Archives par étiquette : Paul Émond

La cinquantaine et plus !

COLLECTIF, 50 ans, ça se joue !, Lansman, 2019, 96 p., 12 €, ISBN : 978-2-8071-0239-2

Un  Cinquantenaire nouveau vient de prendre place dans le paysage culturel : celui du Théâtre Jean Vilar. Étrange et formidable histoire que celle de ce théâtre et de son fondateur, Armand Delcampe…

Le fameux « Walen buiten » de Leuven en 1968 fut une éruption politique et culturelle belge qui a marqué depuis l’accélération du processus de fédéralisation de notre pays… Il ne s’agit pas ici de gloser sur ces questions mais de rappeler que le sommet de l’intelligence perverse et de la bêtise, selon Flaubert ou Jarry, a bien eu lieu chez nous. Cela s’est traduit par la séparation, la fracture de la Bibliothèque universitaire de Leuven Les étudiants francophones eurent le droit à une demi bibliothèque et les néerlandophones à l’autre moitié ! Continuer la lecture

À vous de jouer

COLLECTIF, Scènes à deux, Lansman & Promotion Théâtre, 2019, 58 p., 10 €, ISBN : 978-2-8071-0238-5

Donner forme à un texte. Le mettre en scène. Rassembler ses idées. Imaginer une situation. Donner vie à des personnages. Leur donner des rondeurs, du caractère. Inventer des actions. Créer du vivant. Faire du théâtre.

L’ouvrage Scènes à deux – qui est une réédition à l’identique d’une publication de 2004 – rassemble dix textes d’auteurs dramatiques belges qui ont été écrits entre 1995 et 2004 pour l’opération « Scènes à deux » organisée par l’association IThAC (anciennement Promotion Théâtre) dont l’une des missions est de sensibiliser les jeunes aux plaisirs du théâtre. Le but est d’amener les adolescents à s’approprier ces textes et à les mettre en scène. Le présent ouvrage ne s’adresse toutefois pas qu’au milieu scolaire, tant l’exercice ludique de mise en scène qu’il représente peut intéresser les comédiens de tous bords. Continuer la lecture

Paul Émond. Descente dans la condition humaine

Paul ÉMOND, Histoire de l’homme, tome 2, Lansman, 2018, 14 €, ISBN : 978-2-8071-0193-7

Art de l’illusion qui révèle les vérités cachées, le théâtre crée une scène sur laquelle comparaissent les passions des hommes, l’échiquier du pouvoir, les conflits entre morale et politique, la grande tragi-comédie de l’Histoire. Dans ce deuxième tome d’Histoire de l’homme, le dramaturge et romancier Paul Émond agence une « pièce fleuve, mobile, chaotique et à suivre » se découpant en saynètes qui revisitent au fil d’un humour philosophique le mythique et le banal, la folie des hommes, des dieux et les grandes orgues des pulsions. Le secret de la puissance corrosive des scènes a pour nom condensation. Qu’il déterre les facettes contemporaines du mythe d’Orphée, d’Ulysse, qu’il s’empare de l’invention de monsieur Guillotin, qu’il agence à ciel ouvert une curieuse trinité composée d’un provocateur, d’un pickpocket et d’une rêveuse, l’œil du dramaturge noue le surréel à une analyse poétique des ressorts de la condition humaine. Pour ce faire, il conjoint point de survol et descente dans la pâte microscopique des faits ; il se décentre, se fait animal, ange, quittant l’ancrage humain afin de lire à rebours la mécanique des récits de vie et des hauts faits historiques. Continuer la lecture