Archives par étiquette : Simon Leys

Morts et vifs

Coup de coeur du Carnet

Jean-Luc OUTERS, Le dernier jour, avant-propos de JMG Le Clézio, Gallimard, 2017, 152 p., 14,50 €/ePub : 10,99 €, ISBN : 9782072732775

outersL’écriture et l’art en général ont au moins en commun avec la mort de comporter une part importante de mystère. Se fondant sur la connaissance intime qu’il en avait, complétée par les souvenirs des proches, Jean-Luc Outers a composé six tableaux relatant les derniers jours de six personnalités belges d’exception. Un défi singulier qu’il relève avec brio et finesse, s’inscrivant ainsi dans les traces de Mallarmé et de ses Tombeaux, comme le souligne JMG Le Clézio dans son avant-propos chaleureux. Continuer la lecture

Une épopée-tragédie-farce intrépide

Anatole ATLAS, Amen, 2017, Miroir Sphérique, 232 p., 20 €, ISBN : 9782960293625

atlas

Dans le sillage de l’étourdissant Berlue d’Hurluberlu, paraît – ou plutôt surgit ! – le nouveau livre d’Anatole Atlas, alias Jean-Louis Lippert : Amen. Roman d’aventures politico-philosophiques, mêlant poésie et combat, imagination débridée et féroce ironie, envolées lyriques et anathèmes. Continuer la lecture

Philippe Paquet, auteur de la meilleure biographie 2016 selon « Lire »

paquetphilippeFin d’année, moment des bilans : le magazine Lire propose un palmarès annuel des meilleurs livres, dans une vingtaine de catégories qui couvrent la littérature francophone et étrangère, la bande dessinée et le roman, les mémoires, le polar, le livre audio… Un palmarès où figure un Belge : Philippe Paquet.  Continuer la lecture

Un Prix pour Philippe Paquet

paquetphilippe

Simon Leys, navigateur entre les mondes de Philippe Paquet (Gallimard) a reçu le Prix Fondation Martine Aublet. Ce Prix, d’un montant de 20 000 euros, créé en 2012 en collaboration avec le musée du quai Branly-Jacques Chirac, récompense un ouvrage, publié en France, ayant contribué de façon marquante à la connaissance des cultures et des civilisations non-occidentales dans les domaines de l’ethnologie, de l’histoire extra-européenne et de l’histoire de l’art.

Philippe Paquet succède au palmarès à Emmanuelle Loyer, récompensée en 2015 pour son Lévi-Strauss (Flammarion).  Continuer la lecture

Un Belge dans la deuxième sélection du Fémina

paquet

Avec la rentrée littéraire viennent les grands prix d’automne. Les différents jurys ont déjà, pour la plupart, remis leurs premières sélections. C’est notamment le cas des jurés du Prix Femina, qui ont retenu un Belge dans leur deuxième sélection « Essais ».  Continuer la lecture

Amélie Nothomb : voyages en littérature

Amélie NOTHOMB, Riquet à la houppe, Albin Michel, 2016, 160 p., 16,90 €/ePub : 11.99 €
Discours de réception d’Amélie Nothomb à l’Académie royale de Belgique. Accueillie par Jacques De Decker, Paris, Albin Michel, 2016, 65 p., 10 €/ePub : 6.99 €

nothomb_riquetUn nouveau roman d’Amélie Nothomb en ce mois d’août ? D’aucuns haussent déjà les épaules : évidemment, l’auteure n’a pas manqué une rentrée littéraire depuis 1992. Le cru de cette année est une réécriture d’un conte de Perrault ? Rien de bien nouveau non plus : elle nous a déjà fait le coup en 2012 avec Barbe Bleue. C’est sur Riquet à la houppe qu’elle a cette fois jeté son dévolu? Le petit récit précieux semble taillé sur mesure pour la geisha gothique des Lettres belges, lui qui met aux prises les extrêmes de la beauté et de la laideur et célèbre les séductions de la conversation. Alors, circulez, y a rien à voir ? Continuer la lecture

Les vies nouvelles de Simon Leys

Un coup de coeur du Carnet

Philippe PAQUET, Simon Leys, Navigateur entre les mondes, Paris, Gallimard, 2016, 672 p., 25€/ePub : 17.99€

paquetEn 1992, dans son discours de réception à l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, où il allait occuper le fauteuil de Georges Simenon, Simon Leys rappelait que « Samuel Johnson estimait que l’on ne peut entreprendre de raconter la vie d’un homme si l’on n’a pas mangé et bu en sa compagnie. ». La biographie  que lui consacre Philippe Paquet en est une belle preuve. La convivialité – et la complicité de Hanfang, l’épouse de l’écrivain – lui a permis d’entamer ses recherches sans en avoir l’air, sans prévenir l’intéressé. Continuer la lecture