Archives par étiquette : Francis Van de Woestyne

Âmes et consciences

Francis VAN DE WOESTYNE, États d’âme. Grands entretiens, Impressions nouvelles, 2022, 450 p., 24 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 978-2-87449-930-2

van de woestyne etats d ameDans le catalogue des Impressions nouvelles, le genre de l’entretien jouit d’une place de choix. Dès 2001 paraissait en effet un volume dans lequel Alain Robbe-Grillet répondait à Benoit Peeters, suivi plus récemment par Tout le reste est littérature, entretien-bilan de Jacques Dubois mené par Laurent Demoulin, ou encore par les différents volumes de la collection « Caméras subjectives » dans lesquels des professionnels du cinéma évoquent les secrets du métier. Sans oublier, bien sûr, Secrets d’écrivains, enquête sur les entretiens littéraires conduite au moyen… d’entretiens avec des auteurs et des autrices. Continuer la lecture

Les mémoires du Baron perché

Jacques FRANCK, La vie est un voyage, préface de Jacques De Decker, regard de Stéphane Lambert, témoignage de Francis Van de Woestyne, Luce Wilquin, 2016, 350 p., 25 €/ePub : 17.99 €, ISBN : 978-2-88253-522-1

franck.jpgPour peu qu’on s’intéresse à la presse belge, et davantage encore à la culture, le nom de Jacques Franck est indéfectiblement lié à l’histoire du quotidien La Libre Belgique, où il est entré comme journaliste, en… 1957, alors même que s’érigeait à Bruxelles l’Atomium.

Né en 1931 dans une famille aisée des environs d’Anvers, tenté un moment par la diplomatie (dont il a gardé un sens certain de la discrétion et l’art de négocier), Jacques Franck a longtemps dirigé la rédaction de La Libre, après avoir semé un peu partout dans ses pages les traces de son inlassable curiosité pour le monde. Aujourd’hui encore, bien que retiré officiellement depuis 1996 de toute charge professionnelle, celui qui est devenu le baron Franck, publie chaque semaine ou presque un article, toujours élégamment tourné, dans les pages littéraires du quotidien. Autant dire qu’il n’en sortira sans doute jamais, et qu’à l’instar du Baron perché d’Italo Calvino, il continuera, pour le plus grand bonheur de ses aficionados, de chercher à comprendre (« Intelligite ! » est sa devise nobiliaire) les mouvements d’horlogerie qui exercent, pour le meilleur et pour le pire, leur implacable tic-tac sur le monde et notre temps. Continuer la lecture