Archives par étiquette : Laurence Vielle

« Réveille-toi, le monde brûle »

Urgence poétique, orchestrée par Laurence VIELLE et Corentin LAHOUSTE, Presses universitaires de Louvain, 2020, 15 €, ISBN : 978-2-87558-938-5

urgence poetiqueIl y a urgence climatique, urgence environnementale, urgence de justice sociale et d’accueil. Et pour métamorphoser nos êtres en péril, il y a aussi URGENCE POÉTIQUE. 

La poésie échappe à toute tentative de saisissement. Elle se module au gré des approches qui tentent de la circonscrire sans jamais l’enclore dans une définition univoque. C’est du moins le point de vue proposé par l’ouvrage Urgence poétique, publié aux Presses Universitaires de Louvain. Ce petit livre est un carnet d’atelier, « réalisé dans une certaine urgence – adéquat en cela à son titre », qui est le fruit de la résidence de Laurence Vielle, assistée de Corentin Lahouste, à l’UCLouvain. Continuer la lecture

À vous de jouer

COLLECTIF, Scènes à deux, Lansman & Promotion Théâtre, 2019, 58 p., 10 €, ISBN : 978-2-8071-0238-5

Donner forme à un texte. Le mettre en scène. Rassembler ses idées. Imaginer une situation. Donner vie à des personnages. Leur donner des rondeurs, du caractère. Inventer des actions. Créer du vivant. Faire du théâtre.

L’ouvrage Scènes à deux – qui est une réédition à l’identique d’une publication de 2004 – rassemble dix textes d’auteurs dramatiques belges qui ont été écrits entre 1995 et 2004 pour l’opération « Scènes à deux » organisée par l’association IThAC (anciennement Promotion Théâtre) dont l’une des missions est de sensibiliser les jeunes aux plaisirs du théâtre. Le but est d’amener les adolescents à s’approprier ces textes et à les mettre en scène. Le présent ouvrage ne s’adresse toutefois pas qu’au milieu scolaire, tant l’exercice ludique de mise en scène qu’il représente peut intéresser les comédiens de tous bords. Continuer la lecture

Où l’on suit joyeusement au gré des vagues des bouteilles jetées à la mer

Laurence VIELLE, Domo de Poezia (Bouteilles à la mer ), livre + CD, PoezieCentrum et MaelstrÖm, 2018, 194 p., 20 €, ISBN : 978-2-87505-300-8

vielle domo de poezia.jpgEnvie de prendre la vie en main ? La vôtre et celle des autres ? Tenté, tentée, depuis longtemps, par les initiatives citoyennes, les rapprochements, les liens sociaux à resserrer ? Marre du déprimant TINA, du gris ambiant dans les têtes ? Envie de positif et de joie ? Désir fou d’être regonflé, de sourire à nouveau ? Pour sûr, il n’y a pas que le film Demain pour faire pétiller. On peut aussi s’immerger dans la poésie résolument positive, amoureuse de la vie et des rencontres, dans la poésie éminemment « sociale » et sociétale de Laurence Vielle. Parce que Laurence Vielle a décidé, une fois pour toutes, de laisser au placard ses petits ou grands problèmes d’ego – ses soucis de gnêgnêtre comme a dit une fois Jean-Pierre Verheggen –, d’être généreuse, de prendre à bras le corps les questions du « vivre ensemble » et du « bien vivre », de considérer la poésie, le fait d’écrire la poésie, comme un acte social, une façon d’accompagner les questions qui traversent ou taraudent bon nombre d’entre nous. Continuer la lecture

Prix des Découvreurs 2017 pour Laurence Vielle

vielle

Le Prix des Découvreurs 2017 est attribué à la Belge Laurence Vielle pour son livre assorti d’un CD OUF (MaelstrÖm). Ce prix de poésie, doté de 1.500 €, a été fondé par la ville de Boulogne-sur-Mer. C’est d’ailleurs là-bas que la lauréate recevra son prix le jeudi 6 avril 2017. Continuer la lecture

Rencontre avec Laurence Vielle et Taha Adnan le 9 mars

La Foire du Livre sort de ses murs et fait escale à Molenbeek-Saint-Jean pour des  rencontres autour des livres dans des lieux insolites ou exceptionnels !

Le jeudi 9 mars, c’est une rencontre avec Laurence Vielle et Taha Adnan qui est proposée. Continuer la lecture

Attentats : Laurence Vielle, « Tu es cible »

À la suite des événements dramatiques survenus à Bruxelles, la Poétesse Nationale Laurence Vielle a souhaité s’exprimer à travers un poème qu’elle a intitulé “Tu es cible”.

Source : http://www.poetenational.be/

Concours de poésie du Jeune Poète National

À l’occasion de sa “passation” officielle en tant que Poétesse nationale, Laurence Vielle a décidé de lancer un appel à projets pour embarquer, dans son aventure, les jeunes poètes francophones et néerlandophones de Belgique. Continuer la lecture

Laurence Vielle, nouvelle Poétesse nationale

Mercredi 27 janvier, Laurence Vielle succédera officiellement à Charles Ducal dans la fonction de Poète-sse national-e.

Sa mission, qui durera deux ans, sera d’écrire des poèmes autour de notre pays, de son histoire et de son actualité, de rencontrer le public et les écoles mais aussi et surtout de mieux faire connaitre la poésie belge à travers le pays.

Continuer la lecture

Un prix pour « Ouf » de Laurence Vielle

Le Grand Prix de l’Académie Parole enregistrée Charles Cros 2015 a été décerné à Laurence Vielle pour OUF, livre accompagné d’un CD publié chez MaelstrÖm.  Continuer la lecture

Du souffle, de l’air et de l’eau. La vie en somme

Un coup de coeur du Carnet

Laurence VIELLE, Ouf (livre + CD), Bruxelles, maelstrÖm, 2015, 15 €

Quoi ? Un CD, joint à OUF ? Excellente idée ! Nous aurait manqué quelque chose, sinon. Inconcevable, en effet, de « lire » Laurence Vielle sans aussi l’« entendre », « sentir » sa présence. C’est qu’elle fait partie de ces poètes pour qui POÉSIE ≠ TEXTE, pour qui poésie n’est pas qu’une affaire d’écriture. Pour qui POÉSIE = un TEXTE + un CORPS.
Continuer la lecture

Science et littérature, à la recherche d’un noyau dur

Pierre MALHERBE

geodesiquesLe discours scientifique et la littérature font-ils bon ménage ? En matière littéraire, la chose paraît avérée, si l’on se réfère, au hasard, à de grands auteurs tels que Cyrano de Bergerac, Aldebert von Chamisso, Jules Verne, Villiers de l’Isle-Adam, H. G. Wells, ou, plus proches de nous, Pierre Boulle (La Planète des singes), Raymond Queneau (Cent mille milliards de poèmes), Umberto Eco (Le Pendule de Foucault) et encore François Schuiten et Benoit Peeters (La Fièvre d’Urbicande). Mais il apparaît très vite que l’inverse n’est pas vrai : peu de scientifiques puisent la matière de leurs recherches dans la littérature au sens général, et pour cause. Les sciences ont très peu à voir avec le roman et la poésie, à peine davantage peut-être avec la philosophie, quand on considère par exemple un chercheur exceptionnel comme Einstein. Continuer la lecture