve : les lieux sont à la fois inconnus et familiers, les personnages apparaissent et s’évanouissent, les situations s’enchaînent de manière « étrange et pénétrante ». Il faut donc les aborder dénué(e) du désir de tout comprendre et « juste » se laisser porter par l’expérience proposée. Continuer la lecture

Les veilleurs et veilleuses de nos vies

Florence CRICK, Vous m’avez appelée, qu’est-ce que je peux faire pour vous ? (Histoires de patients), Oiseaux de nuit, coll. « Romans à jouer, pièces à lire », 2022, 120 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-47-6

crick vous m avez appelee qu est ce que je peux faire pour vous« Vous m’avez appelée ? Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? » Cette phrase, Florence Crick l’a répétée des centaines de fois. Infirmière volante dans un hôpital qui traite des personnes atteint·es de cancers, elle a voulu rendre hommage à ses patient·es et ses collègues en reprenant leurs histoires et leurs paroles. Les témoignages des un·es et des autres s’entrecroisent. Le récit est ponctué de phrases quotidiennes que peuvent dire les patient·es et les infirmier·es. L’ensemble est poignant, souvent déchirant. Impossible de ressortir indemne d’une telle lecture, que l’on ait ou pas déjà côtoyé le cancer, de près ou de loin. Certain·es patient·es gardent espoir et se battent jusqu’au bout. Certain·es s’en sortent. D’autres, las de souffrir, demandent l’euthanasie. Comment ne pas être bouleversé·e par cette dame qui écrit des lettres à ses petits-enfants qu’elle ne verra jamais grandir ? Par cette jeune fille qui avait fait promettre à sa mère de ne pas mourir, mais dont la mère n’aura pas pu tenir la promesse ? Par ce jeune garçon qui rêvait de voir Johnny en concert, mais qui s’en est allé bien avant son idole ? Par cette jeune mère en phase terminale qui perd son compagnon d’un accident de moto ? Comment ne pas être révolté·e de voir des jeunes, à peine âgé·es de trente ans, mourir si tôt ? Continuer la lecture

Faire des pompes de plume

Karel LOGIST, Faut-il dire la vérité aux éléphants ?, Cactus inébranlable éditions, 2022, 76 p., 10 €, ISBN : 978-2-39049-067-8
Jean-Loup NOLLOMONT, Contes à rebours, Cactus inébranlable éditions, 2022, 98 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-065-4

logist faut il dire la verite aux elephantsLes prolifiques éditions du Cactus inébranlable s’enrichissent d’un troisième titre de Jean-Loup Nollomont et d’un premier du poète Karel Logist, pris d’aphorismes.

Le vaccin contre la connerie rencontrerait une forte opposition.

L’auteur s’explique dans un échange d’emails : « il m’arrive souvent, au détour d’une lecture, de repérer ces petites phrases qui sont comme une respiration, une pause fulgurante, dans un texte dense.  On a coutume d’appeler cela des aphorismes mais se sont aussi des punchlines qui dynamisent (ou dynamitent) le propos de l’auteur et qui font sortir son lecteur de sa zone de confort… Ces courtes phrases que j’espionne — inscriptions, syllogismes, décoctions, maximes — peu m’importe le terme, sont écrites au départ d’observations linguistiques ou sociétales, parfois moralisatrices, parfois subversives, parfois drôles. Elles me ravissent et me donnent à réfléchir. Si bien que je me suis mis, avec un certain plaisir, à en produire moi-même, modestement, en marge de mes lectures… Et elles ont eu la politesse de s’adapter à mes humeurs les plus taquines comme aux plus mélancoliques ! » Puis de se rassembler sous ce titre-plume : Faut-il dire la vérité aux éléphants ? Continuer la lecture

Seul au monde

Thomas LAVACHERY, Henri dans l’île, École des loisirs, 2022, 229 p., 12,50 € / ePub : 8,99 €, ISBN : 9782211323437

lavachery henri dans l'ileSuite au naufrage du Nugget en 1887, Henri Malden est le seul rescapé sur l’île Litke. Ce jeune homme de 24 ans échoue sur la rive dans un état de prostration avec trois compagnons qui ont succombé dans ce périple. Il se remet en mouvement pour les enterrer dignement et opérer un repérage sur l’île.

Ses priorités sont désormais d’assurer ses besoins vitaux : manger, dormir et se protéger des intempéries. Nous le voyons évoluer dans une nature sauvage où il apprend à pêcher et chasser. Il s’habitue peu à peu à sa situation et concentre toute son attention sur la vie animale pour tantôt s’en servir, tantôt s’en protéger. Continuer la lecture

Constance Chlore avec Nougé

Constance CHLORE avec Paul NOUGÉ, Il faut penser à travers tout. À petits pas autour de Nougé et par fragments, Maelström, coll. « Bookleg », 2022, 3 €, ISBN : 978-2-87505-424-1

chlore il faut penser a travers toutEn 1927, Paul Nougé écrit le texte La messagère, repris dans les Œuvres complètes de Nougé publiées aux éditions Allia en 2017, avec le célèbre texte Les objets bouleversants. Moins de cent ans plus tard, en 2022, Constance Chlore et les éditions Maelström nous donnent à relire des extraits de l’œuvre nougéenne au travers de ce petit bookleg, Il faut penser à travers tout. Le titre est un vers de Nougé, réactualisé par Constance Chlore dans le « poème-documentaire » qui précède les deux textes de l’écrivain. Deux sections composent donc ce bookleg pour le moins étonnant. La première section, intitulée « À petits pas autour de Nougé et par fragments », est le poème-documentaire de Constance Chlore. La seconde, donne à lire les textes susmentionnés de Paul Nougé. Continuer la lecture

André Stas ou le spadassin passe-murailles

André STAS (textes) et Benjamin MONTI (dessins), Bref caetera, Pierre d’alun, coll. « La petite pierre », 2022, 64 p., 15 €, ISBN : 978-2-87429-124-1
Raoul VANEIGEM (textes), André STAS (collages), Adages, Pierre d’alun, coll. « La petite pierre », 2022, 64 p., 15 €, ISBN : 978-2-87429-123-4

Stas monti bref caeteraOn peut rire aux larmes, et de tout, et de rien… mais pour rédiger un traité de savoir-rire, il faut dénicher l’arme et l’avoir bien en main. L’entretenir. Depuis plus de quatre décennies, André Stas, « ce chiffonnier muni de son crochet » – comme le décrivait en 1981 Scutenaire dans sa préface à une exposition de collages au Salon d’Art, chez Jean Marchetti – a toujours trouvé matière à confectionner ses flèches et couteaux, aiguisés, effilés, enduits d’un secret mélange de curare, de houblon et d’eau de Spa, pour atteindre ses cibles. Les collages de Stas, nés dans la parfaite connaissance de ses prédécesseurs surréalistes, ont acquis très vite une autonomie personnelle, que Jacques Lizène définissait comme « des enluminures libres ». À la fois absurdes, drolatiques, parfois féériques et souvent sensuelles voire sexuelles, mais sans illusions : Stas est impitoyable à l’égard de lui-même et de ses semblables. Cet homme ne s’épargne pas, pas plus que ses collages au scalpel n’épargnent le monde qui l’environne. On cite à nouveau Scutenaire : un collage de Stas, c’est « comme si une éponge morte et saturée d’une eau sale redevenait une créature marine, vivante et fraîche, encore que parfois effrayante. » Continuer la lecture